Nous sommes actuellement le mer. mai 27, 2020 13:05 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Atteindre la page 1 2 Suivant
Auteur Message
MessagePublié : mar. févr. 12, 2013 21:16 pm 
Hors-ligne

Inscription : jeu. déc. 27, 2012 10:40 am
Messages : 9
Bonsoir à tous,
je viens (enfin) de récupérer le livret militaire de mon grand-père maternel. Il faisait partie de la 326/11 (11ème) Cie de ponts lourds. Après quelques recherches sur le net, il semblerait que c'est son unité qui a lancé un pont sur l'Oise a Creil dans la nuit du 9 juin 1940, pour rapatrier des unités coincées par la destruction des ponts sur l'Oise.

1 - Quelqu'un pourrais-t-il me dire s'il y a un moyen de trouver des Jmo de la campagne de 40 (genre mémoires des hommes pour 14-18) ou s'il faut impérativement se rendre à Vincennes ? La référence cherchée est la suivante :
"34N851–852 : Compagnies de ponts lourds:J.M.O.,procès verbaux de disso- lution, rapports d’officiers, listes nominatives, situation des effectifs ; ordres de mouvements, stationnements, cons- truction, destructions (1939 - 1940)." (in "INVENTAIRE DES ARCHIVES DE LA GUERRE - SÉRIE N - 1920-1940
Tome IV")

2 - Sinon je suis preneur de toute infos sur le sujet

Bien cordialement

Lionel


Haut
   
MessagePublié : mer. févr. 13, 2013 11:58 am 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3400
bonjour Lionel,

Parfois certains JMO sont sur le net, apparement ici pas de trace.

Il est question que nous (Marc, moi-même, ...) fassions (sans promesse) un tour à Vincennes pendant les prochaines vacnaces d'hiver ...

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
MessagePublié : mer. févr. 13, 2013 12:08 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3400
en effet j'ai beau cherché, mais à part ça pour rester dans le sujet des Cie de Pont lourd, voilà un sujet bie nintéressant qu'il sera peut-être utile de lever en temps voulu : http://atf40.forumculture.net/t1800-mat ... s-du-genie

et une video disponible sur le site de l'ECPAD où l'on voit (entre autre) un pont lourd : http://www.ecpad.fr/journal-de-guerre-2 ... -mars-1940

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
MessagePublié : mer. févr. 13, 2013 15:24 pm 
Hors-ligne

Inscription : jeu. déc. 27, 2012 10:40 am
Messages : 9
Bonjour Frédéric

Merci, pour ces réponses. Effectivement, le site ATF40 est un des rares à évoquer le sujet. Pas d'urgence pour le JMO, si vous n'y allez pas pendant les vacances, je comptais m'y rendre d'ici l'été.
Je suis en train de faire une synthèse de tout ce que j'ai pu rassembler sur mon grand-père. Je l'ajouterais dans ce topic dans les jours qui viennent.

Bien Cordialement

Lionel


Haut
   
MessagePublié : jeu. févr. 14, 2013 11:34 am 
Hors-ligne

Inscription : jeu. déc. 27, 2012 10:40 am
Messages : 9
Bonjour à tous, voici donc les infos que j'ai pu récupérer sur mon grand-père

Frédéric, Paul, Marie COLLOMP

Image

Né le 3 janvier 1912 à Marseille

Adopté pupille de la Nation le 17 mars 1921 (père sergent au 414e RI, mort en 1918 au mont Kemmel )
ImageImage


Classe 1932 / Bureau de recrutement de Marseille / Matricule 1485

ImageImage

Classé service armé par le conseil de révision des Bouches du Rhône le 6 juin 1932
Appelé au service le 1er avril 1933
Incorporé à compter du 18 avril 1933, arrivé au corps le 19.
Nommé caporal à compter du 16 octobre 1933 (ordre 180 du 17 octobre 1933)
Renvoyé dans ses foyers le 29 mars 1934. En disponibilité à partir du15 avril 1934. Se retire à Marseille

Période d’exercices au 7è RG du 1er au 21 mars 1937

Mobilisé le 4 septembre 1939. Affecté à la Cie de Ponts Lourds n°326/11. Au corps le 11 septembre.

