Nous sommes actuellement le mar. oct. 15, 2019 0:10 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Atteindre la page 1 2 3 Suivant
Auteur Message
MessagePublié : mer. mars 06, 2013 20:48 pm 
Hors-ligne

Inscription : mar. févr. 01, 2011 12:52 pm
Messages : 417
Localisation : CAGNY 80
Bonsoir,

Voici quelques détails sur les combats du 89e RI à Cagny. (en lien avec le post : viewtopic.php?f=26&t=2076&p=12002#p12002)
Période couverte du 4 juin au 6 juin 1940 :

Cagny est décrit par les allemands comme une position fortement tenue par "l'ennemi"...
Il s'agit de la 2e Cie du 89e qui fait face à presque la totalité de l'IR 36. En réserve, le Régiment de la GrossDeutschland, mais qui ne sera pas engagé à Cagny.
Le Capitaine Bouzou installe son QG dans les caves de la Maison des Soeurs de la St Famille : St Joseph. (voir CPA)

L'IR 36 est regroupé dans Amiens depuis quelques jours, dans la nuit du 4 au 5 juin, les allemands se regroupent à Boutillerie. Ce régiment n'est pas motorisé, les soldats abandonnent les vélos et chariots qu'ils ont "récupéré".

Le 5 juin à 03h30, le PC reçoit un message téléphonique : "attaque par parachutistes imminente probable".
Un bombardement intense s'abat sur le village, puis l'artillerie française riposte sur Boutillerie,

Les 1ères vagues d'assaut foncent sur l'entrée du village. Les allemands sont repoussés par les Mitrailleuses, FM et le canon de 25 placé sur la place de l'église. Ce canon permet de prendre en enfilade la rue qui monte vers Boutillerie... (voir CPA)
Les allemands se plaignent de "ces maudits tireurs dans les arbres".
Un mouchard à basse altitude règle les tirs de mortiers sur les français.

Un second assaut est déclenché dans l'après-midi, des troupes fraîches sont amenées par camion sur la cote 76. Les mitrailleuses les prennent a parti au moment du déchargement...
A la fin de la journée, le village tient toujours, coupé en 2, mais Cagny est presque encerclé : 1 îlot de résistance à la Maison des Soeurs, 1 îlot de résistance dans l'usine Deneux en ruines, le long de l'Avre;

Le 6 juin, au lever du jour, l'offensive reprend sur Cagny. Les français n'ont presque plus de munitions. Le QG du 89e tombe vers 07h30, après une attaque à la grenade des caves. La section Lartigue, positionnée dans l'usine, tient jusqu'au soir, mais n'a plus de nouvelles de Bouzou depuis la veille... Un ordre lui indique de se replier vers le 2e RIC, vers Longueau.

Au final, le village est en ruines, les allemands ont perdu une quinzaine de soldats, les français autant... Les prisonniers sont emmenés en Allemagne,

Les cartes proviennent de reproductions des années 50...
Au niveau des sources, il s'agit de récits de français et allemands ayant combattus dans le village,

A très bientôt,
Nicolas


Pièces jointes :
Description du fichier : CPA : vue de la Maison St Joseph en venant de Boutillerie
a1.jpg
a1.jpg [ 39.89 Kio | Consulté 2648 fois ]
Description du fichier : Positions Fr le 4 juin 40
IMG_1258.jpg
IMG_1258.jpg [ 43.76 Kio | Consulté 2648 fois ]
Description du fichier : Avance WH le 5 juin 40
IMG_1272.jpg
IMG_1272.jpg [ 36.12 Kio | Consulté 2648 fois ]
Description du fichier : Avance WH le 6 juin 40
IMG_1276.jpg
IMG_1276.jpg [ 34.31 Kio | Consulté 2648 fois ]

_________________
Nicolas BERNARD
nicolasbernard4@gmail.com
Haut
   
MessagePublié : jeu. mars 07, 2013 9:45 am 
Hors-ligne

Inscription : dim. sept. 16, 2012 10:06 am
Messages : 164
Merci pour toutes ces infos.
Une petite question : le Fort Manoire était-il le Pc du 1/89 ? et était-il fortifié ou défendu par des troupes ?
MercI.


