Nous sommes actuellement le mer. oct. 28, 2020 15:08 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message : l'histoire d'un pigeon
MessagePublié : ven. mars 06, 2009 18:35 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 22:35 pm
Messages : 1963
Localisation : Berteaucourt-les-Thennes (80) / Vieux-Moulin (60)
Bonjour

J'ai trouvé cela sur ce blog : http://laversines.unblog.fr/2008/06/

Le pigeon militaire

Germain Lefèvre se souvient de cet été 1944. Il avait 7 ans et c’était les derniers mois de la guerre. Son grand-père, Gaston, avait trouvé chemin de Matuche un bien curieux colis.

Accroché à un petit parachute, il y avait une petite boite en bois et dedans un pigeon roux. Dans la boite, il y avait un manuel en français pour indiquer comment nourrir et s’occuper du pigeon mais aussi des papiers, un crayon, et des sortes de cylindre à accrocher aux pattes du pigeon. C’était un pigeon espion voyageur.

Drôle de découverte. Pendant la seconde guerre, 16.500 pigeons anglais furent parachutés en France, afin de rapporter aux alliés des renseignements sur les lignes ennemies. Les Allemands avaient spécialement dressé des faucons pour les attaquer en vol.

Et voilà qu’un de ces oiseaux se retrouve à Laversines. Georges, le fils de Gaston, malgré les risques que cela représentait, décida de chercher des renseignements sur les positions allemandes.

Avec son cheval blanc Polus, il partit en repérage. Glanant des informations auprès de ses connaissances, observant les troupes allemande. Il réussit à regrouper des renseignements importants. Dans les consignes parachutées avec le pigeon il été demandé de faire un plan détaillé de la zone. N’étant pas un bon dessinateur, il demanda à Robert Bole, de la Faisanderie, de l’aider.

Les deux hommes ont ainsi dessiné le train de V1 situé sur la colline de Bailleul, le faux champs d’aviation de tillé et la vraie piste route de morlaine. Il indiquèrent aussi la soixantaine d’avions cachés dans les bois. Il y avait aussi un poste de radio localisation (repérage par le son) avec ses 3 pylones (un grand et deux petits). Situé au milieu des champs entre le Fay saint Quentin, Fouquerole et Bresles, son rôle était de prévenir la DCA allemande en cas d’avions alliés. Le dernier renseignement indiqué par les deux hommes était la présence, sous le tunnel de Laboissière en Thelle d’un train d’essence.

Première étape réussie, les plans et les indications sont accrochés aux pattes du pigeon. Georges et Robert décidèrent de lâcher le pigeon, rue Saint Germain . L’oiseau pris son vol.

Ouf!, mission accomplie.

La mauvaise surprise arriva environ 6 heures plus tard. Le pigeon était revenu, et il s’était posé sur le toit de la ferme, tout son bardas accroché aux pattes. Ce cinéma dura plusieurs jours. A chaque lâché il partait, mais il revenait toujours. Fichus pigeon ! Robert Bole, craignant pour la sécurité des habitants de la ferme, décida d’aller chercher sa carabine. Et bien, le pigeon devant cette menace s’envola et ne revint plus.

Peu de temps après des avions anglais, des letning P38 ont bombardé le poste de radio. Une fois débarrassé de cette tour de garde ils ont attaqué le terrain d’aviation en détruisant en vol les avions qui avaient réussi à décoller et en mitraillant au sol les autres (soixante avions). Le Train de V1 fut détruit par un escadron de spitte fire. Ce fut un feu d’artifice impressionnant et le bruits terrifiant.

Assis sous un cerisier, dans son jardin, Germain me raconte se souvenir d’enfant. Nous parlons de ces temps de guerre, et nous imaginons que ce petit pigeon roux, un peu têtu à fait du bon boulot…

Florence Debruyne


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org