Nous sommes actuellement le mar. oct. 26, 2021 18:35 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié : ven. avr. 09, 2021 15:37 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
Paul Marie Joseph MARCHE
Mort pour la France le 19 mai 1940 à Anizy-le-Château (Aisne)
Né le 12 septembre 1902 à Ussel (Corrèze)
lieutenant aviateur
Groupe de chasse 3/1
Mort pour la France
des suites de blessures

A Anizy, enfin on me conduisit vers la maison Anglade. Là, sous une futaie gisaient, pulvérisés, carbonisés, les débris du Morane 406 n° 730. Ces débris étaient éparpillés, des arbres calcinés autour d'eux, mais la dérive permettait encore de lire le précieux numéro d'immatriculation. des débris d'uniforme attestaient la mort du pilote.
Germaine L'Herbier-Montagnon, Disparus dans le ciel pages 127 à 132 (1)
[...]
Le 19 mai 1940, deuxième dimanche de la Bataille, fut aussi dur que le premier.
Une patrouille simple partit en mission : lieutenant MARCHE, lieutenant LEENHARDT, adjudant CREMIEU. Tout de suite ce fut le coup dur, car elle se heurta à une vague de bombardiers ennemis protégés par une nuée de Messerschmitt.
[...]
Le récit qu'on me fit à Anizy, de l'héroïque combat du 19 mai 1940, se calquait sur le rapport du lieutenant LEENHARDT
Le Morane était aux prises avec plusieurs Messerschmitt 109. Mais le lieutenant Paul MARCHE était d'un courage et d'une virtuosité remarquables. On le vit faire mille passes acrobatiques, piquer à mort comme s'il était touché, puis au ras des arbres se redresser soudain par une "ressource"; les mitrailleuses claquaient rageusement.
Deux Me tombèrent.
Hélas ce jeu tragique ne pouvait durer longtemps ; et l'avion français devint muet, à bout de munitions. L'aigle avait toujours ses ailes, mais il n'avait plus de serres.
L'ennemi nombreux et plus puissamment armé, triompha et abattit en flammes le Morane de Paul MARCHE
.
Germaine L'Herbier-Montagnon, Disparus dans le ciel pages 127 à 132 (1)



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : ven. avr. 09, 2021 15:57 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
J.O. du 24 août 1940 page 4769

Groupe de Chasse III/1
Citation à l'ordre de l'armée aérienne comportant l'attribution de la Croix de guerre avec palme.

MARCHE (Paul), lieutenant : commandant d'escadrille de chasse et chef de patrouille d'un imperturbable sang-froid et d'une grande habileté. A effectué, du 10 au 16 mai, de nombreuses missions, faisant preuve d'un entrain infatigable. Le 16 mai, au cours d'une mission de couverture, a abattu un avion de bombardement ennemi.

J.O. du 23 avril 1942 page 1558

SECRÉTARIAT D'ÉTAT A L'AVIATION
Nomination dans la Légion d'Honneur pour Chevalier
Décrets numéros 1167 et 1168 du 15 avril 1942 portant nomination dans la Légion d'honneur et concession de la médaille militaire à titre posthume.

MARCHE (Paul), lieutenant (active), groupe d'aviation de chasse 3/1 : pilote remarquable, chef de patrouille de premier ordre. Ayant pris le commandement d'une escadrille, s'est révélé un entraîneur d'hommes superbe. A livré avec une magnifique ardeur de nombreux combats. A trouvé une mort glorieuse, le 19 mai 1940, au cours d'un combat aérien.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : ven. avr. 09, 2021 16:14 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
Groupe de chasse 111/1

J.O. du 24 août 1940 page 4769
Citations à l'ordre de l'armée aérienne comportant l'attribution de la Croix de guerre avec palme.

BURSZTYN (Casimir), lieutenant : après l'être distingué en Pologne où il avait abattu un avion ennemi, a pris place dans un groupe aviation française. A montré au combat une farouche résolution. Le 12 mai 1940, a contribué à la chute d'un avion ennemi. Son propre avion gravement atteint par les projectiles ennemis, a été contraint d'atterrir en campagne et s'est légèrement blessé.

LEENHARDT (Tony), lieutenant : officier aussi modeste que brave. Le 12 mai 1940, a participé avec son escadrille à l'attaque et à la chute d'un avion ennemi. Le 16 mai, a abattu, avec sa patrouille, un deuxième avion.

DE MALIMANN (Gérard), lieutenant: commandant d'escadrille de chasse qui est un exemple de courage et de modestie. Le 10 mai 1940, en compagnie d'un pilote et de son escadrille, a abattu en Belgique un appareil ennemi qui a explosé au sol.

MARCHE (Paul), lieutenant : commandant d'escadrille de chasse et chef de patrouille d'un imperturbable sang-froid et d'une grande habileté. A effectué, du 10 au 16 mai, de nombreuses missions, faisant preuve d'un entrain infatigable. Le 16 mai, au cours d'une mission de couverture, a abattu un avion de bombardement ennemi.

TARIEL (Jean), lieutenant : jeune officier l'un courage et d'une ténacité remarquables. le 10 mai 1940, après une longue poursuite, a rejoint et abattu un avion ennemi.

ABRIOUX (Paul), sous-lieutenant : officier pilote courageux et adroit. Le 10 mai 1940, a abattu un avion de bombardement ennemi après un engagement où il a fait preuve d'une grande habileté.