Affecté à la Cie de travailleurs de Ponts Lourds n°326/2 en date du 5 juillet 1940 (ordre n°108 du 1er juillet 1940 du commandement des réserves générales).
Démobilisé et renvoyé dans ses foyers, le 26 juillet 1940 par le centre de démobilisation du canton de Montignac (Dordogne)

Grades successifs (sans mention de date) : 2e sapeur - Caporal - Sergent - Sergent-Chef

Dans la disponibilité : 15/04/34
Dans la 1ère réserve : 15/04/37
Dans la 2ème réserve : 15/04/53
Libération définitive du service militaire : 15/04/61

Campagnes : Contre l’Allemagne :
- du 2 septembre 1939 au 24 juin 1940
- du 25 juin au 26 juillet 1940 (sic ? ?)

Citations :
Citation à l’ordre du régiment (illisible) 09 - n°20-C du commandement du génie de la 7ème armée le 8/7/1940. Exemple de Courage et d’initiative sous le feu de l’ennemi, notamment lors de la constitution de moyens de passages discontinus sur l’Oise à Creil dans la nuit du 9 juin 1940.

Croix de Guerre avec Etoile de Bronze

Permissions et Congés
:
- 10 jours de détente + délais de route du 5 au 18 janvier 1940
- Idem du 23 mars au 5 avril 1940

Instruction militaire :
- a suivi le peloton des téléphonistes du 21 au 26 août 1933 (note obtenue : 16,66)
- a accompli une période d’instruction à la base militaire de Marseille du 15 au 17 novembre 1954

Travaux Pratiques (sans indication de date, mais semble-t-il de la même encre que les annotations de 1933, donc période de service militaire)

Le chiffres en face de la désignation des TP est celui du nombre de séances effectuées

Travaux de campagne : 50
Mines, Artifices, Destruction : 48
Abris et constructions souterraines : 15
Pont d’équipage : 30
Pont des circonstances : 34
Voies de Communication : 15
Perfect Mineur : 30
Perfect Pontonnier : 50

Image

Décédé le 12 octobre 1968 à Marseille

Voici ensuite les quelques infos que j'ai pu glaner sur le net (en grande partie ATF40) sur les passages de l'Oise en juin 40.

Les événements de juin 1940

8 juin

[i](...)Ces ordres sont courts et nets. L’ennemi occupe Clermont depuis 19h00. Ordres est donné à tous les éléments de la 19e D.I. comme à tous ceux du corps d’armée de se replier aussi vite que possible en direction du sud-est pour atteindre l’Oise qu’ils franchiront à pont-Saint-Maxence. Tous les éléments qui n’auront pas franchi la rivière le 9 juin à 16h00 seront considérés comme perdus, car il n’est pas prévu que la résistance puisse être prolongée au-delà de ce délai. La 7e D.I.N.A. aura une mission retardatrice.(...)


9 juin

(...)Pont-Sainte-Maxence, rive nord de l’Oise. Partout des traces de bombardements aériens ; maisons et usines éventrées, mais le pont est intact et , affluant par trois routes différentes, les colonnes françaises y défilent de front. Malgré le nombre considérable des troupes et convois, l’embouteillage est faible et le passage se fait en ordre et sans difficultés sur trois lignes ; une colonne auto, une colonne hippo et une colonne à pied. L’attente n’est pas trop longue. Chacun a compris le péril qui le menace et obéit aux consignes.(...)

A 15h30 ; dans un vrombissement de moteurs, les avions allemands surviennent ; ils passent, lâchent leurs bombes et le pont s’écroule dans la rivière. Nous apprendrons plus tard que tous les avions de chasse du secteur 70, a-t-on dit, avaient eu pour mission de se sacrifier pour maintenir les avions ennemis à distance des ponts de Creil et de Sainte-Maxence aussi longtemps que possible.(...)

