Nous sommes actuellement le dim. déc. 08, 2019 7:21 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié : sam. déc. 15, 2012 19:32 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1225
Localisation : Somme
Bonsoir à tous,

Nuit du 10 au 11 avril 1944

Dans la soirée du 10 avril 1944, 157 Halifax du 4 Group du Bomber Command de la R.A.F. s’envolent de leurs bases du Yorkshire. Ils ont reçu pour mission de bombarder les installations ferroviaires de Tergnier dans le département de l’Aisne.
Parmi tous les quadrimoteurs qui vont prendre part à cette action, plusieurs de ces avions manqueront au retour.

Le Halifax III, immatriculé LW441, codé C8 # T, du 640 Squadron basé à Leconfield (Yorkshire), décolle à 20 heures 47, heure locale (T/O 2047). C'est l'un des quatorze appareils de ce squadron affectés à cette mission (ce squadron a été créé le 7 janvier 1944. A l’origine, il fut formé avec l’escadrille « C » du 158 Squadron et équipé de Halifax Mk III.)
A son bord, le Pilot Officer (ou F/Sgt) Robert Henry AXTON, pilote,
le Flying Officer Robert DUNLOP, navigateur,
le Sergeant Alfred Leslie JACKSON, bombardier,
le Sergeant J. Mac NAUGHTON, opérateur radio/mitrailleur,
le Sergeant Harold William WHITFIELD, mécanicien de bord,
le Sergeant William Myles PHILLIPS, mitrailleur central sup.,
le Sergeant James JUDD, mitrailleur arrière,
tous de la Royal Air Force.
Ce Halifax III LW441 du 640 Squadron est abattu par la chasse de nuit et s’écrase à Ercheu (Somme). Sept corps sans vie seront retirés des débris de l’appareil.

Le Halifax III, numéro de série LV875, codé HD # F, du 466 Squadron, stationné lui aussi à Leconfield (Yorkshire), décolle à 20 heures 58, heure locale (T/O 2058). Ce squadron est composé, en grande majorité, d’aviateurs australiens.
A son bord, le Flight Sergeant John Cecil BOND, pilote,
le Warrant officer John Henry MAUNDER, navigateur,
le Flight Sergeant John Neville KEYS, bombardier,
le Flight Sergeant Brian Leo SHEEAN, opérateur radio/mitrailleur,
le Flight Sergeant Clifford Y. WARREN, mitrailleur,
appartenant tous à la Royal Australian Air Force,
le Sergeant John Arthur WHITE, mécanicien,
le Sergeant Donald Kenneth MESSENGER, mitrailleur,
tous deux de la Royal Air Force.
Le Halifax III LV875 du 466 Squadron est attaqué et abattu par un chasseur de nuit. L’appareil s’écrase près de Méharicourt.
Il s’agit probablement de l’avion anglais tombé sur le territoire de Parvillers que signale l’hebdomadaire « Le Santerre » le vendredi 14 avril 1944 – près la route conduisant à Rouvroy-en-Santerre. Il n’y a pas de survivants.

Le 158 Squadron est stationné à Lissett (Yorkshire) depuis la fin février 1943. En décembre de la même année, le squadron, équipé jusqu’alors de Halifax Mk II, est pourvu de Halifax Mk III. Ce soir du 10 avril, le Halifax III, immatriculé MZ533, décolle à 20 heures 41, heure locale (T/O 2041). Il a été livré au squadron le 30 mars précédent et codé NP # G lors de sa seconde mission.
A son bord, le Flight Sergeant Thomas E. Frederick SIMS, pilote,
le Flight Sergeant Philip Thomas HEARD, navigateur,
le Flight Sergeant Robert William DISS, bombardier,
le Sergeant Philip Anthony (Jack) WENHAM, mécanicien,
le Sergeant Leslie George ROWLEY, mitrailleur,
le sergeant Harry TAYLOR, mitrailleur,
le Sergeant William SOMERVILLE, opérateur radio/mitrailleur,
Ils appartiennent tous à la Royal Air Force et sont arrivés au squadron en mars 1944.
Le Halifax III MZ533 est mentionné dans le livre « In Brave Company », consacré au 158 Squadron, qui note : [i]Appareil descendu par un chasseur de nuit écrasé entre Rosières-en-Santerre et Caix (Somme), à 15 km au nord-ouest de Roye, France. On n'a jamais su ce qui était arrivé à l’avion, mais tous furent tués.[/i]

