Nous sommes actuellement le dim. oct. 20, 2019 10:53 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Atteindre la page 1 2 3 Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : sam. déc. 10, 2011 18:54 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3363
rapidement pour Gérard, mais vous devez connaître :

Le 5 juin l’offensive allemande vers le Sud commence sur le front de la Somme. Dans le secteur de la 19e D.I. l’attaque principale avec des blindés part d’Assevillers, se dirige plein Sud et pèse principalement sur le 117e R.I. qui est écrasé en deux jours.

Le 41e R.I. occupe alors les positions suivantes :

I/41e à Foucaucourt-en-Santerre au centre
II/41e à Herleville à gauche
III/41e à Fay et Soyécourt à droite
P.C. à Vermandovillers
L’offensive allemande commence vers 4h30 par l’attaque de Fay, tenu par la 10e compagnie du III/41e. Bien que progressivement encerclée, la 10e compagnie va tenir pendant trois jours face aux Allemands.

A Foucaucourt, les Allemands attaquent par le Nord Ouest où ils sont arrêtés par le tir des mitrailleuses, puis font une tentative de contournement par l’Ouest en direction du Sud. Le bataillon commence à manquer de munitions, il faut aller en chercher au P.C. du bataillon à Vermandovillers.

A Herleville, les 5e et 6e compagnies du II/41e subissent également les attaques des Allemands qui s’infiltrent par un ravin situé au Nord du village. L’artillerie du 10e R.A.D. et du 304e R.A. qui est positionnée au sud-est près du Bois Etoilé fait l’objet d’une tentative d’encerclement. Les servants du 10e R.A.D. défendent efficacement leurs pièces mais les pièces du 304e R.A. sont prises par les Allemands. Prévenu, le P.C. du régiment envoie l’adjudant Tardiveau qui s’est porté volontaire pour une contre-attaque. Il équipe deux chenillettes de ravitaillement de fusils mitrailleurs et avec trois hommes il se porte à l’attaque. Surpris, les Allemands décrochent, les pièces d’artillerie sont reprises. L’adjudant Tardiveau poursuit sa route vers Herleville et met en déroute d’autres Allemands. Au total 216 prisonniers allemands seront faits dans ce secteur.

Soyécourt tenu par le III/41e est aussi attaqué mais résiste également.

Le 6 juin, les unités allemandes dépassent le 41e R.I.

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : sam. déc. 10, 2011 20:56 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3363
- Grâce à ce site, http://members.aon.at/mgvriedlingsdorf/K5.html , on apprend que la 19 DI, à Vermandovillers, s'est retrouvée face à la 44 I.D. allemande.

- d'autres infos sur les combats sur Axis forum : http://forum.axishistory.com/viewtopic.php?f=54&t=100563&start=0

Image
[source : "Souvenirs et témoignages sur les opérations et les combats de la 19e Division pendant la guerre 1939-1940" (Louis Bourdais) ]

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : dim. déc. 11, 2011 12:21 pm 
Hors-ligne

Inscription : sam. déc. 10, 2011 11:18 am
Messages : 102
bonjour frederic,

A oui le livre de Louis Bourdais de la 19 DIV... trés beau livre , j'en détient 2 , qui retrace trés bien les épisodes 39-40 en alsace et le trajet vers la somme.. la ou il y a de la fantaisie dans ce livre , volontaire ou pas , est sur le groupe Primel et la fin du replie des unités du 41RI et 10 RAD et la triste fin du groupe Primel à Beaufort en Santerre.
Et mais recherche conserne cette épisode..
Je viens de prevenir un ami de cette région dons il est natif de nous rejoindre sur ce forum .
et je voie que vous avez des rensiegnements qui vont mettre hutile dans mais recherche.
gerard.


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : dim. déc. 11, 2011 14:54 pm 
Hors-ligne

Inscription : sam. déc. 10, 2011 17:08 pm
Messages : 3
Bonjour à Tous,

La narration des faits sur cette bataille du 5 Juin 1940 commencée à 10 h 00 au Bois Etoilé varie selon le R.P Louis BORDELAIS,ancien aumonier militaire et les Lts LUCAS & HERVE dans leur journal de guerre du 41° R.I.

