Nous sommes actuellement le mar. oct. 26, 2021 19:13 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 14 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié : sam. oct. 31, 2020 18:18 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
173e demi-brigade d'infanterie alpine

J.O. du 8 septembre 1941 page 3822
Médaille militaire à titre posthume
FANCELLU (Paul), soldat : excellent soldat, calme et courageux. A été tué au cours de la reconnaissance du 6 juin 1940, au nord de l'Aisne, alors qu'à son poste de combat il participait par son tir au décrochage du groupe franc. Croix de guerre avec palme.
Paul FANCELLU
Mort pour la France le 6 juin 1940 (Aisne)
Né le 12 octobre 1918 à Ajaccio (Corse-du-Sud)
173e régiment d'infanterie alpine (173e RIA)
Mort pour la France
tué à l'ennemi

J.O. du 8 janvier 1943 page 71
Attribution de la Médaille militaire
VALE (Paul), adjudant à la 173e demi-brigade d'infanterie alpine : sous-Officier d'un courage et d'une bravoure exemplaires. Le 6 juin 1940, une partie du groupe franc ayant effectué une reconnaissance de jour dans un village occupé par l'ennemi et se trouvant menacé d'encerclement et de capture, a fait preuve de qualités remarquables d'habileté, de courage et de dévouement et de mépris absolu du danger en traversant l'Aisne à la nage sous le feu de l'ennemi, décrochant une barque restée sur la rive Nord et réussissant, aidé d'un seul gradé, à ramener dans nos 4 lignes sept militaires, dont le lieutenant chef du groupe, deux hommes blessés et les corps de deux hommes tués.


les trois bataillons de la 173e DBA résistèrent à l’avance de la Wehrmacht. les 9 et 10 juin 1940 à Roucy (1er bataillon), Concevreux (2e bataillon), Maizy (3e Bataillon) où se déroulèrent de tragiques combats



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : sam. oct. 31, 2020 18:24 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
Récit des combats relaté par le chef de bataillon Jules Toussaint Biancamaria qui commandait le 2e Bataillon.


"Le 15 mai 1940, venant d’Alsace, la 173e Demi brigade alpine s’installe sur un très grand front entre Maizy et Pontavert, dans l’ordre de l’ouest à l’est : 3ème bataillon, 2ème bataillon, 1er bataillon. Les unités sont installées face au canal de l’Aisne et à l’Aisne. Vers la fin mai les villages de Beaurieux, de Cuiry-lès-Chaudardes, de la Fontaine du Vivier sont occupés par l’infanterie allemande.
Le 9 juin vers 3 h 30 un violent bombardement est déclenché sur toute la position. A 7 heures l’attaque générale se déclenche. A droite c’est le passage de l’Aisne, à l’ouest de Pontavert, à gauche l’ennemi passe la rivière, à l’ouest de Maizy, au sud d’Oeuilly où il trouve aucune résistance, le 6ème RI ayant reçu l’ordre d’occuper d’autres positions
Dès 9 heures deux points d’appui du 3ème bataillon, à l’ouest de Maizy, sont enlevés. Une contre attaque dégage cependant Maizy. Le 2ème bataillon ne perd aucun point d’appui. A 15 heures, l’ennemi reprend l’attaque. La situation s’aggrave rapidement à droite et à gauche de la ½ brigade. A droite elle est contournée par manque de renforts, et à gauche le 3ème bataillon est attaqué de front, de flanc et de revers. Devant le 2ème bataillon la poussée devient plus violente et les munitions s’épuisent rapidement.
A 16 heures la situation de la ½ brigade est la suivante : à droite la 5e compagnie est sans munitions à 400 mètres du PC de la ½ brigade. A gauche, le 3ème bataillon résiste énergiquement mais son dispositif est disloqué, il se défend à la grenade et brûle ses documents. Au centre tous les points d’appui ou de surveillance installés sur l’Aisne sont tombés ou encerclés. Les points d’appui du canal (ligne de résistance) tiennent. Le PC de la ½ brigade ne répond plus aux appels de TSF.
A 21 h 30, arrive l’ordre de replier sur le village de Romain. Il est aussitôt envoyé aux compagnies et à 23 heures le décrochage commence…… ».

Sources : Témoignage écrit du chef de bataillon J.T. BIANCAMARIA, commandant le 2e bataillon de la 173e DBA., extrait de son ouvrage « La Corse dans sa gloire, ses luttes et ses souffrances » publié en 1963 aux éditions J. Peyronnet.


