Nous sommes actuellement le lun. juil. 22, 2019 20:11 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Atteindre la page 1 2 3 Suivant
Auteur Message
MessagePublié : dim. janv. 15, 2012 18:02 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1225
Localisation : Somme
Bonsoir à tous,
Un article du Courrier Picard du samedi 28 août 2004, signé Christophe Verkest, était consacré à la confusion qui régna lors de la libération de l'est du département les 31 août et 1er septembre 1944. Marc Pilot ne me contredira pas, lui qui, recoupement après recoupement de sources historiques, tente de dresser une carte de la libération du département de la Somme.
"Le 1er septembre (2004) le God save the Queen" retentira dans le cimetière militaire britannique d'Albert.
Un cimetière où reposent de nombreux soldats victimes de la Première Guerre mondiale et quelques-uns tombés dans la région en 1940.
Mais l'hymne anglais rendra surtout hommage à G.A.F. EBBAYE, R.D. LAWRENCE et G. SNOWDON, tous trois tués le 1er septembre 1944 en libérant Albert. Les deux premiers âgés de 23 et 24 ans ont été atteints par un obus qui a percuté leur véhicule blindé, le troisième qui n'avait que 19 ans a vraisemblablement été tué par balles.
Ces trois-là ont été victimes d'un des derniers îlots de résistance allemands situés dans ce qui est aujourd'hui la rue de la Libération. Car à Albert, comme ailleurs, l'occupant avait pour l'essentiel quitté les leiux la veille de l'arrivée des forces alliées
."
En fait :
EBBAGE, GORDON ALFRED FREDERICK, 305950, 23 ans, du Royal Horse Guards
http://www.cwgc.org/search/casualty_det ... ty=2952776
voir aussi :
SNOWDON, GEORGE, 2623437, 19 ans, Grenadier
http://www.cwgc.org/search/casualty_det ... ty=2952785
Dans le cimetière communal de Laviéville, au sud-ouest d'Albert, sont enterrés plusieurs soldats britanniques dont :
GREASLEY, Charles, Corporal, 305432, 25 ans, du Royal Horse Guards, mort également le 1er septembre 1944
http://www.cwgc.org/search/casualty_det ... ty=2953011
http://www.ww1cemeteries.com/ww1cemeter ... lle_cc.htm


"La libération de la ville fera aussi une autre victime mais côté FFI. Maurice Bordier a trouvé la mort, semble-t-il, le 2 septembre, dans le bois de Bécourt en poursuivant les derniers Allemands. Les FFI sont dirigés par celui que l'on appelle l'abbé Henri Dumoulin bien que ce séminariste ne sera jamais ordonné prêtre. Il est secondé par Henri Journet. Après des missions de "nettoyage" et de maintien de l'ordre, la plupart de ces hommes fourniront le gros de la troupe du bataillon FFI 7/2 qui s"entraînera durement durant de longs mois à Doullens. Une force préparée pour répondre à une éventuelle contre-attaque allemande qui ne vint heureusement jamais. A Albert, les FFI dans leur mission de maintien de l'ordre reçurent l'aide, dont tout le monde s'accorde à reconnaître qu'elle fut précieuse, d'une dizaine de Russes. Qui étaient ces russes en armes et d'où venaient-ils ? Cela fait partie des énigmes encore non éclairés de cet épisode local de la Seconde Guerre mondiale." C. Verkest
Fiche de Maurice BORDIER
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... s=&lang=fr

Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
MessagePublié : dim. janv. 15, 2012 18:20 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 22:35 pm
Messages : 1918
Localisation : Berteaucourt-les-Thennes (80) / Vieux-Moulin (60)
Bonsoir

La libération d'Albert reste en effet à éclaircir.

ae80 a écrit :
G.A.F. EBBAYE, R.D. LAWRENCE et G. SNOWDON, tous trois tués le 1er septembre 1944 en libérant Albert

En fait la mission de ces soldats n'était pas de libérer Albert mais d'empêcher les Allemands d'en sortir, ils devaient protéger ainsi le flanc de la Guards Armored Division qui fonçaient depuis Amiens vers la Belgique.

Dans le n° d' Historica consacré à la poche de Mons, on indique qu'Albert fut libéré par la 50th (Northumbrian) Division qui avançait en seconde vague. Reste à trouver des documents qui l'atteste formellement.