L'action conduite par l'Adjudant TARDIVEAU prendra fin à Herleville vers 20 h 00.

Il n'en demeure pas moins que l'exploit de l'Adjudant TARDIVEAU est exceptionnel. Le 29 Juin 1940 au cours d'une prise d'Arme de la VIIème Armée à Pompadour, le Général WEYGAND lui remetra la Médaille Militaire. TARDIVEAU aurait terminé sa carrière dans l'Armée avec le grade de Capitaine.

Malgré plusieurs interventions, je n'ai pû obtenir du Maire de Vermandovillers que le nom du chemin conduisant de la rue d'Herleville au Bois Etoilé porte le nom d'Adjudant TARDIVEAU.

Pour la petite histoire, il y a eu à Vermandovillers un cimetière d'un hectare environ à côté du cimetière allemand où reposaient les corps des Allemands tués dans la région. Ces corps ont été déterrés et transférés sur BOURDON 80 (je crois).

Amicalement PICARD
(devenu BRIARD)


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : dim. déc. 11, 2011 18:40 pm 
Hors-ligne

Inscription : sam. déc. 10, 2011 11:18 am
Messages : 102
bonsoir PICARD,

je te rejoint sur le fait d'arme de l'adjudant Tardiveau au bois-étoilé.

Pour ce qui est du periple du 41 RI ( page 55 du journal de guerre du 14 RI) le passage sur le groupe Primel .. il y est dit .. <les hommes de sa section ont été ensevelie à Beaufort en Santerre>..?? encort une version des plus fantaisiste, sans autre explication, et franchement il y a un blanc dans cette histoire .
amicalement.gerard.


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : dim. déc. 18, 2011 21:53 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1225
Localisation : Somme
Bonsoir à tous,
En réponse à la photographie prise à Chaulnes dont on aperçoit la Mairie à l'arrière plan, vers le 7 ou 8 juin 1940, montrant des prisonniers français gardés par les Allemands, prisonniers appartenant certainement pour beaucoup aux unités des 19e DI et 29e, [voir REGARDS DE PHOTOGRAPHES ALLEMANDS : viewtopic.php?f=31&t=1284 ] PICARD m'a adressé les précisions suivantes :
"Un avis strictement personnel. Cette photographie a très bien pu être prise sur la Place de Chaulnes-Somme (face à la Mairie) le 6 juin 1940 entre 08 h 30 et 15 h 45.
Ce 6 juin 1940 à 8 h 30, les Lieutenants :
- TERPRAUT, Roger de l'E.M du 210° RALD
- GRENIER, Charles, radiotélégraphiste du 8° Régiment de Génie,
ont été faits prisonniers par les Allemands.
L'un des leurs
(Allemands) les assassinera à 15 h 45 le même jour.
Lors des manifestations patriotiques leur mémoire est honorée et une gerbe est déposée devant la plaque qui rappelle leur sacrifice
."
Autre précision apporté par PICARD : "Au fond du cimetière communal de Chaulnes, il y avait une vingtaine de tombes de soldats vraissemblablement tués en 1940 toujours bien entretenues et fleuries . J'ignore où les corps ont été transférés, leur découverte nous founirai la date du décès."
Je me suis donc lancé dans le recensement des soldats déclarés Morts pour la France à Chaulnes sur le site Mémoire des Hommes.
Cette liste est manifestement incomplète car des deux lieutenants cités par PICARD, pour le premier le lieu de décès dans la Somme n'est pas précisé et pour le second son lieu de décès est Ablaincourt (commune située au nord de Chaulnes)
Roger TERPRAUT
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... s=&lang=fr
Charles GRENIER
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... s=&lang=fr


