Nous sommes actuellement le lun. déc. 06, 2021 22:35 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié : sam. mai 04, 2013 10:28 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : mer. mai 01, 2013 20:53 pm
Messages : 71
Localisation : Perpignan
bonjour à tous.
Si dans votre parcours vous avez rencontré :
Jean Lejeune, Connu dans notre région sous le pseudo de colonel Bastien, compagnon de la libération.
http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/586.html

je suis preneuse d'infos.

Le Colonel Bastien logeait avec son état major dans la ferme de mon oncle Léonce Vos au bois de Gattigny (commune de Bertry)

cordialement

domi


Haut
   
MessagePublié : dim. sept. 29, 2013 14:46 pm 
Hors-ligne

Inscription : dim. sept. 29, 2013 14:27 pm
Messages : 1
Bonjour, c'était mon grand père. Ma famille n'a pas de détail sur cet épisode de sa vie de résistant et nous vous remercions d'avance des informations que vous pourriez nous donner.
JC Lejeune


Haut
   
MessagePublié : lun. sept. 30, 2013 9:19 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : mer. mai 01, 2013 20:53 pm
Messages : 71
Localisation : Perpignan
Bonjour Jean- Claude, Charles, Christian ?
je suis à la fois ravie et déçue. je ne pouvais pas tomber mieux qu'un membre de la famille, mais si hélas vous n'avez aucune information sur sa période résistante, cela me décourage encore un peu plus. si tu le souhaites on peut communiquer en direct pour tenter de te mettre en rapport avec le peu de personnes que je connais..
Cordialement
Domi


Haut
   
MessagePublié : lun. sept. 30, 2013 9:24 am 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3500
Il ne faut jamais se décourager, on arrive toujours à trouver un petit quelque chose pour relancer la machine. :wink:

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
MessagePublié : sam. oct. 01, 2016 9:29 am 
Hors-ligne

Inscription : ven. sept. 30, 2016 21:02 pm
Messages : 1
Bonjour DOMINORD
Votre message de 2013 me passe par hasard sous les yeux. Je suis l'un des deux fils de Jean Lejeune dit Bastien dans la résistance.
Contrairement à ce que vous répondait mon neveu Jean Christophe, l'épisode du Maquis de fin d'été 44 m'était connu. J'en ai d'ailleurs lu sur la toile une plaquette intitulée "le Maquis de Mazinghien" qui me semble relater exactement les faits correspondant à la ferme que vous mentionnez. Cela dit, je suis moi-même curieux des informations dont vous disposez.
Cordialement
3Rimbaud9


Haut
   
MessagePublié : mar. oct. 04, 2016 16:56 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : mer. mai 01, 2013 20:53 pm
Messages : 71
Localisation : Perpignan
Bonjour ? Arthur ? ( a cause du pseudo)
Merci de m'avoir contactée, Je ne connais pas grand chose de cette affaire, c'est bien pour cela que je m'adresse au forum.
Je connais la plaquette relative au maquis de Mazinghien relativement proche de chez moi.
J'ai bien connu Jean Decronembourg, lorsque j'étais enfant.
En ce qui concerne celui qui est devenu mon oncle après son veuvage c'est la même chose.
Il n'était pas encore marié à ma tante lors des faits et il ne s'est jamais étendu sur le sujet. En bon Flamand qu'il était il avait la tête dure et quand à la fin de la guerre un résistant de la 25è heure s'est déclaré plus grand résistant du village et a pris en main les commémorations, mon oncle a décidé de ne jamais participer à quoi que ce soit...et a tenu parole.
Je sais qu'il y avait des munitions cachées à la ferme, ce qui leur a causé une grande frayeur lorsque des troupes allemandes y ont bivouaqué. Je sais également que c'est le fils de mon oncle qui faisait le "go-between" c'était un gamin qui circulait à vélo sans éveiller l'attention.
Je sais que c'est chez cet oncle également que mon père s'est caché lorsqu'il s'est évadé après avoir été raflé pour les "travaux d'intérêt général..!" :wink:
Mon oncle tout en ayant déclaré "qu'il n'avait fait que son devoir pas plus" a toujours gardé une grande admiration pour votre papa.
J'ai créé un petit site familial à l'attention des jeunes générations...et des anciennes frappées d’Alzheimer....et mon objectif était de faire une page hommage à mon oncle avec quelques documents ou témoignages qu'on ne trouve pas forcément sur le net
Ci-joint le seul document en ma possession
Cordialement


Pièces jointes :
courrier résistance 001.jpg
courrier résistance 001.jpg [ 45.63 Kio | Consulté 2956 fois ]
Haut
   
MessagePublié : mar. oct. 18, 2016 18:03 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : mer. mai 01, 2013 20:53 pm
Messages : 71
Localisation : Perpignan
Bonsoir à tous
l'espoir fait vivre, je tente une relance, sur ce sujet
Je recherche toutes informations sur les personnes suivantes :
Capitaine André Dupont, en 1945 attaché à l'état major de la guerre, alias Commandant Robert dans les FFI
Capitaine FFI Bernard François
pour l'essentiel,
il y a deux autres personnes citées mais je ne suis pas certaine de lire correctement :
Pierre Comte et Sous lieutenant Maurice Hariette (???)
Ce sont les personnes citées dans le document ci dessus déposé la semaine dernière
amitié


