Nous sommes actuellement le mer. mars 03, 2021 3:02 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [3 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié :sam. sept. 08, 2012 8:22 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription :sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages :3677
Localisation :Somme
Bonjour à tous,
Le Courrier Picard, dans ses éditions des 25 et 29 août 2012 (Haute-Somme), relate la présence d'un monument entre Péronne et Roisel, sur le territoire de Tincourt-Boucly, près des lieux où se sont écrasés en 1944 un B-17 devenu plus tard B-24 et le 22 janvier 1945 un Marauder B-26.
Pièce jointe :
Tincourt-Boucly CP 25082012.jpg
Tincourt-Boucly CP 25082012.jpg [484.65Kio |Consulté 1845 fois ]

Pièce jointe :
Tincourt-Boucly CP 29082012.jpg
Tincourt-Boucly CP 29082012.jpg [636.76Kio |Consulté 1845 fois ]


Voir la Fiche sur le site France-Crashes 39-45 pour le Marauder B-26
http://francecrashes39-45.net/page_fiche_av.php?id=2229
mais aussi
http://www.aerosteles.net/fiche.php?cod ... boucly-b26

Pour le B-24, voir la Fiche sur le site France-Crashes 39-45
http://francecrashes39-45.net/recits_av ... a949201ea4

Cordialement
Éric Abadie


Haut
   
MessagePublié :sam. nov. 23, 2013 19:28 pm 
Hors-ligne

Inscription :mar. déc. 06, 2011 0:44 am
Messages :56
Bonjour,

Oui oui, je fais la campagne de bettaraves tout les ans pour la sucrerie de Ste Emilie et je passe 5 a 6 fois par jour devant! ;-)

Merci pour ces infos!

Greg


Haut
   
MessagePublié :sam. nov. 29, 2014 17:22 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription :sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages :3677
Localisation :Somme
Bonsoir,
Christèle Dufourg, journaliste du Courrier Picard, dans l'édition du 7 novembre 2014, a consacré un article "extraordinaire" (au sens premier du terme), sur le B-24 qui s'est écrasé sur le territoire de TINCOURT-BOUCLY, le 10 novembre 1944, intitulé :

L’incroyable histoire du crash de l’avion fantôme américain en 1944

C’est une histoire comme seul Hollywood pourrait les inventer, sauf qu’elle est vraie. L’armée américaine a camouflé pendant plus de cinquante le crash d’un avion espion à Tincourt-Boucly. La vérité a fini par éclater grâce à l’acharnement des historiens de chaque côté de l’Atlantique.
Nous sommes le 10 novembre 1944, c’est la nuit noire. Une base aérienne dans la Meuse détecte un mouvement. « L’avion était inconnu, elle a donc envoyé un chasseur », racontent Alain Barbier et André Bauduin, de l’association Mémoire de Doingt-Flamicourt.
Le chasseur était un P-61*, qui a retrouvé l’avion inconnu et l’a mitraillé. « Mais à la lumière des explosions, il a reconnu que c’était un avion allié ». Trop tard, l’appareil est trop endommagé pour rejoindre l’Angleterre et s’écrase à Tincourt-Boucly.


Un avion top secret qui brouillait les radars

« Ce B-24 était en fait un avion top secret qui rentrait de mission, probablement en Allemagne. Il transportait un système pour brouiller les radars. Les 4 tonnes de munitions étaient remplacées par 4 tonnes de batterie. Et il devait y avoir un dispositif de piégeage à la dynamite, pour que l’avion ne puisse pas être saisi par les Allemands. Il a explosé en touchant le sol », poursuivent les historiens.
Aussitôt l’armée américaine intervient et collecte tous les débris. Il fait toujours nuit noire quand des ambulanciers tentent de ramasser les restes des trois aviateurs qui étaient restés coincés dans l’appareil. « Ils les ont transférés à Saint-Quentin ».
Au lever du jour, d’autres ambulanciers poursuivent la macabre besogne. « On ne saura jamais pourquoi, mais ils ont enterré les restes entre Cartigny et Péronne », souligne Alain Barbier. Le 23 novembre, la municipalité de Cartigny a décidé de faire transférer ces restes au cimetière communal, pour qu’ils aient une sépulture décente. « Ce sont les seuls soldats américains enterrés dans un cimetière civil. »
Les corps ne sont peut-être jamais retournés en Amérique. Les historiens trouvent trace d’un des aviateurs, officiellement inhumé en Belgique. « Les deux autres ont disparu ».


Les souvenirs étranges d’un survivant

L’armée américaine ne pouvait pas reconnaître l’existence d’un avion espion. La version officielle explique donc qu’il s’agissait du B17 « Lady Jeannette ». Le mensonge a tenu pendant cinquante-six ans.
Le secret aurait pu être levé beaucoup plus vite. En 1994, un survivant américain de la « Lady Jeannette » a participé aux commémorations à Tincourt. Il a expliqué qu’il avait sauté quand il faisait jour, qu’il avait une jambe cassée et qu’il trouvait étonnant de ne pas reconnaître les lieux…
Il aura fallu la curiosité d’un historien d’Hattonville, qui a certifié que le B17 était bien tombé dans la Meuse, pour que les Picards se demandent qui s’était crashé chez eux. Sam Cole, un Américain passionné par la Seconde Guerre mondiale, a alors fouillé les archives de l’armée américaine pendant huit ans. Et il a trouvé cette histoire.
Dimanche 9 novembre, 70 ans après les faits, une cérémonie rendra hommage à tous les aviateurs américains tombés pendant la Seconde Guerre mondiale. « Car il y en a eu un autre à Tincourt, un B26, qui s’est crashé au bois de Buire », poursuit André Bauduin. Une stèle rappelle cet épisode, tous ceux qui empruntent la route entre Péronne et Roisel la voient.
Pour trouver des traces de l’avion furtif, il faut être plus curieux. Il y a des plaques près du cimetière de Tincourt-Boucly, et un monument au cimetière de Cartigny. Dimanche, ces différents lieux verront passer les soldats d’aujourd’hui, Français et Américains, venus se recueillir en souvenir de ceux d’hier. Et de cette incroyable aventure.


Christèle Dufourg

* Le P-61 Black Widow est un chasseur nocturne américain de la Seconde Guerre mondiale


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis : Trier par 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [3 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
cron
(c)picardie-1939-1945.org
[Time: 0.367s | Queries: 24 | Peak Memory Usage: 5.69 Mio | GZIP: On ]