SOLDATS MORTS POUR LA FRANCE A CHAULNES en 1940

Nom Prénoms Date de décès Date et lieu de naissance Unité
BELLANGER André René 15/05/1940 17/08/1907 à Vourray (37) 5e R.G. *
* Compagnie ( ?) 534 de sapeurs de chemins de fer
HAMELIN Jacques Philippe 15/05/1940 Bombardement 18/05/1914 à Rio de Janeiro (Brésil) 5e R.G.
ROUSSELLE Louis Albert Henri 15/05/1940 Bombardement 24/02/1911 à Grignoncourt (88) 5e R.G. **
** 534e de sapeurs de chemins de fer

ARNAUD Antoine 18/05/1940 27/06/1913 à Raullens (11) 141e R.I.A.
CERRATO Lucien Jules 18/05/1940 19/11/1914 à Marseille (13) 141e R.I.A.
DINDELLI Toussaint Auguste 18/05/1940 Bombardement 28/09/1913 à Marseille (13) 141e R.I.A.
LAUGIER Louis Auguste 18/05/1940 Bombardement 22/03/1913 à Cadenet (84) 141e R.I.A.
SOUBSON Albert Emile 18/05/1940 Bombardement 03/05/1916 à Vors ou Vaour (?) (81) 141e R.I.A.
voir : viewtopic.php?f=36&t=1356

DOLAIS Albert Marcel Marie 26/05/1940 31/01/1914 à Muël (35) 210e RALD
GOUMARD Roland Eugène 26/05/1940 Bombardement 12/08/1913 à Isdes (45) 210e RALD
LE DUFF Gustave 26/05/1940 Bombardement 26/07/1901 à Launions ou Lannion (22) 210e RALD
LE GRAET Marcel 26/05/1940 Bombardement 27/01/1910 à Maël Pestivien (22) 210e RALD
LE PUIL Maître pointeur Jean Louis 26/05/1940 Bombardement 17/08/1911 à Mûr de Bretagne (22) 210e RALD 5e groupe
LEON Francis Laurent 26/05/1940 Bombardement 24/02/1914 à Lampaul (?) (29) 210e RALD

ROCHER Louis Marie Joseph 05/06/1940 27/09/1913 à Ligné (44) GSD
MARTIN Joseph Jean Marie 05/06/1940 06/03/1911 à Chatillon-en-Vendelais (35) 10e RAD
SIMIER Maurice Georges 05/06/1940 03/07/1911 à Joué-en-Charnie (72) 10e RAD
ULMANN Robert 05/06/1940 27/09/1898 à Châlons-sur-Marne (51) 25e R.A.
BESSON Marcel Jean Marie 05/06/1940 Eclat d’obus 25/01/1916 à Bavat - Saint-Arcons d’Allier (43) 187e RAL 94e Bat.
DESREZ Roger Eugène 05/06/1940 22/07/1917 à Kremlin-Bicêtre (75) 187e RALT
TÊTE Louis 05/06/1940 01/05/1908 à Péronne (71) 187e RALT
GROUAZEL Eugène Joseph Hyacinthe 05/06/1940 03/02/1912 à Laignelet (35) 210e RALD ou RALT
ALBRECHT Georges Camille Emile 5/06/1940 au "Bois de Punchy" à Chaulnes (Somme) 13/101901 à Saint Pierre de Lorouër (Sarthe - 72)
Grade : capitaine Unité :1ère Cie du 6e Génie divisionnaire
ALLAIN Charles Pierre Marie 05/06/1940 28/08/1910 à Chateaubourg (35) 6e R.G.
CARIOU Désiré André René 05/06/1940 03/05/1910 à Le Palais – Belle-Ile-en-Mer (56) 6e R.G.
DUCAMP Jean Henri Raoul Roger 05/06/1940 22/08/1916 à Espèche (65) 6e R.G.
MARTHEY Amédée Jules 05/06/1940 23/06/1907 à Bussières (70) 6e R.G.
MASSE Jean Maurice 05/06/1940 23/09/1914 à Loudun (86) 6e R.G.
SIMON Pierre Philibert Octave Marie 05/06/1940 * 01/03/1910 à Vanzay (79) 1ère Cie Génie
GOUEDARD Isidore René 05/06/1940 17/05/1910 à Plaintel (22) 41e R.I.
MAHE Eugène Marie 05/06/1940 * 11/04/1914 à Trégomeau (22) 41e R.I.
* des suites de blessures de guerre

