Nous sommes actuellement le mer. déc. 01, 2021 4:42 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié : mer. mars 03, 2021 22:11 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5009
Localisation : Somme
56e bataillon de mitrailleurs motorisés

J.O. du 24 juin 1944 page 1618
Attribution de la Médaille militaire à titre posthume
MADRONNET (Etienne)), soldat, classe 1933, matricule 2945 au recrutement de Périgueux : soldat brave et plein d'allant. Le 11 juin 1940, à Baron (Oise), opérant comme agent de transmissions de son commandant de compagnie, a été mortellement blessé d'une balle au ventre a son poste de combat. A été cité.
Etienne MADRONNET
Mort pour la France le 11 juin 1940 à Baron, (Oise)
Né le 26 novembre 1913 à Sarlande (Dordogne)
56e BM motorisé
Mort pour la France
tué au combat



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : mer. mars 03, 2021 22:22 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5009
Localisation : Somme
56e bataillon de mitrailleurs motorisés

J.O. du 17 mars 1941 page 1204
MÉDAILLE MILITAIRE
(Pour prendre rang du 29 juin 1940)
Nomination comportant l'attribution de la Croix de guerre avec palme
VISAGE (René-Maurice-Louis), soldat de classe au 56e bataillon de mitrailleurs motorisés : agent de transmission motocycliste d'une bravoure exceptionnelle. Le 13 mai 1940, à Wanze (Belgique), tous les moyens de transmission entre sa compagnie et le bataillon ayant été détruits par le feu de l'ennemi, a effectué de nombreuses liaisons entre les deux P. C. sous un violent bombardement d'aviation et d'artillerie et sous le feu des armes automatiques ennemies. A forcé l'admiration de ses chefs et de ses camarades par le cran dont il a fait preuve et la bonne humeur dont il ne s'est jamais départi dans l'exécution de ces missions périlleuses. Le 19 mai 1940, s'est offert comme volontaire pour effectuera avec un officier, une reconnaissance dans la région de Cambrai occupée par l'ennemi afin de chercher un point de passage pour une colonne motorisée, ce qui a permis de sauver deux officiers et soixante hommes, ainsi que deux camions et deux chenillettes.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
cron
(c)picardie-1939-1945.org
[ Time: 0.261s | Queries: 26 | Peak Memory Usage: 13.56 Mio | GZIP: On ]