Le Halifax III, immatriculé LW723, codé NP # X, également du 158 Squadron, s’envole à 20 heures 54, heure locale (T/O 2054). L’avion a été versé au squadron le 11 mars 1944 et c’est pour lui le quatrième raid. Quant à l’équipage, il est arrivé au squadron en avril 1944.
A son bord, le Pilot Officer Arnold Roy Alexander GIBSON, pilote
le Warrant Officer 2 E. J. BRAYLEY, navigateur,
appartenant tous deux à la Royal Canadian Air Force,
le Sergeant N. T. JEFFREY bombardier,
le Sergeant P. DOWDESWELL opérateur radio/mitrailleur,
le Sergeant James John (Jimmy) TURNER mécanicien,
le Sergeant Dennis George ROBBINS mitrailleur,
le Sergeant John Clifford WILLIAMS mitrailleur,
tous les cinq appartenant à la Royal Air Force.
Ce Halifax III LW723 du 158 Squadron est abattu et s’écrase à Erches (Somme). On relève quatre morts parmi les membres de l’équipage :
Pilot Officer Arnold Roy Alexander GIBSON, Sergeant Dennis George ROBBINS, Sergeant James John (Jimmy) TURNER, Sergeant John Clifford WILLIAMS.
Le Sergeant P. DOWDESWELL, caché dans un premier temps, sera fait prisonnier le 27 juillet 1944 dans l'Oise. Quant au Warrant Officer 2 E. J. BRAYLEY et au Sergeant N. T. JEFFREY, ils échappent à la capture.

Le Halifax III, numéro de série LV880, codé MH # C du 51 Squadron, stationné à Snaith (Yorkshire), quant à lui, prend l’air à 21 heures 20, heure locale (T/O 2120). Il est l’un des quinze appareils appartenant au squadron qui sont envoyés pour cette mission.
L’équipage se compose du Pilot Officer Horace Mervyn HALL, pilote,
du Flying Officer F.G. KIRKWOOD, navigateur,
du W. Officer J. B. OSBORN, opérateur radio/mitrailleur,
du F/S M.J. FAIRCLOUGH, mitrailleur,
tous quatre de la Royal Australian Air Force,
du Flying Officer C. T. HARTLEY, bombardier,
de la Royal Canadian Air Force,
du Sergeant G. J. W. PECK, mécanicien,
du Sergeant P.W HEGARTY, mitrailleur,
tous deux de la Royal Air Force.
Quant à ce bombardier, Halifax LV880 du 51 squadron, il pourrait bien être l’avion abattu par l’Oblt Fladrich de la III./NJG-4 (Laon-Athies ou Juvincourt), aux commandes d’un Messerschmitt-BF-110 : « L’Oblt Fladrich descend son second « Halifax » près de Montdidier », selon Jean Hallade, en cette nuit du 10 au 11 avril. L’appareil s’écrase sur le territoire de Davenescourt, près du bois de la Garenne. Quatre membres de l’équipage du bombardier anglais meurent ou sont morts au moment où l’avion s’écrase :
Pilot Officer H. M. HALL, Sergeant G. J. W. PECK , Flying Officer C. T. HARTLEY, Warrant Officer J. B. OSBORN.
Les trois autres réussirent à s’extraire de l’avion avant qu’il ne s’écrase.
Le F/S FAIRCLOUGH et le Sergeant HEGARTY seront faits prisonniers de guerre par les Allemands après plusieurs semaines et envoyés au Stalag Luft 3 à Sagan pour le reste de la guerre. Quant au F/O KIRKWOOD, il réussit à s’évader.

