Nous sommes actuellement le jeu. janv. 27, 2022 21:23 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Atteindre la page Précédent 1 2
Auteur Message
MessagePublié : mer. janv. 06, 2021 22:22 pm 
Hors-ligne

Inscription : mar. févr. 01, 2011 12:52 pm
Messages : 458
Localisation : CAGNY 80
bonsoir,
Je reviens sur le foyer du 427, rue St Fuscien à Amiens,

Je propose une identification pour une photo de ce foyer !
Google Map propose toutes leurs vues googlestreet depuis 2008 ! pas mal,

https://www.google.fr/maps/place/427+Ru ... d2.3068918

Le même endroit, avec surement la maison d'époque (en 2008) !
Ensuite, la vue de 1952 (aérienne sur géoportail),
et une photo passée récemment,
La maison semble correspondre !


Votre avis ?


Pièces jointes :
Description du fichier : LE NORD VERS LE BAS !!!
foyer 2.png
foyer 2.png [ 99.78 Kio | Consulté 1148 fois ]
Description du fichier : LE NORD VERS LE HAUT
foyer 1.png
foyer 1.png [ 274.58 Kio | Consulté 1148 fois ]

_________________
Nicolas BERNARD
nicolasbernard4@gmail.com
Haut
   
MessagePublié : lun. janv. 25, 2021 23:37 pm 
Hors-ligne

Inscription : mar. févr. 01, 2011 12:52 pm
Messages : 458
Localisation : CAGNY 80
Bonjour à tous,

Voici un témoigne très intéressant de l'état extérieur du foyer après l'explosion,
La photo a été partagée par un membre sur "Tu sais que tu viens d'Amiens quand..."

Il est clairement possible de voir la position de la mine lorsqu'elle explosa sur le côté droit !
Toutes les vitres ont volé en éclats, le panneau Soldatenheim n'est plus présent...

Est ce que quelqu'un a déjà consulté les journaux d'époques pour relever ce qui en était dit ?
A+


Pièces jointes :
Au Royal détruit.jpg
Au Royal détruit.jpg [ 31.05 Kio | Consulté 1021 fois ]

_________________
Nicolas BERNARD

nicolasbernard4@gmail.com
Haut
   
MessagePublié : lun. janv. 25, 2021 23:44 pm 
Hors-ligne

Inscription : mar. févr. 01, 2011 12:52 pm
Messages : 458
Localisation : CAGNY 80
Il s'agit de photos mises en ligne par les Archives Départementales de la somme (31F16 et 31F17)


Pièces jointes :
31F17 2.png
31F17 2.png [ 154.76 Kio | Consulté 1021 fois ]
31F17.png
31F17.png [ 169.42 Kio | Consulté 1021 fois ]

_________________
Nicolas BERNARD

nicolasbernard4@gmail.com
Haut
   
MessagePublié : lun. nov. 29, 2021 11:49 am 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5362
Localisation : Somme
La circulation rue Ernest-Cauvin

La circulation des véhicules est interdite en tous sens, rue Ernest-Cauvin ainsi que l'indiquent les plaques apposées aux extrémités de cette artère.
Néanmoins nombreux sont ceux qui empruntent cette rue, notamment à vélo.
Ces derniers jours de nombreuses contraventions ont encore été relevées et les contrevenants ont dû verser des amendes.
Que ceux qui veulent s'éviter des ennuis observent bien les règlements.


Le Progrès de la Somme, numéro 22989, 6 - 7 juin 1943

Cette mesure doit être liée à l'attentat mené par des résistants un an et demi auparavant ; sans que l'on connaisse la mise en place de son exécution ; peut-être dans les jours qui ont suivi l'explosion à la Soldatenheim ???.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : lun. nov. 29, 2021 15:08 pm 
En ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5362
Localisation : Somme
Nicolas BERNARD a écrit :

Est ce que quelqu'un a déjà consulté les journaux d'époques pour relever ce qui en était dit ?
A+




UNE BOMBE EXPLOSE A LA SOLDATENHEIM

Dans la soirée de jeudi*, à 21 h. 17, un engin de très grande puissante a fait explosion contre la devanture de la "Soldatenheim", au "Royal", rue des Trois-Cailloux, alors que l'établissement était occupé par des militaires et des employés des troupes d'occupation.
Fort heureusement, il n'y eut que des blessés légers.
Des recherches ont immédiatement été entreprises pour retrouver l'auteur de ce criminel attentat.
Elles sont menées par la police, la gendarmerie, la police spéciale, la brigade mobile et la Feldgendarmerie
.

