Historiques et témoignages

drapeau-f

Historiques et témoignages

drapeau-f

Corps
Unité
Passage dans la Somme
Date
2e RM PAD 3 Le sacrifice de deux artilleurs à Amiens 20 mai 1940
28e RRG Lieutenant Bernard PADOT mai-juin 1940
1er CA 101e RALA Gérard LAMBLIN – BHR 5 juin 1940
3e DLI 140e RIA Encadrement mai – juin 1940
141e RIA Encadrement mai – juin 1940
4e DIC 2e RIC Position des officiers 25 juin 1940
2e RIC J.M.O.  20 mai – 8 juin 1940
2e RIC Rapport CAB 2, Remiencourt  7 juin 1940
610e RP Caporal Jean Hervagault – Montdidier 10 juin 1940
13e DI 28e RA Capitaine LETANTER, souvenirs – Saleux
fin mai – 5 juin 1940
16e DI 19e GRDI MdL Jean LASNIER – Oresmaux 6 juin 1940
19e DI 22e RMVE Berny-en-Santerre, Villers-Carbonnel,
Fresnes-Mazancourt
mai – juin 1940
29e DI 24e BCA Sgt-chef Lucien MARTELLI – Moyencourt fin mai – 7 juin 1940
25e BCA Hattencourt, Fonches, Curchy,
Liancourt-Fosse
30 mai – 8 juin 1940
25e BCA Marcel BACCOU – Hattencourt 4 et 5 juin 1940
65e BCA Nesle 29 mai- 6 juin 1940 
34e GRDI Rethonvillers, Champien et Balâtre 5 et 6 juin 1940
94e RAM Encadrement et JMO 5 au 7 juin 1940
94e RAM Rapport du Chef d’Escadron BLANC  4 au 8 juin 1940
94e RAM BARBE Georges – Moyencourt 28 mai au 7 juin 1940
Divers Armée de l’Air Répertoire des aviateurs tombés
dans le Santerre
mai – juin 1940

 

55 heures de guerre

Se souvenir de «55 heures de guerre» passées à Formerie

La réédition de ce livre sur trois jours de résistance de juin 1940 sera au centre des commémorations.

 

Le travail autour de la réédition du livre 55 heures de guerre de Pierre Tisseyre se poursuit. L’ouvrage qui détaille la bataille de Formerie durant la Seconde Guerre mondiale sera présenté le 8 mai lors de la cérémonie commémorative. À cette occasion, la ville inaugurera une plaque commémorative, en présence de la famille de l’écrivain et combattant, ainsi que des autorités canadienne et française et d’un ancien Premier ministre du Québec.

Cette nouvelle édition de ce livre, écrit en 1942, sera enrichie de témoignages de Formions ayant vécu à cette période et de photographies d’époque. C’est le journaliste Marc Pinelli, qui est venu recueillir ces témoignages. Ce dernier a joué les intermédiaires entre les éditions de la famille Tisseyre, domiciliée désormais au Canada, et la ville de Formerie. Dans ce roman, Pierre Tisseyre, journaliste, écrivain et éditeur littéraire, y décrit sa captivité et raconte les trois jours de résistance, du 7 au 9 juin 1940, de cette troupe envoyée dans la bataille sans préparation.

Un « pont » entre la France et le Canada

Un projet d’échange étudiant est né entre Formerie et le pays où s’est installé l’auteur de l’ouvrage, le Canada, précisément Québec. C’est ainsi que de part et d’autre de l’Atlantique, un jeune a été choisi selon des critères précis. En France, c’est Cloé Pauquet qui a été retenue, 22 ans, étudiante en Master MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation), qui se dit impatiente de découvrir le Canada. «  J’ai postulé pour découvrir un mode de vie inconnue, leurs coutumes et leurs habitudes ainsi que la région  », confie cette dernière qui partira cet été.

Durant son séjour d’environ un mois et demi, elle sera amenée à travailler. Un job d’été qui sera lié à ses études en cours. «  Je vais travailler pour l’école académique Sainte-Thérèse ainsi que pour un camp de vacances. »

En attendant de partir, Cloé doit réunir les papiers, permis de travail, visa et passeport pour pouvoir profiter en toute sérénité de cette expérience unique. Côté canadien, Nicolas Bourbeau viendra découvrir la France et sera amené à travailler dans les infrastructures communales.