Nous sommes actuellement le mar. oct. 26, 2021 13:02 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : 24e régiment d'infanterie
MessagePublié : dim. sept. 06, 2020 19:32 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4885
Localisation : Somme
Morts pour la France du 24e R.I. dans le département de l'Aisne

Charles Auguste Victor JORET
Mort pour la France le 22 mai 1940 à Hirson, (Aisne)
Né le 2 septembre 1913 à Barentin (Seine-Maritime)
24e régiment d'infanterie (24e RI)
Mort pour la France
des suites de blessures

Georges André HUYSKENS
Mort pour la France le 12 juin 1940 à Rozoy-sur-Serre, (Aisne)
Né le 20 avril 1914 à Puteaux (Paris)
24e régiment d'infanterie (24e RI)
Mort pour la France
tué au combat

Alphonse Julien Augustin AVISSE
Mort pour la France le 13 juin 1940 à Coupru (Aisne)
Né le 27 septembre 1903 à La Puisaye (Eure et Loir)
24e régiment d'infanterie (24e RI)
Mort pour la France
tué à l'ennemi

Paul Jean Charles PRETERRE
Mort pour la France le 14 juin 1940 à Rozoy-sur-Serre, (Aisne)
Né le 23 mars 1920 à Bolbec (Seine-Maritime)
24e régiment d'infanterie (24e RI)
Mort pour la France

Jean Marie François LEPAGE
Mort pour la France le 18 juin 1940 à Sissonne, (Aisne)
Né le 23 décembre 1915 à Tremblay (Ille-et-Vilaine)
24e régiment d'infanterie (24e RI)
Mort pour la France



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 24e régiment d'infanterie
MessagePublié : sam. avr. 10, 2021 11:44 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4885
Localisation : Somme
24e régiment d'infanterie

Combats sur l'Aisne dans le département des Ardennes

J.O. du 30 juillet 1942 page 2624
Nomination dans la Légion d'Honneur à titre posthume
BIARD (Bernard-Jean-Marie), sous-lieutenant : sous-lieutenant héroïque et calme qui, au cours d'un bombardement d'une extrême violence, parcourait les groupes et exhortait ses hommes à la résistance. A été tué à son poste de combat, le 18 mai 1940, à Asfeld (Ardennes), après avoir fait lui-même le coup de feu contre l'adversaire. A été cité.

J.O. du 18 octobre 1941 page 4516

LÉGION D'HONNEUR POUR OFFICIER
(Pour prendre rang du 26 mai 1941)

POULIQUEN (Francisque), capitaine commandant la 2e compagnie du 24e régiment d'infanterie : capitaine d'une bravoure impressionnante. Le 19 mai 1940, à Asfeld-la-Ville, par son action personnelle, a arrêté la progression de l'ennemi, l'a contre-attaqué, lui capturant des prisonniers et du matériel et l'a rejeté sur l'autre rive de l'Aisne. Le 9 juin, pendant la bataille de l'Aisne, complètement encerclé dans un point d'appui, a opposé une résistance désespérée à l'ennemi avec une poignée d'hommes autour de lui. Grièvement blessé au cours de l'action. A été amputé du bras droit.

GAUTHIER (Lucien-François-Paul), capitaine commandant la compagnie d'accompagnement du 24e régiment d'infanterie : au cours de la bataille de l'Aisne, le 9 juin 1940, a déployé les plus magnifiques qualités militaire ; volontaire pour plusieurs missions particulièrement périlleuses pendant la lutte autour d'un point d'appui où il se trouvait encerclé avec son chef de bataillon. A été grièvement blessé à son poste de combat en assumant la défense d'une des faces du point d'appui. A conservé jusqu'au bout, malgré la gravité de sa blessure, un moral splendide.

J.O. du 18 octobre 1941 page 4517
Nomination dans la Légion d'Honneur pour les deux officiers suivants
(Pour prendre rang du 26 mai 1941)

GIRARDOT (René-Gabriel), capitaine commandant la 9e compagnie du 24e régiment d'infanterie : commandant de compagnie d'une grande bravoure, calme, plein de sang-froid. Du 19 au 22 mai 1940, avec sa compagnie, a repoussé victorieusement six tentatives de l'ennemi pour franchir l'Aisne. Au cours de la bataille des 9 et 10 juin à Blanzy, malgré d'intenses bombardements, Il supporté toute une journée les assauts d'un ennemi d'une supériorité écrasante. A succombé sous le nombre après avoir mené le combat, maison par maison, jusqu'à la limite des forces et épuisement des munitions.