Avions abattus par les pilotes de la Luftwaffe dans la nuit du 11 avril 1944 :

Hptm Kurt Fladrich 9 Staffel NJG 4 Halifax à 0 h 01 1 km N. Lechelle : 3 500 m
Hptm Kurt Fladrich 9 Staffel NJG 4 Halifax à 0 h 27 Ercheu : 3600 m
Hptm Gerhard Friedrich 1 Staffel NJG 6 Lancaster à 0 h 03 Montdidier : 4 000 m
Hptm Gerhard Friedrich 1 Staffel NJG 6 Halifax à 0 h 13 Près de Montdidier : 3 200 m
Oblt Hans Külow 9 Staffel NJG 4 Halifax à 0 h 17 Près de Rosières : 3 500 m
Uffz Leopold Weinberger 7 Staffel NJG 4 Halifax à 0 h 02 La Fère : 4 000 m
Uffz Leopold Weinberger 7 Staffel NJG 4 Halifax à 0 h 07 Ercheu : 3 400 m
Uffz Leopold Weinberger 7 Staffel NJG 4 Halifax à 0 h 08 Rouvroy : 3 400 m
Uffz Leopold Weinberger 7 Staffel NJG 4 Halifax à 0 h 16 Laverrière : 2 000 m
Fw Hans Zeidler 7 Staffel NJG 1 Halifax à 0 h 07 Rouvroy : 3 400 m

Cette étude s'appuie essentiellement sur "11 & 18 avril 1944 Les avions de la Royal Air Force abattus dans l’arrondissement de Montdidier" Cercle Maurice Blanchard, paru en avril 2001.

Cordialement
Éric ABADIE


Haut
   
MessagePublié : dim. déc. 16, 2012 11:39 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. sept. 28, 2007 11:41 am
Messages : 1415
Localisation : St Leu d'Esserent
Bonjour, merci pour toutes ces informations :lol: amicalement jph


Haut
   
MessagePublié : dim. déc. 16, 2012 16:38 pm 
Hors-ligne

Inscription : ven. sept. 28, 2007 8:46 am
Messages : 1036
Bonjour

Merci Eric pour toutes ces infos :wink:

Amicalement. Eric


Haut
   
MessagePublié : lun. mai 19, 2014 18:47 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1225
Localisation : Somme
Bonsoir à tous,

Nuit du 18 au 19 avril 1944

A huit jours d’intervalle, le Group 4 reçoit la même mission : celle de bombarder les installations ferroviaires de Tergnier. Cet objectif n’est pas sans risque. Les aviateurs de la R.A.F. en ont fait l’amère expérience la semaine précédente. Plusieurs équipages ont encore en mémoire le pénible chemin du retour vers les bases du Yorkshire et le harcèlement continu de la chasse de nuit allemande au-dessus du territoire français. Malheureusement, pour certains d’entre eux leur destin va basculer en cette soirée.
Après ce raid, les appareils prennent le chemin du retour vers l’Angleterre.

Le Halifax III, immatriculé LV 954 et codé NP # Q du 158 Squadron s’était envolé à 21 heures 03, heure locale (T/O 2103), ce 18 avril 1944, de la base de Lissett (Yorkshire). L’avion était affecté au squadron depuis le 24 mars 1944 et c’était son troisième raid.
A son bord, le Pilot Officer Peter KETTLES – ROY, pilote,
le Flying Officer Peter George TAYLOR, navigateur,
le Flight Sergeant Robert Wallis WRIGHT, opérateur radio, de la Royal Australian Air Force
le Flight Sergeant George MC EWAN, bombardier,
le Sergeant Leslie SOWDEN mécanicien de vol
le Sergeant Alan Francis KNELLER, mitrailleur arrière,
le Sergeant Michael MADDEN, mitrailleur central supérieur.
Cet équipage était arrivé au squadron en mars 1944.
Le Halifax III LV954, NP # Q, du 158 Squadron s’écrase près de Méharicourt (Somme), à 32 km Est-Sud-Est d’Amiens, très certainement sur le territoire de Damery, comme le signale l’hebdomadaire « Le Santerre » dans sa dernière édition du mois d’avril 1944, ce que confirmera l’un des deux membres rescapés de l’équipage, Peter George TAYLOR : « Nous fûmes descendus par un chasseur de nuit allemand. [...] Ayant marché au Sud-Ouest du point de chute à Guerbigny, il est certain que notre avion était celui qui s’écrasa près de DAMERY.
Les cinq membres de l’équipage, hormis le Sergent Sowden et moi-même, ont été tués.»

