Nous sommes actuellement le lun. sept. 23, 2019 21:07 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Atteindre la page 1 2 Suivant
Auteur Message
MessagePublié : mer. août 28, 2019 13:12 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3352
[Je vous propose de suivre (rapidement) à l'occasion du 75e anniversaire de la Libération, les étapes en Picardie.]

Depuis le 6 juin et le débarquement allié suivi du débarquement de Provence le 15 août, la France est sur la voie de la Libération. Après quelques jours de combats, Paris a été libérée au soir du 25 août, les alliés poursuivent leur route vers le Nord et l'Est (et l'Ouest). C'est au soir du 27 août que les armées alliées se présentent aux portes de l'Oise et de l'Aisne. Le General Model tente de regrouper les unités pour essayer de reformer un front sur la Somme. Le recul est rapide avec une armée allemande décimée (peu de blindés), fatiguée. Mais les ordres restent de combattre afin de ralentir les armées alliées en terre Picarde.

Le 28 août

L'Aisne et l'Oise :
C'est la 3e Div. blindée U.S. qui pénètre dans le sud-est de l'Oise et dans l'Aisne, suivi de la 1ère Div. Inf. U.S.
A midi, Betz est repris ; puis Vaumoise. Les américains arrivent à Villers-Cotterêts vers 15h00. Les américains ont aussi repris le secteur de Chateau-Thierry et la Ferté-Milon. Le soir, Soissons est atteint.

C'est la 1ère Armée U.S. qui reçoit pour mission d'avancer par la "voie historique de Paris aux Ardennes" en direction du nord-est de la capitale entre la 2nd British Army au nord et la 3rd US Army au sud. L'objectif est d'atteindre Charleroi puis de pousser par Liège et Namur pour atteindre le Rhin entre Coblence et Cologne.


Pièces jointes :
Libé 28-29 aout.jpg
Libé 28-29 aout.jpg [ 31.61 Kio | Consulté 409 fois ]
Libération de l'aisne_28 aout.jpg
Libération de l'aisne_28 aout.jpg [ 21.81 Kio | Consulté 409 fois ]

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"
Haut
   
MessagePublié : mer. août 28, 2019 17:59 pm 
Hors-ligne

Inscription : dim. mai 25, 2014 16:48 pm
Messages : 57
Bonsoir

Très sympa comme idée - merci !!!!!

Vivement la suite !!

_________________
" Partout où l'on attaque, on trouble quelqu'un ". Général Weygand, le 22 mai 1940.
http://www.histographe.com/u/XAiHCl8qkuWexnrkvLHM7g/content/


Haut
   
MessagePublié : mer. août 28, 2019 20:20 pm 
Hors-ligne

Inscription : mer. avr. 15, 2015 8:51 am
Messages : 13
Bonsoir, Frédéric,

J'adore cette excellente initiative, je me souviens des récits des mes grands-parents paternels et de mon papa sur les événements de la libération de l'Étoile, le 2 septembre 1944.


Haut
   
MessagePublié : jeu. août 29, 2019 10:33 am 
Hors-ligne

Inscription : mar. janv. 31, 2012 17:04 pm
Messages : 7
Je confirme excellent sujet :D .
J'attends un peu pour voir si je peux trouver quelques infos sur la libération de mon village (MAISNIERES)


Haut
   
MessagePublié : jeu. août 29, 2019 18:00 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3352
Le 29 août

L'Aisne et l'Oise

Au 29 août, la situation et les positions alliées ont peu changé. L'avancée n'est pas significative et pour cause, américains et anglais regroupent les troupes, notamment côté anglais (XXXe Corps Brit.) à l'ouest et sud-ouest dans l'Oise (XIXe Corps U.S.). Dans l'Aisne, les américains du Ve Corps après avoir achevé de libérer Paris, sont partis avec un temps de retard le 29 août. Ils se retrouvent face à des éléments des 6.Fallschirm-Jäger-Division, ..., et aussi du 1.SS Panzer-Korps. Les Allemands poursuivent leur retraite. L'ordre de repli général allemand est annoncé vers la Belgique et la ligne de défense suivant l'estuaire de l'Escaut-Canal Albert-Meuse-Westwall-Moselle).