Cordialement


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 30, 2012 15:16 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1225
Localisation : Somme
Bonjour,
Voici quelques données supplémentaires de la libération d'Albert, tirées du livre d'André Coilliot, 4 longues années d'occupation, le récit des événements vécus dans la région d'Arras, Tome III, juin-septembre 1944, page 225, Arras imprimerie A.C.K. 2e trimestre 1986 :
1er septembre 1944
"2e Régiment blindé : 2nd Armoured Bataillon Grenadier Guards
Ce régiment qui a passé la nuit près de Corbie sur le flanc est de la Somme reçoit l'ordre de foncer vers Arras.
Sur le chemin, la compagnie n°2 et le 3e Escadron doivent se diriger vers Albert qui dispose d'un gros dépôt de matériel militaire allemand et de plus cette ville est bien gardée.
Dès que les tanks pénètrent dans les faubourgs, les 2 engins de tête sont détruits et les "Grenadier Guards" apprennent qu'il y a là des troupes SS retranchées dans les maisons et qu'elles préparent une action.
Un peloton et une "Troop" s'en vont contourner la ville par un passage à niveau à l'ouest de la ville ; mais là aussi, ils sont attendus ! La route est minée et un canon allemand fait feu et touche le tank du lieutenant the Honourable C.E. STOURTON le blessant ainsi que son équipage. Le commandant de compagnie, le capitaine Duke de RUTLAND constate que la route est trop minée et il envoie 2 pelotons d'infanterie traverser la voie ferrée en 2 endroits différents, mais dès qu'ils atteignent le talus de chemin de fer, ils reçoivent un feu violent. Un plan est donc établi pour tenir ces troupes qui résistent jusqu'à l'arrivée d'un bataillon d'infanterie de la 50e Division qui fera alors une attaque de concert avec la compagnie d'infanterie et l'escadron de Grenadiers Guards.
La plus grosse partie du régiment des Grenadiers Guards est, pendant ce temps, passée près d'Arras et elle parvient à Neuville Saint-Vaast.
"

Je pense que l'étude du livre du Major E.W. Clay The Path of the 50th: The Story of the 50th (Northumbrian) Division in the Second World War, 1939-1945 publié par Gale & Polden en 1950, nous fournirait le nom et le récit de l'unité de cette division qui a participé à la libération de cette ville.
Emblème de la division
Pièce jointe :
50th northumbrian division.jpg
50th northumbrian division.jpg [ 2.45 Kio | Consulté 3155 fois ]

Les deux T représentent les deux rivières Tyne et Tees du comté de Northumbrian

Cordialement

Éric Abadie


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 30, 2012 16:43 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 22:35 pm
Messages : 1918
Localisation : Berteaucourt-les-Thennes (80) / Vieux-Moulin (60)
bonjour

Merci pour cet extrait qui confirme que c'est bien une unité de la 50th Division qui avançait en seconde vague qui est à l'origine de cette libération. Pas facile de trouver qqun qui possède ce livre... J'ai déjà poser la question sur un forum anglais, je vais la reposer.

A+


Haut
   
MessagePublié : lun. sept. 17, 2012 15:06 pm 
Hors-ligne

Inscription : jeu. mars 17, 2011 12:02 pm
Messages : 162
Localisation : Mercin et Vaux (Aisne)
ae80 a écrit :
s alliées[/i] A Albert, les FFI dans leur mission de maintien de l'ordre reçurent l'aide, dont tout le monde s'accorde à reconnaître qu'elle fut précieuse, d'une dizaine de Russes. Qui étaient ces russes en armes et d'où venaient-ils ?
Eric Abadie

Bonjour

Le vétéran allemand de la 10.SS dont j'ai déjà parlé au sujet de la citadelle d'Amiens indique dans son témoignage, il est KG et est amené à Corbie
je cite:"
A Corbie, ils ont été gardés dans la cour de l’école. Dans cette cour d’école, il y avait un groupe de SS Russes, qui faisaient griller un porc. Ces SS-Russes avaient vendu leurs armes aux résistants du coin avec lesquels ils semblaient s’entendre."

_________________
Michel
http://sgmcaen.free.fr/
Participant à: http://www.flickr.com/photos/photosnormandie/


Haut
   
MessagePublié : lun. sept. 17, 2012 15:17 pm 
Hors-ligne

Inscription : jeu. mars 17, 2011 12:02 pm
Messages : 162
Localisation : Mercin et Vaux (Aisne)
MLQ a écrit :
ae80 a écrit :
s alliées[/i] A Albert, les FFI dans leur mission de maintien de l'ordre reçurent l'aide, dont tout le monde s'accorde à reconnaître qu'elle fut précieuse, d'une dizaine de Russes. Qui étaient ces russes en armes et d'où venaient-ils ?
Eric Abadie

Bonjour

Le vétéran allemand de la 10.SS dont j'ai déjà parlé au sujet de la citadelle d'Amiens indique dans son témoignage, il est KG à Ribemont sur Ancre et est amené à Corbie
je cite:"
A Corbie, ils ont été gardés dans la cour de l’école. Dans cette cour d’école, il y avait un groupe de SS Russes, qui faisaient griller un porc. Ces SS-Russes avaient vendu leurs armes aux résistants du coin avec lesquels ils semblaient s’entendre."

