Nous sommes actuellement le mer. mai 27, 2020 15:51 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : 78e Régiment d'Infanterie
MessagePublié : sam. mai 23, 2020 14:46 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1383
Localisation : Somme
78e régiment d'infanterie
sous les ordres du lieutenant-colonel PUJOL
route d'estrèes-sur-Noye à Epagny

Pierre Vasselle - la bataille au sud d'amiens... (page 158)
"A partir du 6 juin, 16 heures, l'artillerie ennemie a tiré sur le bois de berny. A 19 h 15, une attaque d'infanterie précédée de chars a débouché du bois de Lozières. Elle a été arrêté net par les armes automatiques du 3e bataillon du 78e R.I. et n'a pu atteindre le bois de Berny. Les chars parvenus aux lisières nord du bois ont écrasé l'un des groupes de mitrailleurs du 78e (P.A. du sous-quartier Ouest faisant liaison avec le 63e) (Les mitrailleurs Tendron et Grimaud furent écrasés sur leur pièce au moment où ils tiraient sur les chars avec des balles perforantes, et s'est aussi au cours de ce combat que l'adjudant Meynardie fut tué à la tête de sa section).
Mais n'étant pas suivi par leurs fantassins , les chars se sont repliés sur leur base de départ. Les survivants des mitrailleurs attaqués ont reconstitué une mitrailleuse avec les pièces encore utilisables des deux mitrailleuses du groupe, et ils ont repris leur place au combat. (...) (P. Vasselle op. cit.)

SECRÉTARIAT D'ÉTAT A LA GUERRE
Décret no 2609 du 26 août 1942 conférant la médaille militaire à titre posthume.
J.O. du 27 septembre 1942 page 3302
78e rég. d'infanterie.
MEYNARDIE (Georges), adjudant : chef de section de mitrailleuses qui, au cours des opérations de l'hiver 1939-1940, s'était fait remarquer par son courage, son calme, son sang-froid et avait conquis un ascendant exceptionnel sur sa troupe. A été mortellement blessé le 6 juin 1940, au bois de Berny (Somme), alors qu'il se portait seul en avant de sa section pour reconnaître les objectifs de ses pièces. A été cité.

"Le 7 juin 1940 (...) le régiment "Gross Deutschland", a pour mission d'attaquer le bois de Berny. (page 159)
Débouchant du petit bois des Varinois? le 2e bataillon du régiment "Gross Deutschland", appuyé par des chars, a tenté de s'infiltrer dans le bois de Berny, mais son attaque a été brisée par les tirs d'armes automatiques placées dans les points d'appui du 3e bataillon du 78e qui tient la lisière nord du bois de Berny. les canons anti-chars inclus dans les points d'appui du capitaine Auzary et du lieutenant Peyroux mirent cinq chars hors de combat. Le groupe d'artillerie du commandant du commandant Soulès fit également du bon travail grâce à la promptitude de ses interventions et la précision de ses tirs. Sous le feu de nos canons et de nos mitrailleuses, on vit les fantassins ennemis refluer sur les crêtes d'où ils étaient partis et y creuser des trous. (P. Vasselle op. cit. page 160)


Haut
   
 Sujet du message : Re: 78e Régiment d'Infanterie
MessagePublié : sam. mai 23, 2020 14:46 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1383
Localisation : Somme
J.O. du 12 septembre 1941 page 3906
Médaille militaire
PROUST (Robert), caporal au 78e rég. d'infanterie : gradé brave et dévoué. A été grièvement blessé par balle, le 9 juin 1940, à son bras poste de combat, à la Faloise. Amputé du bras gauche.

J.O. du 30 octobre 1941 page 4703
Médaille militaire
ROUGIER (Henri), soldat au 78e rég. d'infanterie : soldat courageux. A été grièvement blessé par balle alors qu'il assurait la protection du repli de son unité à la Faloise.


Haut
   
 Sujet du message : Re: 78e Régiment d'Infanterie
MessagePublié : dim. mai 24, 2020 15:27 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1383
Localisation : Somme
J.O. du 28 avril 1940 page 3103
RÉSERVES
INFANTERIE
Par application du décret du 4 octobre 1939, relatif aux nominations promotions à titre temporaire pendant la durée de la guerre, ont été promus, pour prendre rang du 1er avril 1940:

Au grade de capilaine à litre temporaire.
(...)
le lieutenant :
Auzary (Henry-Pierre-Paul).