La retraite de l'armée allemande ne s'effectue malheureusement pas sans heurts.

Dans l'Oise, le 27 août, à Cauvigny (Oise), 20 résistants et villageois sont massacrés.
Au mois de juillet 1944, un groupe de la Résistance vient se réfugier au hameau de Château-Rouge dans les bâtiments d’une colonie de vacances. Lors d'une embuscade, quelques hommes font un prisonnier allemand. Dans la matinée du dimanche 27 août, un détachement allemand attaque le maquis où huit hommes sont tués, puis encercle le hameau de Château-Rouge. Tous les habitants, au nombre d’une centaine, sont obligés de se rendre auprès d’une ferme située près d’une chapelle. Les hommes sont alignés le long d’un mur, face à la route. Le prisonnier qui avait été délivré est présent et accompagne le chef du détachement ; il désigne un à un tous les hommes qu’il reconnaît pour lui avoir rendu visite dans son cachot. Ils sont fusillés. C’est ainsi que vingt hommes périssent. Le chef du détachement ordonne ensuite de creuser une fosse commune pour y inhumer les vingt cadavres. [ viewtopic.php?f=17&t=1683&hilit=cauvigny ] [lire le témoignage de Laure Noyelle : http://www.picardie-1939-1945.org/categ ... ion-loise/ ]
A la mi-août, une unité allemande avait déjà perpétré un massacre à Troisseureux, puis le 23 août à Neuilly-en-Thelle.

Dans la Somme, à Bonneville un jeune homme tire, le 16 août, sur un sous-officier allemand sans l'atteindre. Il est arrêté et sous la torture dénonce six de ses camarades qui sont à leur tour arrêtés et torturés toute la nuit et à l'aube, ils sont fusillés.
Le 29 août, à Boves, au bois de Gentelles, 18 résistants dont une femme sont assassinés et inhumés dans une fosse commune (retrouvée le 8 septembre). [ viewtopic.php?t=2090 ]

L'Aisne n'est pas épargnée. Le lundi 28 août 1944, quatre hommes et deux femmes (mère et fille, originaires de Ribemont) furent conduits dans le village d’Urvillers (sud Saint-Quentin) par les Allemands. Le lendemain, l’un des hommes et les deux femmes furent séparés du groupe et emmenés ; leur pendaison fut annoncée à la population, sans en préciser le motif.
Dans la nuit du 29 au 30 août, les trois hommes restants furent exécutés par une unité de parachutistes SS
L’examen des corps (retrouvés mi-septembre) par un médecin, le docteur Jean Léonard (alias Kallez, chef du secteur 145), indiqua que les membres avaient été cassés à coups de crosse, les doigts des mains écrasés, les yeux sortis des orbites ou crevés. Ils furent enterrés sommairement au pied de l’arbre où ils furent pendus, à un kilomètre d’une ferme.

Le 30 août sera une journée décisive pour la Libération de ces deux départements et l'avancée sur Amiens... malheureusement les massacres se poursuivent notamment dans l'Aisne à Tavaux-et-Pontséricourt, puis Plomion le 31, Etreux le 2 ...


Pièces jointes :
troupes_oise.jpg
troupes_oise.jpg [ 29 Kio | Consulté 336 fois ]
troupes_Aisne.jpg
troupes_Aisne.jpg [ 23.6 Kio | Consulté 336 fois ]

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"
Haut
   
MessagePublié : jeu. août 29, 2019 18:15 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3352
Pour une vision d'ensemble.


Pièces jointes :
west_map_august_1944.jpg
west_map_august_1944.jpg [ 33.57 Kio | Consulté 333 fois ]

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"
Haut
   
MessagePublié : jeu. août 29, 2019 18:37 pm 
Hors-ligne

Inscription : dim. mai 25, 2014 16:48 pm
Messages : 57
Bonsoir Frédéric

On en redemande !!!! encore merci !