DU BOUCHER (Jacques), sous-lieutenant : jeune officier pilote qui a fait preuve, dès les premiers combats, d'une remarquable adresse. Le 10 mai 1940, en compagnie de son chef de patrouille, a soutenu un violent combat avec un avion ennemi, qui a paru désemparé. Le 12 mai 1940, avec son escadrille, a participé à la chute d'un avion de bombardement.

CALMEL (François), sous-lieutenant : jeune officier plein d'enthousiasme qui, dès les premiers combats, a prouvé sa maîtrise et son courage. Le 12 mai 1940, a contribué, avec ion escadrille, à la chute d'un avion ennemi. ce même jour, au cours d'une seconde mission, a attaqué avec un autre pilote, quatre vivions de chasse multiplaces. Blessé à la jambe, son avion criblé de balles, a réussi à atterrir normalement dans nos lignes.

CHCIUK (Vladislaw), sous-lieutenant : après une victoire dans l'aviation polonaise, a réussi à rentrer en France où il s'est distingué dès son arrivée. Le 13 mai 1940, avec son escadrille, a participé à la chute d'un avion ennemi. Le 16 mai, a abattu, avec sa patrouille, un avion de grande reconnaissance. Obligé lui-même d'atterrir en campagne, à proximité ces lignes ennemies, a rejoint son groupe au prix de courageux efforts.

GNY'S ( Vladislaww ), sous-lieutenant : évadé de Pologne après s'être vaillamment conduit et avoir abattu un avion ennemi, a montré, dès son arrivée au groupe, ses belles qualités de pilote de guerre. Le 12 mai 1940, avec son escadrille, a contribué à la chute d'un avion ennemi. Le 16 mai, en compagnie de deux autres pilotes, a abattu un avion de grande reconnaissance.

BASSAGET (Lucien), adjudant-chef : pilote d'un courage remarquable et d'une haute conscience. A assuré, du 10 au 12 mai 1940, de nombreuses missions de guerre. Le 12 mai 1940, a été abattu au cours d'un combat contre quatorze avions ennemis qu'il n'avait pas hésité à attaquer avec son équipier, pour dégager un convoi mitraillé. A sauté en parachute, son avion étant en flammes. A été légèrement brûlé et blessé.

SAUSSOL (Roger), adjudant-chef : sous-officier pilote remarquable par son courage, son calme et ses qualités manœuvrières. Le 10 mai 1940, a réussi, avec son équipier, à séparer de son peloton un avion ennemi et à l'abattre.

DECHANET (Pierre), adjudant : sous-officier pilote courageux et adroit. Le 10 mai 1940, après une longue poursuite, a probablement abattu un avion ennemi. Le 12 mai, au cours d'un combat contre un adversaire supérieur en nombre, a réussi atterrir après avoir été atteint de deux balles.

CAZADE (Raymond), sergent-chef : sous-officier pilote d'un courage magnifique. A livré, avec beaucoup d'audace, du 10 mai au 17 mai 1940, de nombreux combats au cours desquels il s'est imposé à l'adversaire. Le 12 mai, a participé, avec son escadrille, à l'attaque et à la chute d'un avion ennemi. Le même jour, au cours d'une deuxième mission, a atteint sérieusement un multiplace de chasse qui a semblé désemparé. Le 13 mai, attaqué par de nombreux adversaires, a réussi à se dégager. Le 16 mai, avec sa patrouille, a abattu un multiplace ennemi.

DOUBLET (Kléber), sergent : jeune sous-officier pilote adroit et courageux. Le 10 mai 1940, a attaqué, seul, un avion de bombardement ennemi qui a semblé sérieusement endommagé. Son propre avion étant atteint par le feu des mitrailleuses, a réussi à atterrir normalement en campagne.

DURAND (Albert), sergent : jeune sous-officier pilote, brave et adroit, qui s'est affirmé dès son premier combat. Le 10 mai 1940, a poursuivi seul un avion ennemi et l'a abattu à la deuxième attaque.

PRALON (Georges), sergent : jeune sous-officier pilote dont la ténacité et l'audace sont remarquables. Le 12 mai 1940, a pris part, avec son escadrille, à un combat au cours duquel un avion ennemi a été abattu. Au cours d'une deuxième mission, a attaqué et endommagé un avion de bombardement. Le 13 mai, alors qu'il volait très bas, a été contraint d'atterrir à proximité des troupes ennemies, son avion ayant été atteint par les tirs du sol. Après avoir incendié son appareil, a réussi à rejoindre son groupe où il a repris sa tâche avec la même ardeur.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : mar. août 03, 2021 16:14 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
J.O. du 14 février 1941 page 738

SECRÉTARIAT D'ÉTAT A L'AVIATION

Le secrétaire d'Etat à l'aviation,
Vu le décret du 5 septembre 1939,
Arrête :
Article unique. — Est inscrit aux tableaux spéciaux de la Légion d'honneur et de la médaille militaire le militaire dont le nom suit :
[...]

LÉGION D'HONNEUR POUR CHEVALIER
(Pour prendre rang du 23 janvier 1941)

LEENHARDT (Tony-Albert-Auguste), capitaine (réserve), groupe de chasse 3/1 : officier d'une grande bravoure et d'une rare modestie. A fait l'admiration de tous par l'allant, la maîtrise et l'esprit de sacrifice dont il a fait preuve dans les combats livrés en Belgique, sur l'Aisne, la Somme, l'Oise et l'Isère. Trois victoires officielles, une victoire probable.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org
[ Time: 0.223s | Queries: 22 | Peak Memory Usage: 13.6 Mio | GZIP: On ]