_________________
Michel

http://sgmcaen.free.fr/

Participant à: http://www.flickr.com/photos/photosnormandie/


Haut
   
MessagePublié : lun. sept. 17, 2012 15:25 pm 
Hors-ligne

Inscription : jeu. mars 17, 2011 12:02 pm
Messages : 162
Localisation : Mercin et Vaux (Aisne)
Ci-dessous page 289 de ce livre:
http://www.flickr.com/photos/mlq/4287734916/
où il est question de la Frundsberg et d'Albert


Pièces jointes :
10.jpg
10.jpg [ 42.82 Kio | Consulté 3079 fois ]

_________________
Michel

http://sgmcaen.free.fr/

Participant à: http://www.flickr.com/photos/photosnormandie/
Haut
   
MessagePublié : lun. sept. 17, 2012 16:07 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 22:35 pm
Messages : 1918
Localisation : Berteaucourt-les-Thennes (80) / Vieux-Moulin (60)
Bonjour

Un document de premier ordre sur les derniers combats d'Albert mais malheureusement on n'en sait toujours pas plus sur l'unité libératrice :roll:

A+


Haut
   
MessagePublié : lun. sept. 17, 2012 16:30 pm 
Hors-ligne

Inscription : jeu. mars 17, 2011 12:02 pm
Messages : 162
Localisation : Mercin et Vaux (Aisne)
Marc Pilot a écrit :
Un document de premier ordre sur les derniers combats d'Albert mais malheureusement on n'en sait toujours pas plus sur l'unité libératrice :roll: A+


exact :wink:

_________________
Michel

http://sgmcaen.free.fr/

Participant à: http://www.flickr.com/photos/photosnormandie/


Haut
   
MessagePublié : jeu. sept. 20, 2012 9:22 am 
Hors-ligne

Inscription : dim. sept. 16, 2012 10:06 am
Messages : 164
Sujet très intéressant car proche de chez moi :wink:

Je vais scanner les photos (d'un ami) de l'entrée de la colonne anglaise qui a libéré la ville de Corbie.

Ensuite, je ferais un petit reportage sur le lieu ou 3 chars anglais se suivant (Stuart ?) ont été éliminés les uns après les autres en sortie du village de Bonnay (juste après Corbie) par une unité retardatrice chargée de ralentir la progression des alliés avec un pak 40, je pense, positionné sur les hauteurs en face du Bourg.

Aucune trace, aucune stèle ne rappelle cet évenement tragique. Peut-être le cimetière anglais de la first war tout proche contient t'il les équipages ?

Sur Méaulte, proche d'Albert, les allemands avaient abandonner dans leur retraite une schwimwagen intacte sur la place (panne de carburant, problème mécanique ?).


Haut
   
MessagePublié : lun. avr. 06, 2015 10:55 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. janv. 19, 2013 16:40 pm
Messages : 62
Bonjour,

ci dessous une photo de la libération de Villers Bretonneux:

Image
Sherman tanks of Guards Armoured Division passing through Villers-Bretonneux, 1 September 1944. (IWM)

D'après le marquage sur le char de tête porte le n°51 du 23 HUSSARS REGIMENT de la 11TH ARMOURED DIVISION

Cordialement

Mathieu

_________________
Facebook SOMME & BRESLE BATTLE
https://m.facebook.com/profile.php?id=317693001744575&ref=bookmark


Haut
   
MessagePublié : mar. avr. 07, 2015 10:03 am 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 22:35 pm
Messages : 1918
Localisation : Berteaucourt-les-Thennes (80) / Vieux-Moulin (60)
Bonjour

C'est la même unité qui a libéré Amiens la veille. Curieusement le trophée arboré à l'avant me semble être un casque français...

A+


Haut
   
MessagePublié : mar. avr. 07, 2015 18:11 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. sept. 28, 2007 11:41 am
Messages : 1410
Localisation : St Leu d'Esserent
Bonjour, un petit rectificatif, le Sherman de tête appartient à la Guards Armoured Division (voir insigne à droite, oeil dans un écu), le 51 identifie un char du 2nd Armoured Battalion Grenadier Guards . Amicalement jph


Haut
   
MessagePublié : mar. avr. 07, 2015 18:32 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. janv. 19, 2013 16:40 pm
Messages : 62
oh, mea culpa, effectivement un char du 2nd Armoured Battalion Grenadier Guards et en plus c'est dans la légende. Merci pour la correction

_________________
Facebook SOMME & BRESLE BATTLE
https://m.facebook.com/profile.php?id=317693001744575&ref=bookmark


Haut
   
MessagePublié : mar. avr. 07, 2015 19:42 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. sept. 28, 2007 11:41 am
Messages : 1410
Localisation : St Leu d'Esserent
Bonsoir, pas de soucis. Voici en image l'insigne de cette division qui permettra de mieux voir sur le glacis du tank.
Pièce jointe :
guards.jpg
guards.jpg [ 38.93 Kio | Consulté 2522 fois ]

Amicalement jph


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Atteindre la page 1 2 3 Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
cron
(c)picardie-1939-1945.org