_________________
" Partout où l'on attaque, on trouble quelqu'un ". Général Weygand, le 22 mai 1940.
http://www.histographe.com/u/XAiHCl8qkuWexnrkvLHM7g/content/


Haut
   
MessagePublié : jeu. août 29, 2019 21:12 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. déc. 02, 2011 23:22 pm
Messages : 512
Localisation : Braine le Comte - Belgique
The Tarheel Lemon a écrit :
Je confirme excellent sujet :D .
J'attends un peu pour voir si je peux trouver quelques infos sur la libération de mon village (MAISNIERES)


Tu vas attendre jusqu'au moment que tu auras récolté assez d'informations ici:
https://www.39-45.org/viewtopic.php?f=3 ... 24&start=0
C'est pour cela que nous nous décarcassons??????
:shock: :shock: :shock: :shock:

_________________
L'Union fait la Force - Eendracht maakt macht.
Image
http://www.freebelgians.be/news/news.php
et forum "Le monde en guerre"
Image


Haut
   
MessagePublié : ven. août 30, 2019 21:28 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3352
Le 30 août

L'Oise

Les allemand avaient projeté de renforcer une ligne de défense qui couperait le département en deux, entre Beauvais et Compiègne. Mais ce plan devait être mis en place le 31. Mauvaise appréhension de l'avancée des alliés ? Surestimation de leurs forces restantes ? Toujours est-il qu'à l'ouest du département, les unités britanniques du XXXe Corps enfoncent les unités allemandes présentes et gagnent Beauvais rapidement. En fin de journée, vers 16h00, Marseille-en Beauvaisis est atteint et vers 21h00 les tanks entrent dans Crèvecœur-le-Grand, 21h00. Seul un accrochage est à noter à Auneuil où un barrage allemand s'oppose mais qui ne résistera pas au final. La Somme est à quelques encablures. Les unités alliées se posent. La vallée du Thérain est prise en charge par les américains. Mais en fin d'après-midi, la 11 D.B. Brit reçoit l'ordre de poursuivre l'avancée vers Amiens tant l'avancée dans la partie ouest du département fut facile. Il faut profiter de l'avantage et de la fatigue allemande et d'une armée "vieillie" ou "sans expérience". A 22h30, la poursuite s'effectue pour stopper aux portes d'Amiens.
Le XIX U.S. Corps prend Méru et Noailles.
Sur la rive gauche de l'Oise, le sud est vite libérée : Chantilly, Senlis, Nanteuil le Haudouin, sont libérés par le Ve Corps U.S., mais la progression vers le nord du département est moins évidente cependant qu'à l'ouest. Des accrochages sont à noter à Lamorlaye, où la Company « B » du 81 Tank Battalion se heurte à une colonne de véhicules légers de la 6 Fallschirmjäger Division. Des tués chez les allemands.

Toute la journée, les éléments allemands ont évité le contact avec les Américains, leur ligne de défense principale étant située plus au nord : la 348 I.D. défend l'est de la forêt de Compiègne et la 47 I.D. le sud ; alors que la 6 F.J.D. imbriquée dans la 18 L.F.D. tente de résister au sud-est de Beauvais avec ses faibles moyens. Plus à l'ouest, la situation est chaotique à l'extrême : les LXXXIe et LXXIVe Korps ont été laminés par la percée britannique vers Amiens. Leurs 7 divisions ont presque perdu tous contacts entres elles. La journée du lendemain, avec la découverte de l'avance nocturne britannique, s'annonce déjà dramatique.

L'Aisne

Les Allemands tentent de fuir comme ils le peuvent. Ils essaient de voler de nombreux véhicules, jusqu'au vélo. Tout est bon pour s'échapper le plus rapidement possible face à l'avancée alliée. Poussée qui les amènent jusqu'à Laon avec la 3rd Armored Division. Des FFI aident à la libération de la ville (tout comme à Beauvais ou le sud de l'Oise). La plupart des Allemands a déjà quitté la ville et ils n'opposent donc qu’une faible résistance. Cependant, c'est ce même soir qu'a lieu le massacre à Tavaux-et-Pontséricourt, où 20 civils, vieillards et enfants sont massacrés et environ 90 habitations détruites.
Soissons libérée la veille, Laon, libérée, il reste tout le nord et nord-ouest du département d'occupé, notamment à Saint-Quentin ...