Haut
   
MessagePublié : jeu. mars 07, 2013 14:30 pm 
Hors-ligne

Inscription : mar. févr. 01, 2011 12:52 pm
Messages : 417
Localisation : CAGNY 80
Hello,

Exactement, le PC du 1er bataillon se situait au château de Fort Manoir (Sur la commune de Boves),
Il s'agissait d'un petit château type renaissance... sans fortification,
Cf. CPA http://www.delcampe.net/page/item/id,20 ... age,F.html

Je ne pense pas qu'il y avait énormément de troupes à ce niveau...? Il ne s'agissait pas de la ligne de front directe,

Y était également présent un hôpital de campagne ou infirmerie...

A bientôt,

_________________
Nicolas BERNARD

nicolasbernard4@gmail.com


Haut
   
MessagePublié : jeu. mars 07, 2013 15:28 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3362
[ Merci d'indiquer la source des documents, notamment pour les cartes. Cordialement]

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
MessagePublié : jeu. mars 07, 2013 17:22 pm 
Hors-ligne

Inscription : mar. févr. 01, 2011 12:52 pm
Messages : 417
Localisation : CAGNY 80
Frédéric,

J'ai mentionné plus haut pour les cartes :
Il s'agit de reproductions de cartes d'état major, type années 50... (Acheté sur Internet), je n'ai clairement pas plus de données dessus... "Combats au Sud d'Amiens - 16e DI"
- Est ce que quelqu'un à des cartes pour d'autres unités Fr ?


Pour les récits :
- Témoignages des vétérans : Lieutenant Chevillotte + Sous-Lieutenant Leclaire,
- Historique de l'IR 36, (daté de 1974 en allemand)
- Autres récits présents aux Archives Militaires à Vincennes sur le 89e RI,


A++

_________________
Nicolas BERNARD

nicolasbernard4@gmail.com


Haut
   
MessagePublié : jeu. mars 07, 2013 18:26 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3362
Mille excuses Nicolas :oops: , je n'avais pas lu attentivement jusqu'au bout. Après les récits j'ai sans doute fait abstraction de la fin. Merci pour le complément sur les récits.

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
MessagePublié : jeu. mars 21, 2013 18:03 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1225
Localisation : Somme
Bonsoir,
Le 5 juin 1940, au coeur de la bataille qui s'est engagée au sud d'Amiens, le soldat Paul Vincent PETIT est tué au combat à Saint-Fuscien. Âgé de 30 ans, il appartient au 89e régiment d'infanterie. Il est originaire de la commune de Cours, rattachée actuellement à celle de Cours-la-Ville (département du Rhône), où il est né le 3 août 1910.
Mémoire des Hommes :
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... s=&lang=fr
Mémorialgenweb :
http://www.memorial-genweb.org/~memoria ... &debut=200
Pièce jointe :
PetitPaulSaint-Fuscien.1940.jpg
PetitPaulSaint-Fuscien.1940.jpg [ 20.55 Kio | Consulté 2579 fois ]

Il appartient fort probablement au 3e bataillon qui a en charge la défense de ce village :
"Dans le sous-secteur Est le 89e régiment d’infanterie est chargé de la défense de la route Amiens-Ailly-sur-Noye et des hauteurs qui dominent le confluent de l’Avre et de la Noye. – le 89e commandé par le colonel Baudelle est un régiment qui a un beau passé. C’est le Royal Suédois. Il ne faillira pas à ses traditions mais la mission qui lui incombe est particulièrement lourde. Il n’a pas seulement à interdire l’itinéraire Amiens-Ailly-sur-Noye, il doit aussi garder les grands plateaux vallonnés qui s’étendent à l’est de Saint-Fuscien et de Sains-en-Amiénois ; terrain favorable à la progression des chars et aux larges mouvements tournants. Il est chargé aussi de la défense des villages de Cagny et de Longueau.
Pièce jointe :
Carte Amiens sud 1940 dury.jpg
Carte Amiens sud 1940 dury.jpg [ 37.97 Kio | Consulté 2579 fois ]