Il fait nuit. Le canon commence à gronder vers Creil. Les avions ennemis nous survolent sans arrêt depuis 18h00. A deux reprises on entend le sourd éclatement des bombes sur la ville de Creil, à 1 500 mètres de nous. Le bruit court que la partie nord de cette ville, sur l’autre rive de l’Oise, serait occupée par les allemands depuis 19h00. mais tous s’endorment, abrutis de fatigue. Nulle inquiétude ne vient troubler notre sommeil. L’Oise n’est-elle pas là, telle une barrière, bordée de troupes fraîches ?

Vers 23h00 un lourd convoi traverse la forêt. Ce sont les compagnies de ponts lourds du Génie qui doivent lancer leurs ponts sur l’Oise pour s’efforcer de faire franchir la rivière aux éléments que la rupture des ponts a laissés sur l’autre rive. Un pont de bateaux sera bien lancé pendant la nuit et permettra à certains élément de se replier, mais dès le matin, il faudra le faire sauter à coups de canon pour éviter qu’il ne tombe aux main de l’ennemi, et des milliers d’hommes ne pourront franchir l’Oise. (...)

(Source : http://atf40.forumculture.net/t1750-la- ... -juin-1940)


"La traversée de l’Oise va constituer pour l’armée une sévère épreuve, les ponts de Creil, Ste Maxence et de Compiègne ont sauté le 09/06 vers 16h, celui de Verberie un peu plus tard. Malgré le dévouement des sapeurs du génie, une seule compagnie de ponts lourds a réussi à faire passer 1200 hommes (matériel et personnel aux mains des ennemis : armement collectif et antichar). Bilan sévère de ces 5 jours : 5 divisions réduites chacune à la valeur de 1 ou 2 bataillons et à quelques batteries d’artillerie."
SHAT cote 32N188 le 9/juin 1940


(Source :http://passion-histoire.net/n/www/viewtopic.php?f=49&t=4697&st=0&sk=t&sd=a)

Voilà pour ce que j'ai. Je rajouterais quelques photos plus tard

Bien Cordialement

Lionel


Haut
   
MessagePublié : ven. févr. 15, 2013 12:36 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. sept. 28, 2007 11:41 am
Messages : 1416
Localisation : St Leu d'Esserent
Bonjour, très interéssant ces informations, je n'avais pas connaissance qu'une unité française devait établir un pont provisoire à CREIL dans le chaos. Il était peut-être prévu entre la rue Boursier (Rive gauche) et la rue de Beauvoisis (Rive droite), déjà l'emplacement d'un pont provisoire en 1914 et 1940 (par les Allemands).
Vue du pont détruit le 9 juin 1940 (axe rue Gambette, rue de la République), depuis le quai d'Amont.
Pièce jointe :
creil 1940 2.jpg
creil 1940 2.jpg [ 30.56 Kio | Consulté 3228 fois ]

Vue du pont de bois mis en place par les Allemands (1940/1941) entre la rue Boursier et la rue de Beauvoisis, en arrière plan le pont détruit.
Pièce jointe :
creil 40.41.jpg
creil 40.41.jpg [ 24.2 Kio | Consulté 3228 fois ]

Amicalement jph


Haut
   
MessagePublié : ven. févr. 15, 2013 13:55 pm 
Hors-ligne

Inscription : jeu. déc. 27, 2012 10:40 am
Messages : 9
Bonjour Jph et merci pour ces photos.
Dans la citation de mon grand-père le terme "moyens de passages discontinus" m'intrigue. Peut-il s'agir d'un système de va-et-viens, genre bac ou plus simplement d'allers et retours en bateau, mis en place en plus du pont, afin de rapatrier un maximum d'effectifs. Malheureusement j'avoue que je connais bien peu de chose sur les moyens du Génie en général et des pontonniers en particulier.