DANREE (Jacques), sous-lieutenant à la 5e compagnie du 24e régiment d'infanterie : officier d'un courage admirable, d'un calme et d'un sang-froid impressionnants dans les circonstances les plus critiques du combat. Le 9 juin 1940, à Blanzy, au cours d'une contre-attaque, malgré un feu ennemi des plus violents, a, par son énergie et son courage personnel, réussi à atteindre l'objectif assigné avec une poignée d'hommes galvanisés par son exemple. Le lendemain, 10 juin, pour la défense du village de Blanzy, a déployé de nouveau un courage indomptable, combattant jusqu'au bout avec ses hommes, maison par maison, avant de succomber sous le nombre.

24e régiment d'infanterie
J.O. du 27 août 1942 page 2931
Nomination dans la Légion d'Honneur à titre posthume
ATTAL (Jean-Jacques), sous-lieutenant : jeune officier d'une belle bravoure et d'un allant remarquable. Pendant la bataille des 9 et 10 juin sur l'Aisne, s'est révélé un chef de section de premier ordre dans la défense de son point d'appui, faisant preuve sous le feu d'un moral élevé et d'un beau courage. Grièvement blessé au cours de l'action, est mort des suites de ses blessures reçues, le 10 juin 1940, à Blanzy (Ardennes). A été cité.
Jean Jacques ATTAL
Mort pour la France le 16 juin 1940 à Aubigny-les-Pothées (Ardennes)
Né le 10 septembre 1916 à Sousse (Tunisie)
24e régiment d'infanterie (24e RI)
Mort pour la France
plaie pénétrante du thorax

24e régiment d'infanterie
J.O. du 25 janvier 1942 page 358
Nomination dans la Légion d'Honneur à titre posthume pour les deux militaires suivants :

SEGUIN (Anatole-Léon), sous-lieutenant à titre temporaire : officier d'une haute conscience. Pendant les combats sur l'Aisne et particulièrement le 9 juin 1940, a forcé, l'admiration par son calme et son sang-froid sous les feux les plus violents. Ayant reçu mission d'appuyer une contre-attaque avec sa section de mitrailleuses, est venu sous le bombardement prendre position à l'emplacement assigné, accomplissant sa mission en dépit du feu ennemi. A été tué glorieusement par un éclat d'obus, le 10 juin 1940, à Blanzy (Ardennes). A été cité.

DECROIX (Marceau-Emile-Louis), adjudant-chef : sous officier d'élite, d'un calme et d'un courage exemplaires. Lors de la bataille sur l'Aisne du 9 juin 1940, a maintenu sur place sa section sous un violent bombardement. A résisté aux assauts de l'ennemi jusqu'au moment où il a été mortellement blessé. A été cité.

24e régiment d'infanterie
J.O. du 27 mai 1943 page 1446
Nomination dans la Légion d'Honneur à titre posthume
BERTINOT (Jean-Marie-Etienne), médecin lieutenant : excellent officier, ayant fait preuve des plus belles qualités professionnelles. A trouvé une mort glorieuse dans l'accomplissement de son devoir, le 10 juin 1940, à Saint- Loup-en-Champagne*. A été cité.
* (Ardennes)
Jean Marie Etienne BERTINOT
Mort pour la France le 10 juin 1940 à Blanzy la Salonnaise, (Ardennes)
Né le 4 mai 1910 à Meudon (Yvelines)
24e Régiment d'Infanterie - 2e Bataillon
Mort pour la France




Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 24e régiment d'infanterie
MessagePublié : sam. avr. 10, 2021 11:51 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4885
Localisation : Somme
24e régiment d'infanterie

Ardennes combat de Blanzy-la-Salonnaise - 9 et 10 juin 1940

9 juin 1940

J.O. du 23 novembre 1940 page 5793
COLLET (Edmond-Henri), sergent-chef au 24e régiment d'infanterie : chef de section brave et énergique. A été gravement blessé, le 9 juin 1940, près de Condé-lès-Herpy, alors qu'il entraînait sa section à la contre-attaque. A été amputé de la jambe droite.
Attribution de la Médaille militaire
Cette inscription comporte, en outre, l'attribution de la Croix de guerre avec palme.

