Nous sommes actuellement le sam. janv. 29, 2022 5:10 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : COUR SPECIALE
MessagePublié : mer. nov. 24, 2021 18:15 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5364
Localisation : Somme
A LA COUR SPECIALE

Créées par la loi du 14 août 1941, publiée au Journal officiel le 23 août et modifiée le 25 août suivant, les sections spéciales ont été instituées par le Gouvernement de Vichy auprès de chaque tribunal militaire ou maritime, ou à défaut auprès d’une section de la cour d’appel, pour juger directement et sans instruction préalable les individus arrêtés en flagrant délit d’infraction pénale résultant d’une activité communiste ou anarchiste.

voir sur ce sujet voir : Section spéciale de la cour d'appel de Paris (1941-1944)
https://www.siv.archives-nationales.cul ... _IR_054916

Département de l'Aisne

= = = = = = = = = = = = =

Condamnation de communistes

La Section spéciale de la Cour d'appel s'est réunie samedi ([i]10 avril 1943) sous la présidence de M. Guernion, pour statuer sur une nouvelle affaire d'activité et propagande communiste qui réunissait seize inculpés, pour la plupart originaires de l'Aisne et domiciliés tous dans ce département.
La disjonction a été prononcée pour l'un d'eux, qui est hospitalisé ; un autre a été acquitté ; les condamnations suivantes ont été prononcées contre les autres :
Quinze ans de travaux forcés à Delattre Clotaire, 22 ans, garçon coiffeur à Bichancourt, et à Chabance Alphonse, 65 ans, ouvrier maçon à Chauny, cinq ans de prison et 5.000 francs d'amende à Deloy Cléophas, employé à la S.N.C.F. à Quessy - cité, cinq ans de prison et 1.200 francs d'amende à Lemoine Marceau, Potentier Lucien, Gantois Oscar, Coulon Raymond, ouvriers d'usine à Chauny, et à Lafont David, ouvrier d'usine à Bichancourt.
Six autres inculpés sont condamnés à un an de prison et 1.200 francs d'amende.[/i]


Le Progrès de la Somme, numéro 22943, 13 avril 1943



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: COUR SPECIALE
MessagePublié : mer. nov. 24, 2021 18:28 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5364
Localisation : Somme
COUR SPECIALE

Titres, homologations et services pour faits de résistance
Lucien Adolphe Emile Marcel POTENTIER
Né le 3 septembre 1922 à Chauny (Aisne)
Famille résistance : déportés et internés de la résistance (DIR), résistance intérieure française (RIF)
Nom du mouvement de résistance intérieure française : ISOLE
Statut: déporté résistant
Cote(s) :
Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 487228
Service historique de la Défense, Caen SHD/ AC 21 P 663652

DOLOY Cléophas voir son parcours sur :
https://maitron.fr/spip.php?article22809

GANTOIS Oscar né le 21 mai 1904 - décédé à Chauny le 10 mars 1946 des suites des mauvais traitements reçus en déportation.
Déporté depuis Compiègne (Oise) le 21 mai 1944 à destination de Neuengamme - Affecté en kommando de travail dans le port de Bremen (Brême) au chantier de Farge pour édifier un abri de sous-marin de la Kriegsmarine - Évacué au Stalag X-B de Sandbostel transformé en hôpital pour les déportés du nord de l'Allemagne victimes d'épidémies, isolation sanitaire maintenue par l'Armée britannique à son arrivée - Libéré, malade, mort après son rapatriement.
voir sa fiche sur :
https://www.memorialgenweb.org/memorial ... 1&lettre=G



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: COUR SPECIALE
MessagePublié : dim. nov. 28, 2021 18:12 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5364
Localisation : Somme
A LA COUR SPECIALE

La répression de l'activité communiste


La section spéciale s'est réunie samedi (22 mai 1943) pour statuer sur une affaire d'activité communiste dans laquelle il y avait dix inculpés, domiciliés dans l'Aisne, région de Soissons, de Saint-Quentin et Château-Thierry et, pour l'un d'eux, dans le Nord. Les condamnations suivantes ont été prononcées :
Cinq ans de travaux forcés à Guézon Robert, ouvrier d'usine ;
Cinq ans de prison et 5.000 francs d'amende à Octave André, contrôleur adjoint à la S.N.C.F. (de Tourcoing) ; à Preux Maurice ; à Martin Louis et à Floquet Gilbert, tous les trois également employés de la S.N.C.F.
Un an de prison et 1.200 francs d'amende à Gosset Eugène, électricien, et à Leclercq Charles, gérant de maison d'alimentation.
Deux autre inculpés, domiciliés à Souchez, dont l'un Lavallard Edmond, ouvrier d'usine (il est originaire de Péronne) ont été acquittés.
Pour un autre, domicilié à Saint-Quentin est actuellement interné dans un asile, la disjonction a été prononcée.