Cordialement

Lionel


Haut
   
MessagePublié : ven. févr. 15, 2013 19:12 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. sept. 28, 2007 11:41 am
Messages : 1416
Localisation : St Leu d'Esserent
Bonjour, il doit s'agir de "Portière" voici un scan d'un article de Laurent Delplace , Le Génie en 1940 paru dans le n° 238 de Militaria Magazine , on y aborde les Sapeurs-Pontonniers. Amicalement jph
Pièce jointe :
genie 40 - Copie.jpg
genie 40 - Copie.jpg [ 66.41 Kio | Consulté 3217 fois ]


Haut
   
MessagePublié : sam. févr. 16, 2013 0:42 am 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 22:35 pm
Messages : 1952
Localisation : Berteaucourt-les-Thennes (80) / Vieux-Moulin (60)
Bonsoir

Barques er équipages sur l'Oise en 1940

A+


Pièces jointes :
Pont Génie 40.jpg
Pont Génie 40.jpg [ 28.98 Kio | Consulté 3207 fois ]
Haut
   
MessagePublié : sam. févr. 16, 2013 9:04 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. sept. 28, 2007 11:41 am
Messages : 1416
Localisation : St Leu d'Esserent
Bonjour, je pense Marc que la photo est entre-deux guerres, la troupe porte encore les uniformes bleu horizon et le cadre est en kaki. Sinon, cette photo illustre tout à fait les Sapeurs-Pontonniers. Amicalement jph


Haut
   
MessagePublié : sam. févr. 16, 2013 10:19 am 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3400
fifi a écrit :
Bonjour, je pense Marc que la photo est entre-deux guerres, la troupe porte encore les uniformes bleu horizon et le cadre est en kaki. Sinon, cette photo illustre tout à fait les Sapeurs-Pontonniers. Amicalement jph


On les retrouve d'ailleurs sur le film de l'ECPAD que je vous ai indiqué.

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
MessagePublié : lun. mars 04, 2013 8:05 am 
Hors-ligne

Inscription : jeu. déc. 27, 2012 10:40 am
Messages : 9
fifi a écrit :
Bonjour, il doit s'agir de "Portière" voici un scan d'un article de Laurent Delplace , Le Génie en 1940 paru dans le n° 238 de Militaria Magazine , on y aborde les Sapeurs-Pontonniers. Amicalement Jph


Bonjour,
Afin d'y voir plus clair, j'ai posé la même question sur un forum dédié à l'Arme du Génie. Voici la réponse qui m'a été faite, je cite : "Il existe 2 types de franchissement:

- Le franchissement continu avec des moyens fixes qui relient les 2 rives (pont) le franchissement se fait donc sans arrêt d'une rive à l'autre.

- Le franchissement discontinu avec des moyens autonomes (non reliés aux rives), bacs, bateaux, portières.... Le principe est de charger les hommes ou le matériel sur la rive départ, de les faire traverser jusqu'à la rive arrivée où ils sont débarqués et ainsi de suite par des rotations incessantes (appelées "norias")"

Comme le soulignait Jph, il s'agit vraisemblablement de portières. Ce qui amène à ceci : si on recoupe la citation de mon grand-père avec l'info précitée (source SHAT) sur la mise en place d'un pont lourd, on peut en déduire raisonnablement que à Creil, dans la nuit du 9 au10 juin 1940,afin de rapatrier un maximum d'unité sur la rive sud de l'Oise, un système de va-et-vient a été mis en place en plus d'un pont lourd afin d'accroître le potentiel de franchissement.

Je pense me rendre à Vincennes dans les mois qui viennent. Pour l'instant je parcoure les index pour noter les références qui m'intéressent. Je pense que seul les jmo pourront éclairer un peu plus ma lanterne au point où j'en suis.

Bien Cordialement

Lionel


Haut
   
MessagePublié : ven. mars 15, 2013 17:27 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. mars 15, 2013 11:30 am
Messages : 1
Bonsoir,

C'est la photo de la plaque d'identité, en zappant sur le net, qui m'a conduit vers votre message...

Je me suis donc inscrit sur le Forum pour vous donner (ou tenter de vous donner) quelques précisions..

J'étais monté à VINCENNES il y a quelques années (1997 pour être exact), pour effectuer une recherche concernant une autre Compagnie de Ponts Lourds ...j'avais, à l'époque, consulté les cartons 34 N 787 et 34 N 851 / 34 N 852 dont vous parlez...