J.O. du 22 août 1941 page 3540
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
COHEN (Moïse), soldat au 24e régiment d'infanterie : soldat brave et dévoué. A été grièvement blessé par éclats d'obus, le 9 juin 1940, sur la position de défense de son unité à Blanzy*. Amputé du bras droit.
* Blanzy-la-Salonnaise (Ardennes)

J.O. du 14 juillet 1941 page 2950
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
LALOUM (René), soldat au 24e régiment d'infanterie : soldat courageux et dévoué. A été grièvement blessé au cours d'une attaque, le 9 juin 1940, sur le canal de l'Aisne. Amputé de la cuisse gauche.

J.O. du 14 juillet 1941 page 2950
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
SILHOL (Georges), soldat au 24e régiment d'infanterie : soldat courageux. A été grièvement blessé par balle, le 9 juin 1940, au cours d'une violente attaque ennemie de la ferme de Pargny. Amputé de la jambe droite.

J.O. du 9 février 1941 page 653
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
PRISER (François), soldat à la 10e compagnie du 24e régiment d'infanterie : soldat courageux. A été gravement blessé le 9 juin 1940 sur l'Aisne, au cours d'un combat. A été amputé du bras gauche.

J.O. du 2 avril 1942 page 1274
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
LE VEXIER (André), sergent-chef au 24e régiment d'infanterie : sous-officier brave et plein d'allant. A réussi à faire progresser, malgré un feu violent d'artillerie et d'infanterie ennemies, une section déjà fortement éprouvée par le feu au cours de la contre-attaque du 9 juin 1940 sur le canal de l'Aisne. A été grièvement blessé au cours de l'action.

24e régiment d’infanterie
J.O. du 2 juin 1947 page 5101
Attribution de la Médaille militaire à titre posthume
LE RAY (Armand-François-Marie), soldat, classe 1936, matricule 873, au recrutement de Saint Brieuc : soldat brave et dévoué. A été tué glorieusement à son poste de combat le 9 juin 1940 à Blanzy, après avoir montré un réel courage en présence d’un ennemi particulièrement mordant. A été cité.
Armand François Marie LE RAY
Mort pour la France le 12 juin ??? 1940 à Blanzy la Salonnaise, (Ardennes)
Né le 22 novembre 1916 à Plessala (Côtes-d'Armor)
24e régiment d'infanterie (24e RI)
Mort pour la France

Pierre Félix BOULLIER
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Blanzy, (Ardennes)
Né le 1er octobre 1917 à Paris 14e arrondissement
24e régiment d'infanterie (24e RI)
Mort pour la France

10 juin 1940

J.O. du 11 juillet 1941 page 2901
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
PETIT (Alfred), soldat au 24e régiment d'infanterie : a été très grièvement blessé à la tête, le 10 juin 1940, à son poste de combat dans les Ardennes. Atteint de paralysie.

J.O. du 22 août 1941 page 3541
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
DELAUNAY (Jean), caporal au 24e rég. d'infanterie : gradé brave et dévoué. Le 10 juin Î940, à Blanzy, son unité étant chargée d'interdire à l'ennemi le franchissement du canal de l'Aisne, a été grièvement atteint par i éclat d'obus au cours du combat. Amputé de la jambe droite.

24e régiment d'infanterie
J.O. du 10 novembre 1941 page 4868
Attribution de la Médaille militaire à titre posthume
ZADOC-KAHN (Raymond-Ernest), aspirant : sous-officier d'une bravoure et d'un allant magnifiques. Pendant la bataille des 9 et 10 juin 1940 sur l'Aisne, a contenu avec sa section toute la journée du 9 les assauts d'un ennemi entreprenant, faisant preuve d'une grande bravoure et de qualités de chef. A été tué glorieusement le lendemain à son peste de combat après 30 heures de lutte acharnée. A été cité.
Raymond Ernest ZADOC-KAHN
Mort pour la France le 10 juin 1940 à Blanzy-la-Salonnaise, (Ardennes)
Né le 13 février 1910 à Paris
24e régiment d'infanterie (24e RI)
Mort pour la France
tué au combat

J.O. du 5 janvier 1942 page 93
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
MANGOT (Louis), soldat au 24e régiment d'infanterie : soldat courageux. Le 10 juin 1940, son groupe ayant reçu l'ordre de tenir sans esprit de recul devant Blanzy-la-Salonnaise, a résisté sur place pendant toute une journée malgré l'attaque des forces ennemies supérieures en nombre. Très grièvement blessé, a continué à servir son fusil-mitrailleur jusqu'à épuisement de ses forces.