Haut
   
MessagePublié : sam. oct. 31, 2020 18:28 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
voir :
http://www.le-regain-roucy.com/2020/06/ ... lpine.html


Haut
   
MessagePublié : sam. oct. 31, 2020 18:35 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
citation à l’ordre de l’Armée :

La 173ème Demi-Brigade Alpine sous les ordres du lieutenant-colonel Vinot :

« Chargée de l’organisation de la défense d’une position sur l’Aisne, a travaillé sans repos et sans arrêt sous le feu ennemi du 17 mai au 8 juin 1940, pour préparer la résistance, en même temps qu’elle conservait le contact avec les patrouilles et les reconnaissances hardiment poussées au-delà de la rivière.
Attaquée le 9 juin par des forces très supérieures et puissamment appuyées, a tenu sur place avec une héroïque ténacité, en infligeant à l’ennemi de grosses pertes dans ses points d’appui encerclés et débordés.
Ayant reçu dans la nuit l’ordre de se replier, s’est décrochée et s’est fait jour à travers les lignes adverses, au prix de lourds sacrifices, les 2e et 3e bataillons venant prendre leur place dans la ligne de bataille où ils se sont héroïquement maintenus, le 1er bataillon en se soudant à une autre armée, puis en exécutant une héroïque tentative de percée à la baïonnette. »


Haut
   
MessagePublié : sam. oct. 31, 2020 18:42 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
173e demi-brigade alpine

J.O. du 11 août 1941 page 3355
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre pour les militaires suivants :

LECCIA (Jean-Côme), soldat de 1ère classe, matricule 709 : conducteur muletier qui s'est offert volontairement pour venir renforcer la garnison décimée d'un point d'appui, sur la rive Sud du canal latéral, au cours de l'attaque ennemie du 9 juin 1940. A été tué à son poste de combat, après avoir assuré pendant plusieurs heures le service d'un fusil-mitrailleur de remplacement. Croix de guerre avec palme.
Jean Côme LECCIA
Né le 6 mai 1913 à Argiusta-Moriccio (Corse-du-Sud)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
tué au combat

PROSPERI (René-Charles-Edouard), soldat de 1ère classe, matricule 4807 : aumônier du bataillon, courageux et dévoué. Pendant l'attaque ennemie du 9 juin 1940, est allé, à différentes reprises, sous de violents bombardements, assurer la relève des blessés des points d'appui des premières lignes. A été tué pendant cette journée, à Maizy (Aisne), en accompagnant des blessés au poste de secours. Croix de guerre avec palme.

TOSI (Otella), soldat, matricule 1020 : conducteur muletier d'un beau courage. Appelé à venir renforcer la garnison décimée d'un point d'appui, sur la rive du canal latéral, au cours de l'attaque ennemie du 9 juin 1940, a été tué à son poste de combat après avoir assuré, pendant plusieurs heures, le service d'un fusil-mitrailleur de remplacement. Croix dé guerre avec palme.

J.O. du 1er avril 1941 page 1408
Médaille militaire
GIOVANNONI (Henri), chasseur à l'état-major de la 173e demi-brigade alpine : a été très grièvement blessé par éclats d'obus, à son poste de combat, le 9 juin 1940.

J.O. du 5 décembre 1941 page 5260
Médaille militaire
CESARINI (Vincent), sergent à la 173e demi-brigade alpine : sous-officier brave et dévoué A été grièvement blessé, le 9 juin 1940, devant Concevreux, en défendant énergiquement sa position contre des forces très supérieures en nombre. Amputé de la jambe droite.



J.O. du 3 octobre 1941 page 4265
Médaille militaire
PASQUALINI (Alexandre), soldat à la 173e demi-brigade alpine : soldat courageux et dévoué. Après s'être vaillamment conduit à la bataille de l'Aisne, a été grièvement blessé par éclat d'obus au cours d'un repli de son unité sur la Marne pendant lequel il fit preuve d'endurance et de ténacité. Amputé du bras gauche.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : sam. oct. 31, 2020 18:57 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
173e demi-brigade alpine.
J.O. du 9 septembre 1941 page 3842
Nomination dans l'ordre de la Légion d'Honneur à titre posthume
BAUDON (Jean-François-Henri). sous-lieutenant : excellent officier d'un beau courage. A été mortellement blessé au cours d'une patrouille sur le canal de l'Aisne, dans la nuit du 21 au 22 mai 1940. Croix de guerre avec palme.