Bien que mon centre d'intérêt n'aie pas été la 11° Compagnie de Ponts Lourds (devenue par changement d'appellation 326/11) j'avais effectué un résumé des "historiques" de toutes ces unités

J'ai donc quelques infos que je suis tout prêt à vous scanner mais que je ne peux mettre en ligne directement pour diverses raisons...

Je vous laisserai le soin de trier, et d'ajouter sur le Forum les éléments intéressants

Une précision concernant le Pont de CREIL....le 9.6 la réparation du pont a été envisagée, mais elle s'est avérée impossible...effectivement des moyens de franchissement discontinus ont été alors préparés...ils ont été eux même détruits sur ordre le 10.6...on peut supposer que c'est devant l'avancée Allemande et pour éviter que les troupes ennemies ne profitent de matériels....qui ne leur étaient pas destinés :roll:

Au plaisir de vous lire, et bien cordialement
Gargamel

_________________
Image


Haut
   
MessagePublié : jeu. avr. 04, 2013 17:17 pm 
Hors-ligne

Inscription : jeu. déc. 27, 2012 10:40 am
Messages : 9
Bonjour,
Un grand merci à Gargamel qui m’a fait parvenir ses notes tirées de la Côte 34 N 852 du SHD, afférente aux Cies de Pont Lourds et grâce auxquelles je poste ici un

Bref historique de la 11e puis 326/11e Cie de Ponts Lourds (Commandée par le Cpt Marcel)


La 11e CPL est mobilisée le 11 septembre 1939 par le CMG 7 (centre de mobilisation du Génie) d’Avignon.
Elle compte dans ses effectifs :
- 1 capitaine
- 4 lieutenants
- 20 sous-officiers
- 231 caporaux et sapeurs
La Cie fait mouvement de Roquemaure à destination de Besançon.
Le 12 septembre elle est à Villersekel et cantonne à Oppenans. Le lendemain, elle arrive à Colombier-Fontaine, où elle effectue une série de reconnaissances et d’exercices, notamment des destructions virtuelles de ponts en direction de Montbeliard.

En octobre 1939, elle entame le montage d’un pont Pigeaud à L’Isle-sur-Doubs, sur le canal du Rhône au Rhin. Le pont est terminé le 16 novembre 1939. Il sera démonté le 8 avril 1940.
En mai 1940, la 4e section établi un pont à Morteau. Le 3 juin, la Cie fait mouvement vers le Bourget puis Chantilly. Elle cantonne à Chaumont le 4. Deux jours plus tard, elle met en place des barrages anti-char vers Liancourt.

Le 9 juin, la 11e CPL stationne à Senlis, plus exactement au carrefour de la Croix des Bonhommes, en forêt de Pontarmé. Là, elle tente de réparer le pont de Creil, bombardé par les Allemands. Mais cela étant impossible, elle établit des moyens de passages discontinus, qu’elle aura ordre de détruire… le 10 juin.

Elle entame alors son repli sur Gressy - Bussy St Georges - Ferrières en Brie. Elle prépare ensuite le doublement des ouvrages sur l’Ourcq et la Marne.
Le 14 juin, le repli continue sur Courances, Châteauneuf sur Loire et Sauvigny (cher). Le 21, elle cantonne à Prunières (Chaillac, Haute-Vienne). Le 24 juin elle est sur l’itinéraire Pompadour, Objat, Brives, Souillac. Deux jours plus tard, elle installe son cantonnement à Lamothe, le 30 à Condat sur Vézères.
Enfin, le 5 juillet 1940, elle fusionne avec les 326/2 et 326/11, la nouvelle unité prenant la dénomination de Cie de Travailleurs de Ponts Lourds 326/2.

La 326/11e CPL sera citée à l’ordre du Corps d’Armée le 2 septembre 1940 pour son action du 9 juin à Creil.

Bien Cordialement

Lionel


Haut
   
MessagePublié : jeu. avr. 04, 2013 17:33 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. sept. 28, 2007 11:41 am
Messages : 1416
Localisation : St Leu d'Esserent
Bonjour, merci pour ces précisions sur un sujet inédit :D
Je pense que ce doit être Clermont le 4 juin et non Chaumont. Amicalement jph


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Atteindre la page 1 2 Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org