BOURGOGNON Jean Jacques 06/06/1940 27/07/1914 à Tours (37) Artillerie R.A.C.
LOLLIEROUX Adrien Charles Joseph 06/06/1940 13/05/1918 à Saint-Alban (22) 10e RAD
MARTIN Edouard Jean Baptiste 06/06/1940 09/12/1913 à (72) 10e RAD
DETALLANTE Lucien Louis 06/06/1940 20/03/1912 à Dijon (21) 18e RAL (?) ou 187e RALT
GUYARD Camille Fernand Albert 06/06/1940 17/11/1910 à Piney (10) 187e RALT
LANCIEN René Jules Joseph 06/06/1940 21/07/1909 à Omonville (76) 304e R.A.
voir Etat civil Omonville page 5 : http://recherche.archivesdepartementale ... x_in_visu=
TERPRAUT Lieutenant Roger 06/06/1940 (Assassiné par) balle 21/12/1912 à Saint-Pierre-des-Corps (37) 210e RALD
BOUTY Robert Louis 06/06/1940 04/04/1910 à Mauprevoir (86) 6e R.G.
DEBRAY Baptiste Alain Marie 06/06/1940 03/06/1911 à Sixt-sur-Aff (35) 6e R.G.
GAREMBERT Robert Albert 06/06/1940 17/02/1914 à Paris 10e Arrond. (75) 117e R.I.
JUGE Vital Marie Joseph 06/06/1940 * 15/03/1906 à Trans (53) 117e R.I.
* des suites de blessures de guerre
NAIL Roger Maurice Henri 06/06/1940 16/06/1911 à Villedieu-le-Château (41) 117e R.I.
PICART Robert René 06/06/1940 05/12/1907 à Guise (02) 22e RMVE

BERNARD Camille Georges Jules 07//06/1940 03/12/1916 à Cheffois (85) 6e R.G.
RICOUP Paul Louis Marcel 17/06/1940 (ou plutôt 07/06/1940 ?) 18/12/1913 à Niort-la-Fontaine (53) 6e R.G.
BARDIN Norbert Jean Pierre 07/06/1940 27/05/1911 à Royas (38) 41e R.I.
LEMOINE Raymond Jean Baptiste 07/06/1940 17/07/1916 à Trémorel (22) 41e R.I.


GRENIER Lieutenant Charles Jean Louis 06//06/1940 Ablaincourt 17/04/1917 à Phouom Phenh ( ?) ou Phnom Penh (Cambodge) 18e R.G. *
* Le 18ème RG est formé de bataillons de sapeurs télégraphistes



Bat. : Batterie
G.S.D. : Groupe Sanitaire Divisionnaire
R.A. : Régiment d’Artillerie
R.A.C. : Régiment d’Artillerie de Campagne
R.A.L.D. : Régiment d’Artillerie Lourde Divisionnaire
R.A.L.T. : Régiment d’Artillerie Lourde Tractée
R.A.L. : Régiment d’Artillerie Lourde
R.I. : Régiment d’Infanterie
R.G. : Régiment du Génie
R.I.A. : Régiment d’Infanterie Alpine
R.M.V.E. : Régiment de Marche de Volontaires Étrangers

Cordialement
Eric ABADIE


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : dim. déc. 18, 2011 22:22 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 22:35 pm
Messages : 1924
Localisation : Berteaucourt-les-Thennes (80) / Vieux-Moulin (60)
Bonsoir

Voici une photo du capitaine Tardiveau que Louis Cherel, ancien du 41e RI et qui servit sous ses ordres, m'a fièrement montrée lorsque je l'ai rencontré. Hélas je n'avais pas de quoi en faire une bonne reproduction. Le "placard" est assez impressionnant ...

