Nous sommes actuellement le lun. mars 01, 2021 4:44 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Madame Balesi Compiègne.
MessagePublié :ven. mai 03, 2013 10:54 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription :mer. mai 01, 2013 20:53 pm
Messages :68
Localisation :Perpignan
bonjour,

Dans le cadre de mes recherches sur la résistance en sud cambrésis, j'ai eu connaissance d'un témoignage faisant état d'une habitante de l’Oise. je vous cite ci-après l'extrait en question :
EXTRAIT DU BULLETIN MEMOR N° 29-30 ---------

AUGUSTE LEMAIRE
SUBSISTANCE ET RESISTANCE 1939-1945
.....
Après le certificat d'études, je "sautais" la classe du cours supérieur pour me retrouver au cours complémentaire à quatorze ans. C'est là que je fis connaissance de mon nouveau directeur, M Janssoone qui eut par la suite une grande influence sur moi
.....
Lucien JANSSOONE avait eu connaissance de mes démêlés avec les allemands lors de l'invasion. A ses yeux j'avais sans doute acquis un brevet de patriotisme et j'étais pourvu d'un capital de confiance. Dès 1940, il me demande de participer à l'un des premiers réseaux assurant l'évasion des aviateurs anglais abattus. J'appris bien plus tard que ce réseau s'appelait SHELBURN et que ses activités furent par la suite reprises au sein de l' OCM lorsque le mouvement fut créé.

Au sein de l'OCM, Lucien JANSSOONE commandait sous le nom de Capitaine Jean. Je devins son adjoint à Caudry sans en savoir beaucoup plus sur l'organisation de résistance car tout était bien cloisonné. Mon rôle consistait à accueillir les aviateurs qui étaient cachés en divers endroits. Le soir, dans Caudry, nous les faisions même sortir pour leur faire prendre l'air.
....

Tout s'effondra en septembre 1943, M. JANSSOONE m'informa qu'il avait appris d'un officier allemand, l'arrestation du Commandant RICHEZ, responsable du réseau OCM à Le Cateau. On lui avait vivement conseillé de quitter la région. L'origine de l'information provenait sans doute du Capitaine KARNOP , d'origine alsacienne, affecté à Cambrai. Mais j'ai su tout cela bien après. J'étais connu des services allemands mais je ne connaissais pratiquement rien des activités multiples de M. Janssoone. Ma seule mission consistait à aider les aviateurs anglais à Caudry mais je ne les escortais pas vers d'autres destinations. Je savais simplement qu'ils étaient dirigés vers Compiègne chez Madame Balési, ancienne résistante de la guerre 14-18 qui tenait un dancing avant-guerre à Caudry et était partie vivre dans l'Oise.
Le commandant RICHEZ avait été arrêté le 3 septembre 1943. Dès le lendemain nous avions été mis au courant et il nous fallait prendre une décision. Mon futur beau-père possédait un château du coté de Gisors, près d'Hérouval et proposa à M.Janssoone d'aller s'y réfugier mais ce dernier refusa, ne voulant pas quitter sa femme et son fils, eux aussi impliqués dans l'action clandestine.
....


Haut
   
 Sujet du message : Re: Madame Balesi Compiègne.
MessagePublié :ven. mai 03, 2013 14:29 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription :jeu. sept. 27, 2007 22:35 pm
Messages :1970
Localisation :Berteaucourt-les-Thennes (80) / Vieux-Moulin (60)
Bonjour

Merci pour cette évocation. Nous allons voir dans le CD de la Résistance dans l'Oise si elle est évoquée, dans le cas contraire nous chercherons à en savoir plus.

Cordialement


Haut
   
 Sujet du message : Re: Madame Balesi Compiègne.
MessagePublié :ven. mai 03, 2013 14:37 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription :mer. mai 01, 2013 20:53 pm
Messages :68
Localisation :Perpignan
Merci d'avance
je cherche à démêler l’écheveau des multiples réseaux shelburn, Castille...
la France est vraiment un pays ingouvernable, surtout de Londres :wink:


Haut
   
 Sujet du message : Re: Madame Balesi Compiègne.
MessagePublié :mer. mai 08, 2013 13:41 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription :jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages :3457
Bonjour ,

rien dans le CD Résistance dans L'Oise

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
 Sujet du message : Re: Madame Balesi Compiègne.
MessagePublié :lun. oct. 24, 2016 7:58 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription :mer. mai 01, 2013 20:53 pm
Messages :68
Localisation :Perpignan
Bonjour à tous
J'ai un début de réponse sur cet ancien dossier relatif au réseau Comete

