Nous sommes actuellement le mar. janv. 25, 2022 0:55 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié : mar. juin 01, 2021 15:08 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5344
Localisation : Somme
2e Division cuirassée (2e D.C.R.)

L’ENGAGEMENT DE LA 2e DIVISION CUIRASSÉE
Voir : https://www.chars-francais.net/2015/ind ... iew&id=517

Chef de Corps : Général de Brigade Bruche

Composition :

Chars de combat

Chars B1bis

8e B.C.C. 34 B1bis Commandant GIRIER
510/511 : origine : 508e RCC
Voir : viewtopic.php?f=36&t=3415
Voir : http://www.atf40.fr/ATF40/mai40/bataillons.html#8eBCC
Voir LES OPÉRATIONS DU 8e BATAILLON DE CHARS DE COMBAT PENDANT LA PÉRIODE DU 13 MAI 1940 AU 25 JUIN 1940.
: https://www.chars-francais.net/2015/ind ... ew&id=1410

15e B.C.C. 34 B1bis Commandant BOURGIN
510/511 : origine : 510e RCC
Voir : viewtopic.php?f=36&t=3642
Voir : http://www.atf40.fr/ATF40/mai40/bataillons.html#15eBCC
Voir : https://www.chars-francais.net/2015/ind ... iew&id=585

Chars H39

14e B.C.C. 46 H38 Commandant CORNIC
505 : origine : 505e RCC
Voir : http://www.atf40.fr/ATF40/mai40/bataillons.html#14eBCC
Le 16 mai 1940, Le commandant CORNIC disparait au cours d'une reconnaissance
Marcel François Michel CORNIC
Mort pour la France le 17 mai 1940 à Montcornet, (Aisne)
Né le 19 février 1891 à Meudon (Yvelines)
14e bataillon de chars de combat (14e BCC) et non 14e BCP comme dit sur la Fiche MdH
Mort pour la France
Voir : https://www.chars-francais.net/2015/ind ... 40-14e-bcc

27e B.C.C. 46 H38 Commandant AUBERT
505 : origine : 505e RCC
Voir : http://www.atf40.fr/ATF40/mai40/bataillons.html#27eBCC
Voir : https://www.chars-francais.net/2015/ind ... iew&id=613

Infanterie :

17e B.C.P.
Voir : viewtopic.php?f=36&t=3431

Artillerie

309e RATTT
Voir : viewtopic.php?f=36&t=3962

Antichar

10e/309

Génie

133e/1e Sapeurs

Divers :

Compagnie Mixte Fil-Radio Motorisée 132/84
Compagnie Automobile de QG 248/6
Compagnie Automobile de Transport 348/6
Groupe d'Exploitation Divisionnaire 132/13 (GED 132/13)
132e Groupe de Santé Divisionnaire (GSD 132)
Forces Aériennes 31 (F.A. 31 - Lt-Col KAUFMAN)
Groupe Aérien d'Observation 546 (G.A.O. 546)



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : mar. juin 01, 2021 15:14 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5344
Localisation : Somme
132e Groupe de Santé Divisionnaire (GSD 132)

J.O. du 24 mai 1941 page 2172
Nomination dans la Légion d'Honneur pour Chevalier
(Pour prendre rang du 2 septembre 1940.)
DUVAL (Georges) médecin lieutenant au groupe sanitaire divisionnaire n° 132 : médecin de haute valeur à tout point de vue. Le 14 mai 1940, accompagnant un blessé à l'hôpital, dans une voiture sanitaire automobile, a été pris sous une violente attaque d'avions ennemis, volant bas, à la bombe et à la mitrailleuse, a fait arrêter sa voiture sans souci du danger pour relever, soigner et évacuer les hommes blessés autour de lui. Le 7 juin 1940, assurant une évacuation par auto sanitaire, pris sous un violent bombardement par avions, blessé, le conducteur tué, la voiture en flammes, surmontant sa douleur et malgré l'attaque par de nouveaux avions ennemis, n'a songé qu'à sauver ses blessés, a réussi à les faire sortir de la voiture en feu ; a été à ce moment une seconde fois grièvement atteint.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : mar. juin 01, 2021 15:23 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5344
Localisation : Somme
bataillon de chars de combat 2e D. C. R.

J.O. du 6 février 1941 page 596
Légion d'Honneur
POUR OFFICIER
(Pour prendre rang du 10 octobre 1940.)
MASSENA DE RIVOLI (André), chef de bataillon, commandant le bataillon de chars de combat (2e D. C. R.) : venu se présenter à l'état-major de la division alors que son bataillon était en cours de transport, a reçu le commandement d'un groupement Improvisé de chars, de chasseurs portés et d'infanterie. Chargé d'attaquer par surprise, dans la nuit du 24 au 25 mai 1940, un pont de la Somme, a mené cette opération avec énergie et a réussi, malgré une violente résistance de l'ennemi, à atteindre son objectif et à y installer un point d'appui. A été grièvement blessé, le 8 juin 1940, alors qu'avec sa bravoure et son calme habituels, sous des feux violents d'artillerie et d'armes automatiques, il commandait l'action de ses unités engagées dans un combat à très courte distance.