Pièces jointes :
Description du fichier : Libération de Méru
libé Méru.jpg
libé Méru.jpg [ 26.57 Kio | Consulté 266 fois ]
Description du fichier : Libération de Chateau-Thierry
libé chteau Thierry2.jpg
libé chteau Thierry2.jpg [ 100.93 Kio | Consulté 266 fois ]
Description du fichier : Libération de Chateau-Thierry
libé chteau Thierry.jpg
libé chteau Thierry.jpg [ 24.98 Kio | Consulté 266 fois ]
Description du fichier : Libération de Saint-Just-en-Chaussée
libé Saint-just-en-Chaussée.jpg
libé Saint-just-en-Chaussée.jpg [ 28.26 Kio | Consulté 266 fois ]
Description du fichier : libération de Lamorlaye
libé lamorlaye.JPG
libé lamorlaye.JPG [ 41.42 Kio | Consulté 266 fois ]
Description du fichier : libération de Lamorlaye
libé lamorlaye2.JPG
libé lamorlaye2.JPG [ 40.17 Kio | Consulté 266 fois ]
Description du fichier : libération de Lamorlaye
libé lamorlaye3.JPG
libé lamorlaye3.JPG [ 35.34 Kio | Consulté 266 fois ]
Description du fichier : Libération de Vineuil St Firmin
Libération de Vineuil St Firmin - août 1944.jpg
Libération de Vineuil St Firmin - août 1944.jpg [ 29.72 Kio | Consulté 266 fois ]
Description du fichier : Libération de Beauvais
69218147_1809180029228401_4552393870352056320_n.jpg
69218147_1809180029228401_4552393870352056320_n.jpg [ 24.62 Kio | Consulté 266 fois ]
Description du fichier : Libération de Laon
libé Laon2.jpg
libé Laon2.jpg [ 43.17 Kio | Consulté 266 fois ]
Description du fichier : Libération de Laon
libé Laon.jpg
libé Laon.jpg [ 25.45 Kio | Consulté 266 fois ]
Libé 30 aout.jpg
Libé 30 aout.jpg [ 37.53 Kio | Consulté 266 fois ]
Libération de l'aisne_30 aout.jpg
Libération de l'aisne_30 aout.jpg [ 22.26 Kio | Consulté 266 fois ]

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"
Haut
   
MessagePublié : sam. août 31, 2019 7:23 am 
Hors-ligne

Inscription : dim. mai 25, 2014 16:48 pm
Messages : 57
Bonjour Frédéric

Quel régal..... merci pour cet exposé très intéressant, et les photographies qui l'illustrent !

Bonne journée

_________________
" Partout où l'on attaque, on trouble quelqu'un ". Général Weygand, le 22 mai 1940.
http://www.histographe.com/u/XAiHCl8qkuWexnrkvLHM7g/content/


Haut
   
MessagePublié : sam. août 31, 2019 22:54 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3352
Le 31 août, enfin la Somme ...

L'Aisne

La 4th Infantry Division franchit l'Aisne à l'ouest de Soissons vers Pommiers avec une partie de la 5th Armored Division vers 18 heures. Penchant vers l'Ouest et pendant la nuit, la 28th Infantry Division traverse l'Oise à Pont-Ste-Maxence. Les américains empruntent les grandes routes et négligent les petites poches de résistance allemande, des soldats qui n'ont pas réussi à prendre le train de la retraite en marche. Même si l'opposition n'est pas des plus importantes, cela ralenti quelque peu les alliés.