Le Halifax III, numéro de série HX350 du 51 Squadron, codé MH # ? s’envola entre 21 heures 21 et 21 heures 33, heure locale de Snaith (Yorkshire). Son codage reste incertain.
Selon la lettre du Squadron Leader P. J. Mason, de la « 51 Squadron Association », l’équipage du Halifax Mk III, HX350, codé MH # U, a décollé de sa base de Snaith, à 21 heures 21 minutes dans la soirée du 18 Avril 1944, c’était l’un des 16 avions envoyés par le 51 Squadron.
D’après Messieurs Basset et Blandin, il s’agit du Halifax III, HX350, codé MH # X.
Quant à John W Erricker, archiviste du 78 Squadron, le même appareil HX350, codé MH # Y, se serait envolé à 21 heures 33 minutes. Opinion que partage Jean-Pierre Ducellier dans un de ses ouvrages sur la guerre aérienne dans le Nord de la France – 12 au 20 avril 1944.
A bord du Halifax Mk III HX350, le Flight Sergeant Alan SARJANTSON, pilote,
le Flying Officer William George MEESON, navigateur,
le Flight Sergeant St John Edward Roderick Samuel SCHEFFLER, bombardier,
le Sergeant Mark Charles Mc CARTHY, mécanicien,
le Sergeant Harry Dennis NASH, opérateur radio,
le Sergeant James Alan SMITH, mitrailleur arrière,
le Sergeant Stanley George MYERS, mitrailleur central supérieur, tous de la Royal Air Force.
Le Halifax III HX350, est abattu par un chasseur de nuit certainement de la III/NJG-4 de Laon-Athies ou de Juvincourt et explose en vol au-dessus du territoire de Davenescourt. Les débris retombent dans les marais de Gageolois. Il n’y a aucun survivant.

Quatre autres avions seront également perdus au cours de cette nuit-là.

Le Halifax III LW522, codé MH # J, du 51 Squadron, piloté par le Sergeant C. SHACKLETON, est descendu dans la région de Saint Quentin. Tous les membres de cet équipage sont tués :
le F/S Colin SHACKLETON, pilote,
le F/S Eric Oscar Downing YORKE, navigateur,
le Sergeant Desmond William KENNEDY, bombardier,
le Sergeant Philip LATCHFORD, opérateur radio,
le Sergeant Charles CHRISTIE, mécanicien de vol,
le Sergeant William James GILCHRIST, mitrailleur,
le F/S Fred TAYLOR, mitrailleur.

Un second appareil du 158 Squadron, le Halifax III , serial LV946, immatriculé NP # K, piloté par le Flying Officer HUGUES, manque également au retour du raid sur Tergnier. Cet avion est arrivé au squadron le 15 avril 1944 et c’est sa première mission. Il s’écrase sur le territoire de Ly-Fontaine (Aisne) à 12 kms au Sud de Saint Quentin.
Le Flying Officer HUGUES était un américain d’Hollywood. Tous les membres d’équipage sont tués et enterrés au cimetière britannique de Seraucourt-le-Grand (Aisne) :
le F/O William A. HUGUES, RCAF, pilote,
le Sergeant Frank SALMOND, navigateur,
le F/O Bertram Alforso TREWIN, RCAF, bombardier
le W/O James Alfred LEAVER, RAAF, opérateur radio,
le Flight Sergeant James HEYES, mitrailleur central supérieur,
le F/O Ronald STAKES, mitrailleur arrière,
le Sergeant Owen McDavid BROWN, mécanicien de vol.
Il semblerait que cet appareil soit entré en collision avec le Halifax LW522, MH # J, du 51 Squadron, piloté par le Sergeant C SHACKLETON.

Le Halifax III LV956, codé HD # R, du 466 Squadron qui décolla de Leconfield à 21 heures 16. Pilote : F/S B W CASEY, RAAF. Il s’écrase à 500 mètres au sud de Forges-les-Eaux dans le département de la Seine-Inférieure (Seine-Maritime). Trois morts et quatre survivants : deux évadés et deux prisonniers de guerre.

Le Halifax III LW722, codé C8 # S, du 640 Squadron qui décolla du même aérodrome à 21 heures 01. Pilote : F/L F N BOULTON. Touché par la Flak de Dieppe, il s’écrase peu après. Sur les sept membres d’équipage, on déplore quatre morts et trois prisonniers de guerre.

Cette étude s'appuie essentiellement sur "11 & 18 avril 1944 Les avions de la Royal Air Force abattus dans l’arrondissement de Montdidier" Cercle Maurice Blanchard, paru en avril 2001.

Cordialement
Éric ABADIE


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
cron
(c)picardie-1939-1945.org