Le 05 octobre, Mme BLANCHE les guide d'Achiet-le-Grand (±8km au NO de Bapaume) à Paris en train, et les remet au "chef de l'organisation" (Jacques le GRELLE) qui les conduit dans une église. Cette Mme BLANCHE est en fait Henriette BALESI dite "Trottinette", née à Bonifacio (Corse) le 30 juin 1879. Son rendez-vous habituel est l'église Saint-Laurent. Amanda STASSART est également citée comme guide vers Paris
source :
http://www.cometeline.org/fiche157.html

elle a aussi un dossier à Caen, je vais essayer de le demander

amitié


Haut
   
 Sujet du message : Re: Madame Balesi Compiègne.
MessagePublié :mer. oct. 26, 2016 17:21 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription :mer. mai 01, 2013 20:53 pm
Messages :68
Localisation :Perpignan
Je vous livre ici ce que j'ai trouvé sur le Cdt Richez de Le Cateau, l'un des protagonistes, peut-être qu'un jour cela servira à un autre internaute.
Toute cette partie du Nord est très imbriquée avec l'Aisne en fait.
Article source Voix du Nord.
Photo source : "Parmi d'autres" livre de Roger Lee

Directeur au tissage mécanique Seydoux à Bousies, Edouard Richez habitait au 17, rue de la gare au Cateau. Il est incorporé au 1er Régiment d’Infanterie de 1909 à 1911. Rappelé à l’activité le 1er août 1914 au 201e d’Infanterie, il est nommé sous-lieutenant, le15 juillet 1915. Engagé dans le conflit, il est alors blessé par balle le 22 juin 1915.

Le 31 juillet 1917, il est à nouveau blessé dans les Flandre. Il est alors décoré de la Croix de guerre avec deux palmes et une étoile, puis fait chevalier de la légion d’honneur. Après sa convalescence il repart au combat en qualité de capitaine au 201e régiment d’infanterie. Après l’armistice, il est versé au ministère de la Reconstruction industrielle.

Il est rappelé à l’activité le 23 août 1939 en qualité de chef de bataillon au 509e régiment de chars basé à Maubeuge.

Lors des événements de 1940, Le Commandant Richez a pour mission de préparer la destruction des ouvrages d’art stratégiques en cas d’avance allemande. Le 15 mai 1940, il reçoit l’ordre de destruction de 84 ouvrages et, de jour comme de nuit, avec son ami Maurice Thuru, un autre Catésien, ils parviennent à en mettre 80 hors d’usage. Puis ils se replient, en combattant, jusqu’à Boulogne-sur-Mer, où ils sont faits prisonniers. Thuru s’évade et Richez devra subir 15 mois de captivité.

Grâce à la mesure de libération des anciens combattants de la guerre 14/18, Richez est démobilisé le 16 août 1941 et rentre de captivité en septembre mais, aussitôt, il recherche le contact pour entrer en résistance.

C’est le 20 mai 1942 qu’Edouard Richez devient résistant et ne recule pas devant les responsabilités. Il entre dans le réseau Castille. C’est dans ce réseau que Richez prend le pseudonyme de Colonel Brandy. Il devient vite un élément indispensable.

Arrêté par la Gestapo, en 1943, il est interné à Loos jusqu’au 12 janvier 1944. Comme tous les résistants, il subit interrogatoires et tortures puis il est transféré à la prison Saint Gilles de Bruxelles, puis au camp d’Estervergen Esterwegen, et,enfin à la forteresse de Gross Strélitz. Il prendra ensuite la direction du camp de Gross-Rosenou. Affaibli par les sévices, les privations, le Commandant Richez décède le 28 novembre 1944 à l’âge de 56 ans.


Pièces jointes :
Cdt Richez Le Cateau.jpg
Cdt Richez Le Cateau.jpg [32.8Kio |Consulté 2145 fois ]
Haut
   
Afficher les messages publiés depuis : Trier par 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [6 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
cron
(c)picardie-1939-1945.org
[Time: 0.396s | Queries: 24 | Peak Memory Usage: 5.77 Mio | GZIP: On ]