A+


Pièces jointes :
tardiveau.jpg
tardiveau.jpg [ 176.12 Kio | Consulté 4956 fois ]
Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : lun. déc. 19, 2011 8:53 am 
Hors-ligne

Inscription : sam. déc. 10, 2011 11:18 am
Messages : 102
boujour a tous,

eric,

Et < RAD > Regiment Artillerie Divisionnaire.
belle recherche que tu a fait eric.
amicalement.gerard.


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : lun. mars 25, 2013 20:18 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1225
Localisation : Somme
Bonsoir,
Je transfère l'extrait de l'historique concernant l'adjudant Tardiveau dans ce post où il semble plus approprié. ae80

Concernant l'action d'éclat de l'adjudant Tardiveau, voici ce que est rapporté dans l'historique du régiment(41e régiment d'infanterie, 19e D.I. - Journal des opérations de guerre, Lt Lucas & Lt Hervé). A noter, cependant, une légère différence par rapport au témoignage de Louis Cherel ; dans l'historique, l'initiative de ce fait serait à mettre au crédit du chef de corps du 41e. L'adjudant Tardiveau aurait agi sur ordre. (J'emploie bien le conditionnel). Quant à Louis Cherel, celui-ci se souvient d' "Un épisode (qui) l’a marqué dans son séjour sur la Somme : l’exploit de l’adjudant Tardiveau qui partit le 5 juin vers le Bois Etoilé sur une chenillette, simplement armé d’un fusil-mitrailleur. Louis se souvient d’un lieutenant qui tentait de le dissuader et lui disait : "vous êtes fou Tardiveau !" Il revint cependant sain et sauf et accompagné de plus de deux cents de prisonniers."
Journal des opérations du 41e R.I. Lt Lucas & Lt Hervé :
5 juin
"10 heures. La situation devient de plus en plus critique. L'ennemi a dépassé le Bois-Étoilé et ses mitraillettes prennent d'enfilade la batterie du 304e R.A.P., obligeant les servants à quitter leurs pièces. La situation est grave, il faut agir. Déjà, à plusieurs reprises, les artilleurs ont demandé au colonel du 41e qu'on leur porte secours. Mais où trouver des renforts ? Tous les villages sont attaqués ou menacés de l'être d'un moment à l'autre. Aucun élément ne peut être distrait de leurs faibles garnisons. C'est alors que le colonel tente une action d'audace. Il donne l'ordre à l'adjudant Tardiveau de prendre deux chenillettes, de les armer d'un F.M. chacune et de tenter de dégager les artilleurs. Sans doute les chenillettes sont des engins de ravitaillement, sans armes, avec un faible blindage,et non des engins de combat, mais il faut tout essayer. L'adjudant Tardiveau part aussitôt et sans hésiter se lance sur la route de Vermandovillers à Herleville, puis dans la plaine pour dégager d'abord les artilleurs du 304e. Ceux-ci se défendent au mousqueton contre les éléments ennemis qui, se rapprochant peu à peu, on atteint et même dépassé la route d'Herleville à Vermandovillers, à 400 mètres au sus du Bois-Étoilé. Sans hésiter, agissant avec ses chenillettes comme avec des chars, méprisant les balles qui frappent les parois de ses engins, l'adjudant Tardiveau parcourt la plaine, mitraillant avec ses deux F.M. tout élément qui résiste. Blancs de poussière, abrutis par 6 heures de lutte, affolés par ce qu'ils pensent être des chars français, démoralisés, les Allemands se rendent par petits groupes, et, vers 13 heures, une colonne d'une centaine de prisonniers, convoyés par des artilleurs, arrive au P.C.R.I. Vers 13 h. 30, par son action énergique et décisive, l'adjudant Tardiveau a dégagé toute la plaine entre le Bois-Étoilé et la route d'Herlevile à Vermandovillers et les artilleurs du 304e reprennent leurs tirs devant Fay et Foucaucourt.
"Mais pendant ce temps, la situation a empiré aux lisières nord du Bois-Étoilé. En effet, malgré la résistance désespérée des artilleurs et de la section de la 7e compagnie, les Allemands ont pris pied dans la partie nord du bois où la situation devient intenable. les balles sifflent de tous côtés : un aspirant d'artillerie vient d'être tué le mousqueton à la main ; nos pertes sont nombreuses. Emporté par son succès, l'adjudant Tardiveau déborde le Bois-Étoilé par l'ouest et se lance dans la plaine. L'apparition de ses deux engins produit le même effet de surprise et de démoralisation sur l'ennemi qui, décimé par le tir à bout portant de nos canons et par les rafales de nos armes automatiques, se bat depuis le lever du jour et se trouve littéralement à bout. Ses cadavres jonchent la plaine. Ses éléments se rendent par petits groupes. En quelques heures le Bois-Étoilé est dégagé et les débris des colonnes allemandes sont dirigés à pied ou dans des bennes de chenillettes sur Vermandovillers. 4 officiers, dont un chef de bataillon, et 3 lieutenants, 180 hommes, tel est le bilan de cette audacieuse tentative qui a réussi admirablement grâce au courag de l'adjudant Tardiveau et de ses chenillettes
."
L'adjudant Tardiveau n'a pu agir seul. Qui sont les autres soldats qui l'accompagnaient ? Deux chenillettes en action supposent deux conducteurs et deux servants aux F.M., donc quatre hommes dont l'adjudant Tardiveau.