J.O. du
78e régiment d'infanterie.

Rectificatif au Journal officiel du 11-8-41. Ordre no 512/C, à l'ordre de l'armée, au lieu de: " Auzary, 2e classe ", lire: ." Auzary (Henri), capitaine ".


Haut
   
 Sujet du message : Re: 78e Régiment d'Infanterie
MessagePublié : dim. mai 24, 2020 16:17 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1383
Localisation : Somme
78e régiment d'infanterie

J.O. du 3 octobre 1941 page 4266
Médaille militaire
CHAGHEREAU (Paul), Soldat au 78e rég. d'infanterie : soldat dévoué et courageux. A été grièvement blessé par éclat d'obus, le 6 juin 1940, à son poste de combat aux environs de Beauvais, alors que son unité se trouvait prise sous un violent tir d'artillerie.


J.O. du 21 mars 1943 page 829
médaille militaire
BRIE (Jean), soldat au 78e rég. d'infanterie : soldat brave et dévoué. A été grièvement blessé par balle, le 8 juin 1940, dans l'accomplissement de sa mission de pourvoyeur de fusil-mitrailleur à son poste de combat, devant Ailly-sur-Noye. Atteint d'impotence fonctionnelle du bras gauche.


J.O. du 18 juin 1944 page 1557
Médaille militaire à titre posthume
GUERINEAU (Abel-Marie), soldat de 1ère classe, classe 1933, matricule IM 255 au recrutement de Tours : soldat d'une bravoure et d'un allant magnifiques. S'est révélé, au cours de la campagne, comme un modèle de courage et de dévouement. A trouvé une mort glorieuse, face à l'ennemi, le 9 juin 1940, au cours des combats d'Ailly-sur-Noye. A été cité.


J.O. du 13 juin 1943 page 1614
Médaille militaire à titre posthume pour les soldats suivants

BESSON (Maurice-Antoine-Alexandre), caporal : caporal adjoint au chef de groupe, brave et plein d'allant. S'est porté courageusement aux emplacements de combat de ses hommes pour vérifier si chacun était à son poste. A trouvé une mort glorieuse, le 5 juin 1940, à Jumel (Oise) (???), au cours d'un violent bombardement aérien. A été cité.
en fait JUMEL (département de la Somme)

LAVALADE (Henri-Maurice-Roger), soldat : soldat courageux et entièrement dévoué. A été tué glorieusement à son poste de combat, le 8 juin 1940, à Chaussoy-Epagny (Somme). A été cité.

J.O. du 20 août 1943 page 2200
Médaille militaire à titre posthume
MARTIN (Emile-André-Maurice), soldat, classe 1930, matricule 2016 au recrutement de Niort : soldat courageux et entièrement dévoué. A été tué glorieusement à son poste de combat le 8 juin 1940, à Chaussoy-Epagny. A été cité.

PUISSANT (Maurice-Albert-Léon), soldat, classe 1931, matricule 576 au recrutement de Tours : soldat brave et courageux. A été mortellement blessé le 9 juin 1940, à Quiry-le-Sec, au cours d'une tentative de percée. A été cité.


Haut
   
 Sujet du message : Re: 78e Régiment d'Infanterie
MessagePublié : lun. mai 25, 2020 9:31 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1383
Localisation : Somme
Voir le sujet sur le 78e régiment d'Infanterie à Sourdon (Somme)

viewtopic.php?f=36&t=2508


Haut
   
 Sujet du message : Re: 78e Régiment d'Infanterie
MessagePublié : lun. mai 25, 2020 10:09 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1383
Localisation : Somme
78e rég. d'infanterie.
J.O. du 2 juin 1943 page 1508
médaille militaire à titre posthume

JALAUDIN (René), caporal : gradé braye et dévoué, ayant toujours montré le plus bel exemple de sang-froid et encourageant ses hommes dans les moments les plus difficiles. A été mortellement blessé à son poste de combat, le 8 juin 1940, dans le bois de Tartigny. A été cité.

COHADIER (Pierre), soldat : soldat brave et dévoué. A été mortellement blessé à son poste de combat au cours d'un bombardement par avions, le 5 juin 1940, à Jumel (Somme). A été cité.