* jeudi 24 décembre 1942

===============================

AVIS AUX HABITANTS

La Mairie nous communique :

A la suite de l'attentat qui a été commis le 24 courant au Soldatenheim, les Autorités d'occupation on prescrit, entres autres, les mesures suivantes :
1° les heures de couvre-feu dans la ville d'Amiens sont fixées de 19 HEURES à 6 HEURES ;
2° les cafés, débits de boissons, bars, salles de spectacles et en général tous les établissements recevant du public seront fermés à 18 h. 30 ;
3° la garde des immeubles ci-après désignés est assurée d'une façon permanente par la police qui sera renforcée pendant les heures d'obscurcissement, c'est à dire de 17 heures à 8 heures, par des hommes de 18 à 50 ans pris parmi la population civile sur les listes établies pour la délivrance des cartes de rationnement :
Soldatenheim, rue des trois-Cailloux : 2 hommes,
Soldatenheim, rue Saint-Fuscien : 2 hommes,
l'Hôtel de l'Univers, rue de Noyon : 2 hommes,
Sainte-Famille, place Alphonse-Fiquet : 2 hommes,
rue de la République, n° 46 : 2 hommes,
Immeuble de M. de Berny rue Victor-Hugo : 1 homme.
Cette garde commence aujourd'hui à 17 heures.

En sont seuls exempts les personnels des services des eaux, du gaz, de l'électricité et de la S.N.C.F.

Le Progrès de la Somme, numéro 22853, 27 - 28 décembre 1942

=========================================

LE NOUVEAU SERVICE DE SURVEILLANCE

Voici le texte de l'arrêté que le Maire d'Amiens a pris :

Vu les ordres des Autorités d'occupation en date du 25 décembre courant prescrivant qu'à la suite d'un attentat commis à l'aide d'explosifs, le 24 dudit mois, au Soldatenheim, rue des Trois-Cailloux une surveillance sera exercée, jusqu'à nouvel ordre, par le service de la police renforcé pendant les heures d'obscurcissement, c'est à dire de 17 heures à 8 heures, par des habitants d'Amiens ;
Article premier. - La surveillance sera assurée concurremment avec le service de police, à partir du samedi 26 décembre, à 17 heures, de la façon suivante aux endroits ci-après, par les hommes âgés de 18 à 50 ans qui seront désignés par l'ordre alphabétique sur les listes établies en vue de la distribution des cartes de rationnement :

Soldatenheim, rue des trois-Cailloux : 2 hommes,
Soldatenheim, rue Saint-Fuscien n° 427 : 2 hommes,
l'Hôtel de l'Univers, rue de Noyon : 2 hommes,
Sainte-Famille, place Alphonse-Fiquet : 2 hommes,
Rue de la République, n° 46 : 2 hommes,
Immeuble rue Victor-Hugo n° 36 : 1 homme.
Article 2. - La durée des gardes sera de 3 heures, de 17 à 20 heures, et de 2 heures, de 20 heures à 8 heures.
Article 3. - Elle sera assurée, même en cas d'alerte aérienne, d'une manière permanente ; il est interdit aux personnes de garde de quitter le poste qui leur a été assigné, avant l'arrivée de leurs remplaçants.
Article 4. - Les hommes désignés pour la surveillance devront être porteurs d'un brassard blanc, qui leur sera remis par les soins de M. le Commissaire central de la police. Le port de ce brassard est obligatoire, non seulement sur les lieux où sera montée la garde mais également pour s'y rendre et pour regagner le domicile.
Dès le service terminé, et au plus tard le lendemain avant 14 heures, le brassard sera déposé au commissariat central (à l'Hôtel de Ville).
Le brassard ne doit servir qu'aux personnes requises dans les conditions fixées ci-dessus, la responsabilité des détenteurs étant engagée en cas de perte ou d'attribution à des personnes étrangères au service dont il s'agit.
Article 5. - tout homme se refusant une première fois à obéir à un ordre de service lui enjoignant de prendre son tour de garde devra, le lendemain, assurer une permanence dont la durée sera doublée, sans préjudice des poursuites judiciaires dont il fera l'objet.
Les personnes dont l'état de santé ne leur permettrait pas d'assurer la garde devront pourvoir elles-mêmes à leur remplacement et aviser, sans retard, le Commissariat central de police
.

Le Progrès de la Somme, numéro 22854, 29 décembre 1942

A noter que le premier article mentionné minimise à outrance le bilan des victimes : "il n'y eut que des blessés légers" alors que la réalité était tout autre.

Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Atteindre la page Précédent 1 2

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org
[ Time: 0.255s | Queries: 26 | Peak Memory Usage: 13.93 Mio | GZIP: On ]