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : mar. mars 26, 2013 8:50 am 
Hors-ligne

Inscription : sam. déc. 10, 2011 11:18 am
Messages : 102
bonjour ,

je vais voir de mon coté dans mais archives .a+


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : sam. avr. 27, 2013 15:05 pm 
Hors-ligne

Inscription : sam. avr. 20, 2013 11:18 am
Messages : 5
Bonjour à tous,

Voilà je me lance avec mon premier post, relatif à un thème sur lequel j'essaye de regrouper des infos.

Je viens donc parmis vous pour apporter une petite contribution au sujet du Capitaine Tardiveau, en y ajoutant les documents que j'ai récupérés de mon grand père. Ce dernier était FFI dans le secteur de Janzé avant d'intégrer le 41 RI, et était dans ces circonstances sous les ordres du Capitaine Tardiveau.

Au dos des photos suivantes figure la mention manuscrite "Limerzel 8 mai 1945, 13e cie de Janzé avec en tête le Capitaine TARDIVEAU".

Pièce jointe :
Cne Tardiveau.jpg
Cne Tardiveau.jpg [ 17.91 Kio | Consulté 4288 fois ]


Pièce jointe :
Cne Tardiveau 2.jpg
Cne Tardiveau 2.jpg [ 16.26 Kio | Consulté 4288 fois ]


Pièce jointe :
Cne Tardiveau 3.jpg
Cne Tardiveau 3.jpg [ 23.17 Kio | Consulté 4288 fois ]


Pièce jointe :
Cne Tardiveau 4.jpg
Cne Tardiveau 4.jpg [ 17.33 Kio | Consulté 4288 fois ]



Pour ce qui est du combat du bois étoilé de 1940, ci joint un article scanné :

Pièce jointe :
tardiveau-1940-resized.jpg
tardiveau-1940-resized.jpg [ 58.1 Kio | Consulté 4288 fois ]


En vous souhaitant un très bon week-end,
Codialement,
Alan


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : mar. août 27, 2013 19:37 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1225
Localisation : Somme
Bonsoir,


Plaque apposée sur le pignon de la gare TGV Haute-Picardie :
"Sur ce sol d'Ablaincourt, le 5 juin 1940
les 1er et 3ème groupes du 10ème Régiment d'Artillerie
sous les ordres des Chefs d'Escadron LIEVRE et SCHERER,
et le 41ème R.I., sous les ordres du Lieutenant-Colonel LOICHOT,
de la 19ème Division d'Infanterie, originaire de Rennes,
assaillis par les divisions cuirassées allemandes,
ont défendu l'honneur du drapeau au prix de lourdes pertes
."