J.O. du 3 juillet 1941 page 2787
1er bataillon de la 173e demi-brigade alpine
Nomination dans l'ordre de la Légion d'Honneur à titre posthume
LEOUTRE ( Marcel-Louis-Aimé), sous-lieutenant : jeune officier d'un cran à toute épreuve. Durant la journée du 22 mai 1940, a donné a sa section un bel exemple de bravoure, organisant ses postes sous les feux ajustés de l'ennemi. A été mortellement blessé a la tête, alors qu'au mépris de tout danger il neutralisait une arme automatique ennemie, dont les feux clouaient ses hommes au sol. A été cité.
Marcel Louis Aimé LEOUTRE
Mort pour la France le 24 mai 1940 à Épernay, (Marne)
Né le 15 juin 1917 à Thomery (Seine-et-Marne)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
des suites de blessures



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : sam. oct. 31, 2020 19:16 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
173e demi-brigade alpine.

J.O. du 29 novembre 1942 page 3954
Médaille militaire à titre posthume

PINZUTI (Joseph-Antoine), soldat : excellent soldat, calme et courageux. A été tué glorieusement au cours de la reconnaissance du 6 juin 1940, au Nord de l'Aisne, alors qu'à son poste de combat il participait par son tir au décrochage du groupe franc. A été cité.

ROUSSEL (Maurice), soldat: servant de mitrailleuse courageux. Le 11 juin 1940, à Breuil-sur-Vesle, au cours d'une attaque de l'infanterie ennemie, a assuré jusqu'à la dernière minute le service de sa pièce. A été mortellement blessé au moment où, sur ordre, il repliait son matériel. A été cité.

J.O. du 1er novembre 1942 page 3642
Nomination dans la Légion d'Honneur pour Chevalier
(Pour prendre rang du 31 juillet 1942)
BERETTI (Antoine), adjudant-chef à la 173e demi-brigade d'infanterie alpine : sous-officier courageux et énergique. A été grièvement blessé, le 10 juin 1940, aux environs de Fismes, alors qu'il assurait le repli du dernier détachement de son unité.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : sam. oct. 31, 2020 20:17 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
Antoine ALARCON
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 30 novembre 1918 à Marseille (Bouches-du-Rhône)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
corps retrouvé près du canal

Pascal Louis Martin ALBERTINI
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 19 juin 1910 à Ajaccio (Corse-du-Sud)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France

René Elie COUDERC
Mort pour la France le 7 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 9 juillet 1918 à Angers (Maine-et-Loire)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France

Jean Baptiste Pierre Joseph Victoire DALESSI
Mort pour la France le 15 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 14 novembre 1918 à Bastia (Corse-du-Sud)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France

René Marie Joseph HERVY
Mort pour la France le 10 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 21 mars 1904 à Ferel (Morbihan)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
tué à l'ennemi

Joseph Louis HOUEIX
Mort pour la France le 10 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 15 avril 1904 à Ruffiac (Morbihan)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France

Emile Joseph jean marie MAGRE
Mort pour la France le 10 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 11 septembre 1904 à St Dolay (Morbihan)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
tué au combat

Paul MINICONI
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 11 mai 1909 à Bocognano (Corse-du-Sud)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France

Paul Marie Louis PICARD
Mort pour la France le 7 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 3 mai 1904 à Paimpont (Ille-et-Vilaine)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
des suites de blessures

Ange Mathieu PIETRI
Mort pour la France le 12 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 14 juillet 1909 à Biguglia (Corse-du-Sud)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
tué au combat

Otello TOSI
Mort pour la France le 20-07-1940 ??? à Concevreux, (Aisne)
Né le 2 juillet 1914 à Pistoia (Italie)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : sam. oct. 31, 2020 20:20 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
Marcel André BERVILLE
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Maizy, (Aisne)
Né le 1er septembre 1908 à Pont-Audemer (Eure)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA) - 3e bataillon
Mort pour la France

Gérard CARMES
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Maizy, (Aisne)
Né le 20 novembre 1918 à Ledas (Tarn)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA) - 3e bataillon - 10e batterie
Mort pour la France

Joseph Louis MICHEL
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Maizy, (Aisne)
Né le 3 novembre 1918 à Montpellier (Hérault)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
tué au combat

René PROSPERI
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Maizy, (Aisne)
Né le 24 juillet 1909 à Marseille (Bouches-du-Rhône)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
tué par éclats d'obus

Pierre Louis SUSINI
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Maizy, (Aisne)
Né le 2 janvier 1913 à Albutacce (Corse-du-Sud)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
tué au combat


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : sam. oct. 31, 2020 20:44 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
Noël SINIBALDI
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Bresle ???, (Aisne)
Né le 15 février 1918 à Montemaggiore (Corse-du-Sud)
173e demi-brigade d'infanterie alpine (173e DBIA)
Mort pour la France
tué au combat