Haut
   
MessagePublié : mer. mars 03, 2021 21:42 pm 
Hors-ligne

Inscription : jeu. févr. 25, 2021 18:22 pm
Messages : 3
Bonsoir,

Maquis de Mazinghien
Mon grand père, l'adjudant Alphonse Vandepoël était adjoint au chef de section, l'adjudant Dosière René, la section avait un second adjoint, qui était le sergent Sérusier André (radio).
Mon grand père a été accusé à tord toute sa vie, d'avoir fait déporter des personnes à Bazuel, lors d'un accrochage en revenant d'une mission de ravitaillement, il a tué un soldat allemand pour sauver la vie de ses hommes. Jean Decronambourg a dit lors d'une réunion de l'amical du maquis de Mazinghien, il y a plus de 20 ans, qu'il regrettait de n'avoir pas défendu mon grand père, et que ce dernier n'était pas responsable de ce qu'on l'accusait.
Dans les années 1980 le maire d'une commune des environs a traité les maquisards de Mazinghien, de résistants de la dernière heure, cet homme n'est pas le seul à avoir salit la mémoire de ces jeunes hommes, qui eux, ont eu le courage de combattre l'ennemi, un autre individu qui se faisait passer pour un résistant du maquis à également bien noircit leur mémoire.
Je continu à faire des recherches sur le maquis de Mazinghien. J'ai eu des informations qu'il me faut vérifier, je recherche des sources fiables et vérifiables pour parler.
Amicalement
James


Haut
   
MessagePublié : mar. mars 09, 2021 9:50 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : mer. mai 01, 2013 20:53 pm
Messages : 71
Localisation : Perpignan
ah James bonjour, contente de te retrouver par ici.
Je connais un peu ton travail que je suis sur internet.
j'avoue n'avoir pas encore travaillé cette page d'histoire sur mon site familial, ma cousine que tu as rencontrée (Edith Vos) ne me paraissait pas très chaude pour que je fasse une page sur mon oncle Leonce, peut-etre que je me trompe.
je m'u remettrai forcément dans un avenir plus ou moins proche.
Pour ce qui est des resistants de la dernière heure, tu sais ça doit être une grande specialité locale.
C'est aussi ce que j'ai toujours entendu dire de Roger Lee. J'ai revu son histoire différemment après avoir lu plusieurs articles ainsi que son livre (à moins que ce ne soit un grand mytho), mais la ragots de village....
amitié
Domi


Haut
   
MessagePublié : dim. mars 14, 2021 9:13 am 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3500
dominord a écrit :
ah James bonjour, contente de te retrouver par ici.
Je connais un peu ton travail que je suis sur internet.
j'avoue n'avoir pas encore travaillé cette page d'histoire sur mon site familial, ma cousine que tu as rencontrée (Edith Vos) ne me paraissait pas très chaude pour que je fasse une page sur mon oncle Leonce, peut-etre que je me trompe.
je m'u remettrai forcément dans un avenir plus ou moins proche.
Pour ce qui est des resistants de la dernière heure, tu sais ça doit être une grande specialité locale.
C'est aussi ce que j'ai toujours entendu dire de Roger Lee. J'ai revu son histoire différemment après avoir lu plusieurs articles ainsi que son livre (à moins que ce ne soit un grand mytho), mais la ragots de village....
amitié
Domi


Échanges très intéressants.

A la fin de la guerre, il a été donné des attestations d'appartenance à la Résistance (à un réseau, à un groupe). Même cela a été difficile. Certaines listes "officielles" que l'on trouve parfois aux archives (départementales, municipales,...) sont dactylographiées et on peut trouver ajouter au crayon ou au stylo des noms en fin de liste (même après le cachet de la mairie et de la signature du Maire, su secrétaire générale ou d'un adjoint. Quid de ces ajouts ? Vrais résistants oubliés lors de la rédaction de la liste ? Personne qui a réellement effectué un/des acte(s) et qui a demandé à être ajouté ? Ajout de complaisance ?
Dans les résistants de la "dernière heure", il peut y avoir des hommes, des femmes qui ont réellement intégrés un réseau quand la situation s'est "éclairée", pour diverses raisons, l'opportunité de prendre les armes, le courage à un moment, ...
Puis, il y a eux qui ont voulu en profiter. La Libération voit l'apparition de nombreux porteurs de brassards FFI s'autoproclamant "résistant". Des collaborateurs ou agents français de la Gestapo (combien ?) sont ainsi découverts porteurs d'un brassard FFI espérant ainsi échapper à l'arrestation. Certains autres vont utiliser leur brassard FFI pour procéder à des arrestations arbitraires, à des réquisitions abusives, à des contrôles interdits par les autorités, des règlements de compte.
Ces faux résistants ou résistants de la "dernière heure" sont venus contrariés l’image vraie de la Résistance dans l'opinion et surtout ces recherches sont difficiles encore aujourd'hui (et j'ajouterai surtout aujourd'hui avec la disparition des témoins concernés). En témoigne vos échanges.
Serge Klarsfeld parlent des résistants de la dernière heure en ces termes : "Ces gens qui ont fait raser des femmes mais qui n'étaient pas là lorsqu'il fallait combattre dans la clandestinité."
Il n'y donc pas de spécialité locale. Il y a eu des situations complexes dans de très nombreux endroits et qui sont difficiles à analyser sans témoignages concordants ou traces officielles.

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
cron
(c)picardie-1939-1945.org
[ Time: 0.254s | Queries: 26 | Peak Memory Usage: 14 Mio | GZIP: On ]