Pour faire face à toutes ces obligations, le vaillant régiment a dû étaler ses forces à l’extrême. Deux compagnies sont à Saint-Fuscien, la 9e et la 10e avec le commandant Tré-Hardy, la 11e occupe le terrain entre Saint-Fuscien et Cagny. A Estrées, secteur du 2e bataillon, le commandant Berger n’a qu’une compagnie, la 5e ; la 6e est à Sains ; la 7e occupe les bois autour des fermes du Cambos et Bon Air. Quant au 1er bataillon, sa 2e compagnie est à Cagny, la 1ère à Longueau, la 3e devant la Canardière entre le cimetière de Longueau et le cimetière britannique.
Mais parmi tous ces centres de résistance, il en est un qui importe surtout : c’est le village de Saint-Fuscien. Saint-Fuscien pour le 89e, c’est l’équivalent de Dury pour le 56e. C’est le pilier de la défense.
Placé au sommet du pli de terrain qui entaille profondément le plateau, en direction de la vallée de l’Avre, Saint-Fuscien domine face au Nord, toute la ligne avancée du sous-secteur. Le commandant Tré-Hardy, qui en assure la défense, s’y trouve avec deux compagnies et un bon soutien d’engins d’accompagnement.
La 9e compagnie sous les ordres du lieutenant Donzeau occupe toute la partie nord-est du village. Une section a été détachée à 1.200 mètres dans un point d’appui avancé, près du carrefour de la grand’route et du chemin du Petit-Cagny ; deux autres sections sont à l’extrémité nord-est de Saint-Fuscien et la quatrième à la lisière est.
Le lieutenant Renard, commandant de la 10e compagnie, a adopté un dispositif analogue : une section est à la sortie nord-ouest de Saint-Fuscien, au débouché de la route d’Amiens. Les trois autres sections sont aux lisières ouest du village. Presque toutes les sections sont renforcées soit d’un canon anti-chars ou d’un mortier de 81, soit d’une ou deux mitrailleuses.
Mais ce réseau de centres de résistance, ce quadrillage du terrain dans toute la profondeur de la position ne vaudra que si des tirs d’artillerie très denses battent les espaces laissés libres entre les villages fortifiés. Le commandement l’a compris ; il va s’efforcer d’apporter aux éléments d’infanterie dispersés dans les points d’appui, un sérieux soutien d’artillerie
."

Extrait du livre de Pierre Vasselle La bataille au Sud d’Amiens 20 mai – 8 juin 1940, deuxième partie : « Les combats défensifs de la 16e D.I. 5 et 6 juin 1940 », impr. Paillart, Abbeville, 1948, pages 99 et 100.

Cordialement
Éric Abadie


Haut
   
MessagePublié : ven. avr. 05, 2013 11:24 am 
Hors-ligne

Inscription : mar. févr. 01, 2011 12:52 pm
Messages : 417
Localisation : CAGNY 80
Hello,
Voici le faire-part d'un soldat allemand de l'IR 36.
Il s'agit du sergent Georg Haslberger, né à Kirchdorf le 24 septembre 1917. il est décédé à Cagny, le 05 juin 1940. Il a 22 ans. (41 5 176).

Ce faire-part a été acheté sur Ebay US, et provient des affaires d'un vétéran US décédé dans les années 2000...

A bientôt,
Nicolas


Pièces jointes :
Description du fichier : Georg Haslberger
img303.jpg
img303.jpg [ 29.97 Kio | Consulté 2539 fois ]

_________________
Nicolas BERNARD

nicolasbernard4@gmail.com
Haut
   
MessagePublié : ven. avr. 05, 2013 13:09 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3362
Belle trouvaille Nicolas. Complément intéressant.

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
MessagePublié : dim. avr. 07, 2013 10:05 am 
Hors-ligne

Inscription : dim. sept. 16, 2012 10:06 am
Messages : 164
Ach la guerre groB malheur !
23 ans trop jeune pour mourir... :(
Ca serait intéressant, mais je pense impossible à savoir, l'âge moyen de décès dans les deux camps pendant la campagne de 40.


Haut
   
MessagePublié : dim. avr. 07, 2013 10:44 am 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3362
somme40 a écrit :
Ach la guerre groB malheur !
23 ans trop jeune pour mourir... :(
Ca serait intéressant, mais je pense impossible à savoir, l'âge moyen de décès dans les deux camps pendant la campagne de 40.