Le Progrès de la Somme, numéro 22979, 25 mai 1943

Titres, homologations et services pour faits de résistance
André OCTAVE
Né le 11 août 1910 à Paris 6e arrondissement
Cote(s) : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 448845

S'agit-il de la même personne ?

Base des morts en déportation (1939-1945)
Gilbert Léon FLOQUET
Décédé le 10 mai 1944 à Saint-Quentin, (Aisne) ???
Né le 16 novembre 1895 à Varsovie (Pologne) ???
Sources : Service historique de la Défense, Caen
Cote : AC 21 P 450 642
et
Titres, homologations et services pour faits de résistance
Gilbert Léon FLOQUET
Né le 16 novembre 1895 à Villers-Saint-Christophe (Aisne)
Famille résistance : forces françaises de l’intérieur (FFI), résistance intérieure française (RIF)
Nom du mouvement de résistance intérieure française : ISOLE
Cote(s) : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 226251

En fait Gilbert Léon FLOQUET "Mort pour la France" est décédé le 9 mai 1944 à Eysses (Lot-et-Garonne) comme il est mentionné en marge de son acte de naissance à Villers-Saint-Christophe (Aisne) le 16 novembre 1895
sources : Archives départementales de l'Aisne - 5Mi1701 - 1895

S'agit-il de la même personne ?


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: COUR SPECIALE
MessagePublié : jeu. déc. 09, 2021 11:32 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5364
Localisation : Somme
A LA SECTION SPECIALE

Sept ans de travaux forcés


La section spéciale de la Cour d'appel s'est réunie mercredi pour juger Alexandre Hébert, 37 ans, employé à la S.N.C.F. à Belleu (Aisne), prévenu d'activité et propagande communistes par détention de tracts diffusant le mot d'ordre de la IIIe Internationale. Elle l'a condamnée à sept ans de travaux forcés.

Le Progrès de la Somme, numéro 22716, 18 juillet 1942

Alexandre François Napoléon HEBERT
Né le 9 mars 1905 - Haute-Normandie - Bellencombre, (Seine Maritime)
Décédé le 5 juin 1977 à Cuffies (Aisne)
Employé des forges SNCF
Déporté résistant
Arrêté le 4 juin 1942 sur dénonciation, pour acte de résistance et sabotage. Condamné à 7 ans de travaux forcés par le tribunal d'Amiens.
Déporté au Camp de Buchenwald du 14 mai 1944 à Septembre 1944 - puis enrôlé dans la 5e SS BAU-BRIGADE * de septembre 1944 au 20 mai 1945, date de son rapatriement en France. Libéré par les Américains à Salzburg (Autriche) le 9 mai 1945.
Certaines informations restent à vérifier

* voir : https://asso-buchenwald-dora.com/wp-con ... ent_70.pdf

Les baubrigades sont des kommandos itinérants allant de ville en ville. Ces équipes volantes sont employées au dynamitage, aux travaux de déblaiement des lieux bombardés, sur les voies ferrées et autres travaux de terrassement. Plusieurs de ces baubrigades dépendaient de Buchenwald puis de Dora, voire même d'autres camps
voir : http://d-d.natanson.pagesperso-orange.f ... _camps.htm

La répression allemande dans le Nord de la France 1940–1944 Laurent Thiéry 2013 (éditeur - Presses universitaires du Septentrion)
"Le danger représenté par la présence d'ouvriers étrangers sur les sites entraîna leur retrait progressif au profit d'une main d'oeuvre concentrationnaire envoyée depuis les camps de concentration du Reich. Au cours des mois de mars et avril 1944, 2256 prisonniers de Buchenwald et de Neuengamme formant la SS-Baubrigade V (5e SS brigade volante) sont transférés à Liques, Hesdin, Rouen et Aumale.
(cf : Carola Fings - Krieg - Gesellschaft und KZ : Himmlers SS-Baubrigaden - Paderborn Schöningh, 2005)


Titres, homologations et services pour faits de résistance
Alexandre François Napoléon HEBERT
Né le 9 mars 1905 à Bellencombre (Seine-Maritime)
Famille résistance : forces françaises combattantes (FFC), déportés et internés de la résistance (DIR), forces françaises de l’intérieur (FFI) Nom du réseau des forces françaises combattantes : RESISTANCE FER
déporté résistant
Cote(s)Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 287773
Service historique de la Défense, Caen SHD/ AC 21 P 624668



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
cron
(c)picardie-1939-1945.org
[ Time: 0.242s | Queries: 23 | Peak Memory Usage: 13.61 Mio | GZIP: On ]