RICHARD (Pierre), soldat : soldat d'un grand courage et d'une belle bravoure. A trouvé une mort glorieuse à son poste de combat, le 5 juin 1940, à Hardivillers (Oise), au cours d'un très violent bombardement ennemi par avions. A été cité.

ROYER (Pierre), soldat : soldat d'un grand courage et d'une belle bravoure. A trouvé une mort glorieuse à son poste de combat, le 5 juin 1940, à Hardivillers (Oise), au cours d'un très violent bombardement ennemi par avions. A été cité.

TENDRON (Henri-Jules-Joseph-Marie), soldat : mitrailleur d'un courage remarquable. Est tombé glorieusement en servant sa pièce, le 7 juin 1940, au bois de Berny, à Hardivillers (Oise). A été cité.


Haut
   
 Sujet du message : Re: 78e Régiment d'Infanterie
MessagePublié : lun. mai 25, 2020 13:42 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1383
Localisation : Somme
78e régiment d'infanterie
J.O. du 7 juin 1943 page 1555
Médaille militaire à titre posthume pour les soldats suivants


GUIDAMOUR (Georges), caporal : gradé brave et énergique. S'est particulièrement distingué au cours des combats d'Ailly-sur-Noye les 7 et 8 juin 1940. A été mortellement blessé, le 9 juin 1940, à Quiry-le-Sec, au cours d'une tentative de percée. A été cité.

FOURMENTIN (Raymond-François), soldat : conducteur de chenillette dévoué et consciencieux. A été tué glorieusement, le 7 juin 1940, à Berny (Somme), par l'explosion d'une mine, en allant ravitailler une unité engagée.


Haut
   
 Sujet du message : Re: 78e Régiment d'Infanterie
MessagePublié : lun. mai 25, 2020 13:46 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1383
Localisation : Somme
Soldats du 78e régiment d'infanterie tués à Sourdon (Somme) le 9 juin 1940

Fernand André Martin MERCIER
Adjudant-chef
78e régiment d’infanterie
Né le 6 avril 1906 à Chambon le Château (Lozère)
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Sourdon (Somme)

Joseph Clément MAMERT
78e régiment d’infanterie
Né le 11 mai 1914 à Saint-Jean-de-Monts (Vendée)
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Sourdon (Somme)

André CHARENTON
78e régiment d’infanterie
Né le 30 août 1910 à Angoisse (Dordogne)
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Sourdon (Somme)

Adrien LACROIX
78e régiment d’infanterie
Né le 19 juin 1912 à Coulonges-sur-l’Autize (Deux-Sèvres)
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Sourdon (Somme)

Pierre Gustave PHILIPPON
78e régiment d’infanterie
Né le 26 juin 1907 à Loye-sur-Arnon (Cher)
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Sourdon (Somme)


J.O. du 7 juin 1943 page 1555
Médaille militaire à titre posthume
PHILIPPON (Pierre-Gustave), sergent au 78e régiment d'infanterie : sous-officier calme et courageux, ayant fait preuve d'une haute conception du devoir. Les 8 et 9 juin 1940, à Sourdon (Somme), a résisté pendant plusieurs heures aux attaques d'un ennemi supérieur en nombre. A trouvé une mort glorieuse à la tête de son groupe au cours de l'action. A été cité.


Eugène René PORNIN
78e régiment d’infanterie
Né le 30 septembre 1910 à Newy (Somme) [??? lieu inconnu]
Mort pour la France le 9 juin 1940 à Sourdon (Somme)

Joseph Clément Mamert BETHUS
Mort pour la France le 09-06-1940 (Sourdon, 80 - Somme)
Né(e) le/en 11-05-1914 à St Jean de Monts (85 - Vendée)

Georges Honoré Adrien BRUNET
Mort pour la France le 08-06-1940 (Sourdon - Somme, 80 - Somme)
Né(e) le/en 11-04-1913 à Champagne les Marais - Vendée (85 - Vendée)

Pierre Marie Basile Joseph DRENO
Mort pour la France le 09-06-1940 (Sourdon, 80 - Somme)
Né(e) le/en 19-04-1912 à Saint Dolay (56 - Morbihan)


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
cron
(c)picardie-1939-1945.org