La libération de Corcy : https://www.archipop.org/les-films/even ... ion-corcy/

L'Oise

L'avancée britannique dans la nuit du 30 au 31 a donc amené les alliés aux portes d'Amiens. Cependant dans le nord-ouest du département, ils continuent à batailler, notamment à Auneuil. Le XIIe Corps britannique libèrent Formerie, Songeons et Grandvilliers, mais trouve aussi de la résistance à Escle-saint-Pierre et Abancourt, signe que les allemands n'ont pas encore totalement abandonné. Des combats se dérouleront jusque tard dans la nuit.
Dans l'après-midi, les troupes britanniques qui ont déjà percé vers la Somme et ses précieux ponts sont aux abords de Corbie. 600 tanks ont atteint la Somme.
Les Américains, positionnés des deux côtés des rives de l'Oise poursuivent leur remontée vers le nord du département. C'est à Bresles qu'ils se trouvent face à la plus grande résistance de la part des Allemands qui possèdent encore un blindé et plusieurs nids de mitrailleuses. De l'autre côté de l'Oise, Crépy-en-Valois est libéré, Creil est atteint par les soldats qui viennent de parader dans Chantilly [ vidéo à voir : https://www.archipop.org/manufacture/av ... de-guerre/ ], puis Pont-saint-Maxence [ vidéo à voir : https://www.archipop.org/les-films/even ... mericains/ ].
La 2 D.B. U.S. prend position à 8 km au sud-ouest de Montdidier. En limite est de l'avance divisionnaire, St-Just-en-Chaussée est libérée tardivement.
La progression américaine à l'est du département est stoppée devant la forêt de Compiègne, où les blindés allemands encore présents vont opposer une farouche résistance face aux blindés américains.
Les combats livrés dans et aux abords de la Forêt sont les plus rudes auxquels des Américains ont pris part dans l'Oise. Une tête de pont est gagnée à l'ouest de Soissons au-delà de l'Aisne mais le LVIII Panzer Korps résiste encore sur la confluence de l'Oise et de l'Aisne et le SS-Oberstgruppenführer Dietrich peut être satisfait de ce coup d'arrêt infligé. A 15h00 en effet, l'ensemble des forces allemandes a reçu l'ordre par radio de se replier sur une ligne Amiens-Noyon-La Fère-Marle-Montcornet-Rethel, ce soir ; l'action de la forêt de Compiègne apporte un répit qui sera exploité au mieux. Le maître-mot du Feldmarschall Model reste : « se battre à tout prix ! »
Près de 1000 prisonniers ont été fait dans l'Oise, appartenant principalement aux 17 LFD, 353 et 49 I.D.
Les ordres reçus pour le lendemain parlent de la Belgique et plus seulement de la Somme. Les choses promettent d'aller encore plus vite. Les camions, jusque-là non disponibles en nombre suffisant, arrivent ce soir dans les unités d'infanterie du XIX U.S. Corps.

La Somme
Dès 3h30, les forces britanniques entrent dans Amiens. Un blindé britannique venant de Pont-de-Metz arrive par le boulevard Châteaudun et la rue Saint-Honoré. Au même moment, un avion allié survole la Ville et tire des fusées éclairantes afin de signifier aux Résistants que les opérations de Libération vont débuter. Ceux-ci doivent gagner les postes qui leur ont été assignés. A partir de 4h30, ordre est donné de sauver les ponts d’Amiens. De violents combats sont engagés entre Résistants et troupes allemandes, qui réussissent à faire sauter quelques ponts (Cagnard, Célestins, du Maulcreux et celui de la Citadelle). Au petit matin, la Préfecture et l’Hôtel de Ville sont libérés par la Résistance, le drapeau français flotte à nouveau sur Amiens !
Le prochain objectif est le pont Beauvillé, qui permet l'accès à la route vers Arras et la Belgique. En poste dans le débit de tabac à l'angle du chemin de Halage, les soldats Allemands déclenchent des tirs d'armes automatiques aux abords du pont. Les Résistants franchissent le pont sous les balles, en répliquant aux tireurs allemands. Deux policiers résistants réussissent à couper le cordon relié aux charges explosives. Le pont est sauvé mais les échanges de tirs se poursuivent, faisant des morts dans les deux camps. Un tank anglais arrive et tire un obus anti-char, mettant fin aux combats et contraignant l’ennemi à la reddition.
A 8h30, Un blindé anglais venant de Pont-de-Metz pénètre sur les boulevards extérieurs et tire sur des véhicules allemands. Les occupants allemands fuient ou se rendent.
Vers 10h00, les derniers Allemands passent rue de Noyon pour quitter la Ville. Quelques minutes plus tard, les tanks alliés arrivent devant la Gare du Nord. Le premier drapeau américain apparaît au balcon de l'Hôtel de l'Univers. La population amiénoise commence à sortir au-devant des soldats alliés.
C'est à midi que les cloches de la Cathédrale Notre-Dame d’Amiens peuvent enfin sonner pour fêter la Libération de la ville.