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : dim. déc. 27, 2020 14:49 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
J.O. du 8 janvier 1943 page 70

Nomination dans la Légion d'Honneur pour Officier
ACOUAVIVA (Ferdinand), capitaine à la 173e demi-brigade d'infanterie alpine : capitaine adjudant-major d'une grande valeur morale. compétent, ayant une haute conception du devoir. Le 9 juin 1940, tous les moyens de transmission du bataillon ayant été interrompus dès le début de l'attaque ennemie a, à plusieurs reprises, assuré la liaison avec les compagnies sous un bombardement très violent et des rafales d'armes automatiques, donnant l'exemple du mépris absolu du danger et du plus grand esprit de sacrifice. A, par son altitude énergique et calme, contribué pour une large part au maintien intégral de la position défendue par les unités du bataillon.

Nomination dans la Légion d'Honneur pour Chevalier
(Pour prendre rang du 30 octobre 1942)
DES TOUCHES, capitaine à la 173e demi-brigade d'infanterie alpine : officier plein d'allant, d'une haute valeur morale, qui avait su faire de la compagnie qu'il commandait une unité d'élite. Placé à l'aile droite de la D. L, à Concevreux, lors de la défense de l'Aisne, complètement débordé dès le début de l'attaque, puis encerclé, a résisté pendant deux jours, les 9 et 10 juin 1940, avec une superbe énergie, à tous les efforts de l'ennemi, en lui infligeant des pertes sévères. A ensuite tenté de se faire jour à travers les lignes adverses, pour rejoindre son bataillon qui s'était replié par ordre. Après avoir conduit sa compagnie à travers bois, s'est trouvé entouré par des forces supérieures et a été blessé au cours d'une dernière et difficile tentative.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : lun. août 16, 2021 16:46 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
173e demi-brigade d'infanterie alpine

J.O. du 28 août 1941 page 3640
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
GION (Albert), soldat au 173e régiment d'infanterie alpine : soldat courageux, excellent tireur au fusil-mitrailleur. A été gravement blessé par éclats d'obus, le 9 juin 1940, à son poste de combat à Concevreux, au cours de l'attaque ennemie sur le canal de l'Aisne. Atteint d'impotence fonctionnelle de la main gauche. A, en outre, perdu l'Œil gauche.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : lun. août 16, 2021 16:57 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
Morts pour la France du 173e R.I.A. dans l'Aisne

Combat de Maizy (Aisne) - 9 juin 1940

André Albert ADDA
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Maizy, (Aisne)
Né le 9 novembre 1918 à Paris
173e régiment d'infanterie alpine (173e RIA)
Mort pour la France
tué à l'ennemi

Armand Etienne Jacques ADROGUER
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Maizy, (Aisne)
Né le 21 septembre 1918 à Millas (Pyrénées-Orientales)
173e régiment d'infanterie alpine (173e RIA)
Mort pour la France

Jean Baptiste ALBERTINI
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Maizy, (Aisne)
Né le 7 mai 1917 à Corscia (Corse-du-Sud)
173e régiment d'infanterie alpine (173e RIA)
Mort pour la France

Jean ABET
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Concevreux, (Aisne)
Né le 18 avril 1918 à Saint Jean de Bassou (Aude)
173e régiment d'infanterie alpine (173e RIA)
Mort pour la France
tué à l'ennemi



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : ven. oct. 22, 2021 15:36 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4887
Localisation : Somme
173e régiment d'infanterie alpine ou 173e demi-brigade d'infanterie alpine

Henri Camille BASCLE
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Maizy, (Aisne)
Né le 22 février 1900 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques)
173e régiment d'infanterie alpine (173e RIA)
Mort pour la France
Cause du décès : blessures de guerre
Sources : Service historique de la Défense, Caen
Cote : AC 21 P 14873
Sépultures de guerre
Henri Camille BASCLE
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Maizy, (Aisne)
Né le 22 février 1900 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques)
lieutenant au 173 R.I. Alpin
Classe : 1920
Bureau de recrutement : Parthenay (Deux-Sèvres)
Matricule au recrutement : 462
Mort pour la France
Lieu de sépulture : Saint-Maixent-l'École (Deux-Sèvres)
Carré militaire de "SAINT-MAIXENT-L'ECOLE"
Type de sépulture : tombe individuelle
Numéro de la sépulture : 49


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 14 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org
[ Time: 0.278s | Queries: 22 | Peak Memory Usage: 13.76 Mio | GZIP: On ]