J'avais oublié mon appareil numérique, pour la photo il faudra attendre encore.

A+


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : jeu. août 29, 2013 15:20 pm 
Hors-ligne

Inscription : dim. sept. 16, 2012 10:06 am
Messages : 164
Merci, très intéressant.
Encore un haut fait d'armes ignoré par nos concitoyens actuels...


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : jeu. avr. 10, 2014 15:10 pm 
Hors-ligne

Inscription : jeu. avr. 10, 2014 9:54 am
Messages : 4
Dans l'Almanach 1941 de la Légion Française des Combattants, j'ai relevé ce texte:

"Le 5 juin, le 41° d'infanterie(appartenant à la 19° DI), défend contre les attaques ennemies les villages de Herleville et de Vermandivillers, situés dans la région de Péronne . Les infiltrations de l'ennemi mettent en péril la position dans le Bois Etoilé, de deux batteries du 3ème groupe du 10° RAD et de deux batteries du 304° RAP. La situation est grave.
C'est alors que le colonel Loichot donne l'ordre à l'adjudant Tardiveau, sous officier énergique, comptant de multiples campagnes, de prendre deux chenillettes, de les armer de deux fusils-mitrailleurs, et de dégager les artilleurs.
Sans doute les chenillettes ne sont pas des engins de combat, elles ne possèdent pas d'armes ni de moyens d'en placer, mais il fallait agir et ce moyen pouvait réussir.
A 9h30, l'adjudant Tardiveau quitte Vermandovillers avec ses chenillettes par la route d'Herleville; il atteint les batteries du 304° RAP et sans hésiter, agissant avec des chenillettes comme avec des chars, parcourt le terrain, les calottes des chenillettes à moitié levées, laissant passer les fusils-mitrailleurs qui tirent par rafales sur tous les groupes d'Allemands rencontrés. Quelques groupes qui tentent de résister sont réduits à l'impuissance et tous ceux qui ne sont pas tués ou blessés jettent leurs armes et se rendent. A 11h30, les batteries du 304° RAP sont dégagées.
Ne s'arrêtant pas là, l'adjudant Tardiveau fonce aussitôt vers le Bois Etoile où les deux batteries du 10° RAD encerclées luttent désespérément.
Les deux chenillettes sont partout faisant le travail de plusieurs engins blindés. Le moindre parti ennemi qui ne dépose pas ses armes est vite mis à la raison par une rafale de fusil-mitrailleur à courte portée.
Après trois heures d'efforts, le Bois Etoile est dégagé; plus de 200 prisonniers bsont déjà aux lains des artilleurs et de nombreux morts et blessés jalonnent les abords des batteries.
Mais ne voulant pas arrêtyer là son effort et jugeant sa mission non remplie, puisque l'ennemi encercle encore en partie Herbeville, où se défend vaillamment le 2ème bataillon, il décide de poursuivre son action. Mitraillant les groupes les uns après les autres, l'adjudant Tardiveau assaille l'ennemi avec le même succès. Et cette lutte se poursuit jusqu'à ce que les derniers noyaux de résistance soient anéantis.
Hereleville et le bois Etoile dégagés, l'ennemi repoussé jusqu'à la route nationale à hauteur de Foucaucourt. Voilà le résultat de cette action héroïque."


Haut
   
 Sujet du message : Re: 19 DI / 41 RI / 10e RAD
MessagePublié : sam. juin 21, 2014 10:20 am 
Hors-ligne

Inscription : ven. juin 20, 2014 14:36 pm
Messages : 8
Bonjour ,
J'ai une information sur les soldats qui accompagnaient le lieutenant Tardiveau pour aller aider les Artilleurs du 304ème au Bois Etoilé et le chemin d' Herbeville
les soldats Thébault, Katchoudourian ,Ruel, Lainé .
Cordialement ? Michel


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Atteindre la page 1 2 3 Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org