En relation :
Voir la citation du sous-lieutenant au 8e bataillon de chars SERPEAU (Robert-Pierre) Nomination dans la Légion d'Honneur pour Chevalier, S'est [...] distingué, les 24 et 25 mai (1940), aux combats pour la reprise des ponts en amont de Péronne ; par son action personnelle, a notamment, pendant plusieurs heures, arrêté net quatre tentatives de contre-attaques ennemies.
J.O. du 13 septembre 1943 page 2425
Voir : viewtopic.php?f=36&t=3415


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : mar. juin 01, 2021 15:48 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5344
Localisation : Somme
J.O. du 1er novembre 1942 page 3643
(Pour prendre rang du 31 juillet 1942.)
Médaille militaire
EMERY (Roger), sergent-chef à la 2e division cuirassée : sous-officier modèle de bravoure, de conscience et de mépris du danger. Le 16 mai 1940, à Montcornet, a eu son char gravement avarié, a fait l'impossible pour le dépanner, ainsi qu'un autre char indisponible qu'il avait pris en remorque. A été entouré par l'ennemi pendant seize heures, l'a tenu en respect, détruisant deux automitrailleuses, trois camions, une camionnette traînant un canon antichars. Est parvenu à rejoindre la division après avoir traversé l'Oise à la nage. Affecté à un autre char, a participé, les 21 et 26 mai, aux combats de nuit sur les ponts de la Somme et, le 4 juin, à l'attaque d'Abbeville.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : mar. juin 01, 2021 15:50 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5344
Localisation : Somme
J.O. du 13 septembre 1943 page 2425
Nomination dans la Légion d'Honneur pour Chevalier
COURTIER (Louis-Octave), capitaine à l'état major de la 2e division cuirassée : officier d'état-major qui a fait preuve depuis le début des opérations des plus belles qualités militaires. Le 4 juin 1940, lors de l'attaque d'Abbeville, a suivi d'un observatoire de première ligne l'attaque de la division et a renseigné le commandement avec une précision remarquable, bien que son poste d'observation fût soumis à un violent bombardement. A assuré sa mission pendant plus de quinze heures, ralliant lui-même, regroupant et orientant les chars ou les unités d'infanterie égarées, dirigeant sur les unités de combat les échelons de ravitaillement. N'a quitté son poste que sur ordre, alors que l'échelon de combat de la division était replié depuis plus de six heures et que l'ennemi en retour offensif tenait l'observatoire sous son feu d'infanterie. Le 8 juin, au cours d'une mission de liaison en zone parcourue par des éléments ennemis, a attaqué au revolver une reconnaissance d'officiers, en a abattu un et mis les autres en fuite. Son side-car mis hors d'usage pendant cette action, a réussi à regagner les lignes à travers les éléments ennemis.


CHAZAL-MARTIN (Pierre), capitaine à l'état-major de la 2e division cuirassée : officier d'état-major de valeur exceptionnelle, qui a fait preuve au cours de la campagne de brillantes qualités intellectuelles et morales, de commandement et de courage personnel. Surpris en plein transport par l'avance ennemie le 17 mai 1940, aux enviions de Bohain, est parvenu à se dégager et à rejoindre nos lignes ; le 18 mai, au cours d'une mission, attaqué à courte distance par un poste allemand, a, grâce à son sang-froid, sous les balles, réussi à ramener sa voiture et les deux chauffeurs qui l'accompagnaient, mortellement blessés à ses côtés. Fin mai et début juin, a été l'un des plus ardents animateurs de l'E. M. de la division. Chargé ensuite d'un important commandement d'échelons, y a déployé une activité exceptionnelle, réussissant à organiser en unités d'infanterie portée les équipages de chars disponibles. Enfin, le 17 juin, à Vitry-aux-Loges, tombé de nouveau dans une embuscade ennemie, sa motocyclette détruite, est parvenu à regagner les lignes après une longue et périlleuse marche d'une nuit à travers les éléments adverses.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : mer. juin 16, 2021 9:46 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5344
Localisation : Somme
2e division cuirassée

J.O. du 27 mai 1943 page 1447
Légion d'Honneur à titre posthume
BEAUDIER (André), aumônier militaire : âme d'apôtre, avait aidé à grouper, par son ascendant, les forces spirituelles et morales de la division où il était un ferment idéal. Brave parmi les braves, modèle de courage et d'abnégation, toujours au milieu des combattants. A trouvé une mort glorieuse au combat du 4 juin 1940, à Biencourt (Somme), alors qu'il se portait au secours des blessés, sous un violent bombardement. A été cité.
André BEAUDIER
Mort pour la France le 4 juin 1940 - front de la Somme - (Somme)
Né le 25 octobre 1906 à Etain (Meuse)
2 e division cuirassée
Mort pour la France
tué à l'ennemi



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org
[ Time: 0.230s | Queries: 24 | Peak Memory Usage: 13.63 Mio | GZIP: On ]