J.O. du 12 avril 1942 page 1392
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
BAILLY (Jean), aspirant au 24e régiment d'infanterie : jeune aspirant très courageux. A été très grièvement blessé, le 10 juin 1940, à la tête de ses hommes, au cours d'un engagement près de Château-Porcien. Avait déjà été légèrement blessé, la veille, à son poste de combat.

J.O. du 3 novembre 1943 page 2839
Une requête a été présentée au procureur de la République près le tribunal de Poitiers, en vue de faire déclarer judiciairement l'absence de BOUCHET (Henri), cultivateur à Jaunay-Clan, né le 25 mai 1917 au même lieu. mobilisé au cours des hostilités 1939-1940 au 24e régiment d'infanterie, 11e compagnie, 3e bataillon, secteur postal 58, disparu le 10 juin 1940 à Blanzy (Ardennes).
Henri BOUCHET
Mort pour la France le 10 juin 1940, région de Blanzy, (Ardennes)
Né le 26 mai 1917 à Jaunay-Clan (Vienne)
24e régiment d'infanterie (24e RI)
Mort pour la France

24e régiment d'infanterie
J.O. du 7 juin 1943 page 1555
Attribution de la Médaille militaire à titre posthume pour les deux militaires suivants :

DUBOIS (Gilbert-Pierre-Marie-Eugène), sergent : sous-officier d'une bravoure et d'un allant remarquables. Chef de pièce de mitrailleuse de 20 mm., a dirigé le tir de sa pièce avec beaucoup de sang-froid et de courage malgré les tirs d'artillerie. A été tué glorieusement à son poste de combat, le 10 juin 1940, a Saint-Loup-en-Champagne. A été cité.

THOUVENIN (Maurice-Auguste), soldat : héroïque soldat, volontaire pour toutes les patrouilles. Chargé d'assurer avec quelques-uns de ses camarades, dont il avait pris le commandement, la défense d'un point d'appui important sur la rivière d'e l'Aisne, a été tué glorieusement, le 25 mai 1940, à Voue d'une balle en pleine poitrine, alors qu'il s'emparait d'un fusil-mitrailleur pour empêcher l'ennemi d'atteindre la rive. A été cité.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 24e régiment d'infanterie
MessagePublié : sam. avr. 10, 2021 15:29 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4885
Localisation : Somme
24e régiment d'infanterie

mai 1940 Château-Porcien - Asfeld (Ardennes)

J.O. du 3 octobre 1943 page 2586
Attribution de la Médaille militaire à titre posthume pour les militaires suivants :

MAFARAUD (Gaston-Emile), soldat, classe 1927 matricule 5347 au recrutement de la Seine (4e bureau) : soldat qui a toujours fait preuve des plus belles qualités de courage et de sang-froid. A trouvé une mort glorieuse, le 19 mai 1940, à Condé-lès-Herpy (Ardennes), en se défendant avec acharnement contre un ennemi supérieur en nombre, sous un feu violent d'artillerie et d'armes automatiques. A été cité.

OUVRARD (Georges), soldat, classe 1934, matricule 2505 au recrutement de Poitiers : soldat brave et dévoué. Servant d'un fusil-mitrailleur à Château-Porcien (Ardennes), a été mortellement blessé à son poste de combat, le 20 mai 1940, au cours d'un violent bombardement d'artillerie. A été cité.

PEYTOUR (Lucien-Marcel-Jean), soldat, classe 1936, matricule 4118 au recrutement de Versailles : soldat au courage et à l'entrain légendaires qui a toujours fait preuve des plus belles qualités de bravoure et de sang-froid. A trouvé une mort glorieuse, le 20 mai 1940, à Asfeld (Ardennes), en se défendant avec un acharnement admirable contre un ennemi supérieur en nombre, sous un feu violent d'artillerie de minen et d'armes automatiques. A été cité.