23 ans ... c'est "presque vieux" pour un soldat allemand. Cela peut paraître jeune en 1940 mais en 1944, un soldat âgé de 23 ans apparaîtrait presque comme un vétéran (déjà parce qu'il aurait 4 ans de guerre derrière lui) mais surtout parce que la moyenne d'âge va encore baisser. Pour s'en rendre copte, il suffit d'arpenter les allées du cimetières allemands de La Cambe (Calvados), où reposent 21 000 soldats allemands. (viewtopic.php?f=44&t=2187) Quand vous commencez à regarder en détail l'âge, cela fait froid dans le dos. Cela descend jusqu'à 15/16 ans ... (On va sortir du sujet, je m'arrête là.)

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
MessagePublié : dim. avr. 07, 2013 12:56 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1225
Localisation : Somme
Bonjour,
Georg HASLBERGER est enterré dans le cimetière militaire allemand de Bourdon(Somme) Block 41 Allée 5 Tombe 176.


A+


Haut
   
MessagePublié : dim. avr. 07, 2013 19:04 pm 
Hors-ligne

Inscription : mar. févr. 01, 2011 12:52 pm
Messages : 417
Localisation : CAGNY 80
Hello,
Oui, merci pour la précision du cimetière de Bourdon, je ne l'avais pas mis :(


Sinon, pour Somme40 : A titre d'exemple sur Cagny, concernant l'âge des soldats (en ce référant aux soldats morts...) :

Les soldats allemands avaient en moyenne 22.9 ans !! (sur 14 soldats tués)
1 seul a 39 ans..! Il est adjudant, il est tué lors d'une reconnaissance.
Je met une photo de soldats de l'IR36 en cantonnement, surement vers 1939, car aucun n'a de décorations, rubans... ?!?! (Avez-vous un avis?)

Les soldats français avaient en moyenne 29.4 ans pour le 89e RI & le 2e RIC (c'est la même répartition pour les 2 régiments) = sur 17 soldats

Cordialement,


Pièces jointes :
Description du fichier : IR36 - Jeunes soldats ?
img011 bis.jpg
img011 bis.jpg [ 36.12 Kio | Consulté 2501 fois ]

_________________
Nicolas BERNARD

nicolasbernard4@gmail.com
Haut
   
MessagePublié : sam. déc. 07, 2013 22:30 pm 
Hors-ligne

Inscription : mar. févr. 01, 2011 12:52 pm
Messages : 417
Localisation : CAGNY 80
Bonsoir à tous,

Je souhaitais vous faire part du décès du Lieutenant Chevillotte à l'âge de 105 ans & 7 mois !
Il commandait une section de mitrailleuses avec la 2e Cie du 89e RI à Cagny.
Il a été fait prisonnier le 6 juin 1940, après 2 jours de combat et l'épuisement de leur munitions,

Après guerre, il a gardé contact avec les autres officiers de son régiment,
Lui, comme de nombreux soldats sont revenus en "pèlerinage" au village, sur les lieux des combats,

A bientôt,
Nicolas

_________________
Nicolas BERNARD

nicolasbernard4@gmail.com


Haut
   
MessagePublié : mar. juil. 28, 2015 16:51 pm 
Hors-ligne

Inscription : mar. févr. 01, 2011 12:52 pm
Messages : 417
Localisation : CAGNY 80
Salut à tous !
Félicitations Pierre-Emmanuel :-)
viewtopic.php?f=28&t=2494&p=14090&hilit=bouzou#p14090

Je vous invite à acheter le MILITARIA MAGAZINE du mois d'août 2015. (dispo en kiosque le 31 juillet)
4 belles pages sur le capitaine Bouzou, sa vareuse, son bonnet de police, son histoire et celle de notre petit coin de France !!!! Une superbe idée de faire cet article :-D

Bonne lecture à tous,
Nico

_________________
Nicolas BERNARD

nicolasbernard4@gmail.com


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Atteindre la page 1 2 3 Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
cron
(c)picardie-1939-1945.org