En début d'après-midi, les FFI libèrent une trentaine de prisonniers anglais et américains et des dizaines de résistants incarcérés à la Citadelle. Cinq cent Allemands sont faits prisonniers. Les combats pour libérer la Citadelle restent virulents dans l’après-midi, ils continueront jusqu'au lendemain, seul point de résistance encore ce jour.

Sujet évoquant la libération d'Amiens : viewtopic.php?f=75&t=2813&hilit=lib%C3%A9ration


Pièces jointes :
Description du fichier : libération d'Amiens - 8th Rifle Brigade
libé amiens.jpg
libé amiens.jpg [ 27.31 Kio | Consulté 214 fois ]
Description du fichier : libération d'Amiens
libé amiens2.jpg
libé amiens2.jpg [ 30.89 Kio | Consulté 214 fois ]
Description du fichier : libération d'Amiens
libé amiens3.jpg
libé amiens3.jpg [ 25.89 Kio | Consulté 214 fois ]
Description du fichier : libération d'Amiens - pont de Beauvillé
libé amiens4.jpg
libé amiens4.jpg [ 32.27 Kio | Consulté 214 fois ]
Description du fichier : libération de Saint-just-en-Chaussée
libé Saint-just-en-Chaussée.jpg
libé Saint-just-en-Chaussée.jpg [ 28.26 Kio | Consulté 214 fois ]
Libé 31 aout.jpg
Libé 31 aout.jpg [ 37.02 Kio | Consulté 214 fois ]
Libération de l'aisne_31 aout.jpg
Libération de l'aisne_31 aout.jpg [ 22.66 Kio | Consulté 214 fois ]

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"
Haut
   
MessagePublié : dim. sept. 01, 2019 6:07 am 
Hors-ligne

Inscription : dim. mai 25, 2014 16:48 pm
Messages : 57
Bonjour Frédéric

Merci pour cette " saga ".

Ma toute petite participation : photo prise d'après l'ancien qui me l'a montrée le 1er septembre 1944. Les américains traversent Contoire et roulent en direction de Davenescourt. Le half-track est devant ce qui deviendra ma maison.

Image

Bon dimanche

_________________
" Partout où l'on attaque, on trouble quelqu'un ". Général Weygand, le 22 mai 1940.
http://www.histographe.com/u/XAiHCl8qkuWexnrkvLHM7g/content/


Haut
   
MessagePublié : dim. sept. 01, 2019 11:41 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : ven. déc. 02, 2011 23:22 pm
Messages : 512
Localisation : Braine le Comte - Belgique
De très belles photos et de précieuses informations.
Grand merci à vous
Bien amicalement et bon dimanche
Prosper :wink: :wink:

_________________
L'Union fait la Force - Eendracht maakt macht.
Image
http://www.freebelgians.be/news/news.php
et forum "Le monde en guerre"
Image


Haut
   
MessagePublié : dim. sept. 01, 2019 20:19 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3352
pierre-emmanuel80 a écrit :
Bonjour Frédéric

Merci pour cette " saga ".

Ma toute petite participation : photo prise d'après l'ancien qui me l'a montrée le 1er septembre 1944. Les américains traversent Contoire et roulent en direction de Davenescourt. Le half-track est devant ce qui deviendra ma maison.

Bon dimanche
Merci Pierre Emmanuel pour le complément et surtout belle photo !

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
MessagePublié : dim. sept. 01, 2019 21:19 pm 
Hors-ligne

Inscription : dim. mai 25, 2014 16:48 pm
Messages : 57
Le même endroit 75 ans après - le vieux poste transformateur a été remplacé après avoir explosé lors d'une tempête...

Image

_________________
" Partout où l'on attaque, on trouble quelqu'un ". Général Weygand, le 22 mai 1940.
http://www.histographe.com/u/XAiHCl8qkuWexnrkvLHM7g/content/


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Atteindre la page 1 2 Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org