VISCARDI (Georges-André), soldat, classe 1918 matricule 4837 au 4e bureau de recrutement de la Seine : ancien combattant de 1914-1918 et engagé volontaire. A trouvé une mort glorieuse, le 17 mai 1940, à la ferme de Pargny (Ardennes), en se défendant avec un acharnement admirable contre un ennemi supérieur en nombre, sous un feu violent d'artillerie et d'armes automatiques. Volontaire pour toutes les missions dangereuses, a toujours été pour ses camarades un exemple de courage et d'abnégation. A été cité.

24e régiment d'infanterie
J.O. du 25 octobre 1943 page 2771
Attribution de la Médaille militaire à titre posthume pour les militaires suivants :
BOEGLIN (Camille-Joseph-Louis), soldat de 1ère classe, classe 1937, matricule 501 au 6e bureau de recrutement de la Seine : soldat calme et résolu, d'un courage admirable. A été tué glorieusement à son poste de combat, le 18 mai 1940, à Château-Porcien (Ardennes), au cours d'une attaque ennemie dirigée contre son point d'appui qui subissait dés tirs extrêmement violents d'infanterie et d'artillerie. A été cité.

LE FLEM (André-Louis-François-Marie), soldat de 1ère classe, classe 1933, matricule 1749 au recrutement de Guingamp : agent de liaison brave et plein d'allant, a assuré ses fonctions avec un mépris absolu du danger. A été tué glorieusement à son poste de combat, le 14 juin 1940, à Voue (Aube), au cours d'un violent bombardement aérien. A été cité.

LEGRAND (Jean-René), soldat, classe 1931, matricule 3701 au recrutement de Lorient : agent de transmission, motocycliste du bataillon, courageux et dévoué. A été tué glorieusement à son poste de combat, le 20 mai 1940, à Taizy (Ardennes), dans l'accomplissement de son devoir. A été cité.

MARCHAND (Eugène-Germaine-François), soldat, classe 1934, matricule 1544 au recrutement de Rennes : soldat d'un courage et d'un dévouement à toute épreuve. A magnifiquement combattu pendant toute la campagne. A été blessé mortellement à son poste de combat, le 20 mai 1940, à Montmirail (Marne). A été cité.

RIBES (Georges-Adolphe), soldat, classe 1935, matricule 495 au recrutement de la Seine (1er bureau) : soldat d'un courage exemplaire, a rempli sa mission avec une régularité et un calme admirables. A été mortellement blessé à son poste de combat, le 18 mai 1940, à Château-Porcien. A été cité.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 24e régiment d'infanterie
MessagePublié : lun. août 16, 2021 15:15 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4885
Localisation : Somme
24e régiment d'infanterie

J.O. du 14 mai 1941 page 2040
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
COURCHE (Alphonse), soldat au 24e régiment d'infanterie : son régiment étant en position sur les bords de l'Aisne, a été grièvement blessé à la face, par éclats de mortier, le 13 mai 1940, au moment où se déclenchait une violente attaque ennemie.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 24e régiment d'infanterie
MessagePublié : lun. août 16, 2021 16:35 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4885
Localisation : Somme
24e régiment d'infanterie

J.O. du 27 mai 1941 page 2212
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palme
BESSARD (Jean), sergent au 24e régiment d'infanterie : sergent mitrailleur courageux. Au cours de la défense du canal de l'Aisne, près da Château-Porcien, le 21 mai 1940, se trouvant dans un bâtiment bombardé par l'artillerie ennemie et ayant évacué son personnel hors de la zone battue, a été grièvement blessé par éclat d'obus, alors qu'il revenait de chercher un retardataire. Amputé du pied droit.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 24e régiment d'infanterie
MessagePublié : mar. sept. 14, 2021 14:38 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 4885
Localisation : Somme
24e régiment d’infanterie

J.O. du 9 juin 1947 page 5338
Attribution de la Médaille militaire et de la Croix de guerre 1939-1945 avec palme
HYVON (Raymond), classe 1939, matricule 1199 au recrutement du Mans, soldat au 24e régiment d’infanterie : soldat brave et dévoué. A été très grièvement blessé par balle le 9 juin 1940, à son poste de fusilier mitrailleur, à Condé-les-Epis (Aisne) au cours d’une attaque ennemie.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org
[ Time: 0.317s | Queries: 22 | Peak Memory Usage: 13.67 Mio | GZIP: On ]