Nous sommes actuellement le mar. mars 09, 2021 10:53 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Le groupe de Norbert Hilger
MessagePublié :mer. sept. 30, 2015 11:47 am 
Hors-ligne

Inscription :mar. sept. 23, 2008 18:39 pm
Messages :116
Localisation :Essonne
Bonjour,

En faisant des recherches sur le chef Hocuqard du 6e GRDI, j'ai découvert que ce dernier a fait de la résistance au sein du groupe de Norbert Hilger.
L'un entre vous pourrait-il m'en dire plus surce groupe : zone géographique de son action, ses membres, son histoire ....
D'avance, je vous en remercie.

Bien cordialement,
Erik B


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le groupe de Norbert Hilger
MessagePublié :mer. sept. 30, 2015 13:29 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription :jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages :3458
Concernant Serge Hocquard :

Né le 9 août 1915 à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), de nationalité française, il sert au 6e Groupe d'autos-mitrailleuses est promu maréchal des logis en 1937. Devenu jardinier à Lacroix-Saint-Ouen il est mobilisé au 5e Escadron du 6e GRDI (3e Division d'Infanterie motorisée, 2e Armée) du 24 août 1939 au 18 juin 1940, il se trouve aux avant-postes devant la Ligne Maginot dans le secteur de Forbac et Sarrebruck de novembre 1939 à janvier 1940. Il est nommé Maréchal des Logis Chef le 1er mars 1940. Dans les Ardennes du 13 au 16 mai 1940, il participe aux combats de Stonne et du Bois du Mont-Dieu jusqu'au 10 juin, combat à Bussy-le-Château (Marne) le 12 juin 1940 avant l'ordre de retraite. Prisonnier de guerre avec tout le régiment le 18 juin 1940 à Sombernon (Côte d'Or), il est détenu successivement à Saint-Florentin-Versigny (du 18 juin au 31 juillet 1940, à La Fère (Aisne – Frontstalag 192) jusqu'au 10 novembre 1940, puis à Compiègne-Royallieu (Oise Fronstalag 170) jusqu'au 18 décembre 1940, date de son évasion. Il est cité à l'ordre de l'Armée par ordre du 3 août 1940 : « Sous-officier adjoint d'un peloton de mitrailleuses plein d'allant couraguex et brave,. Au cours d'une violente attaque ennemie menée avec chars et infanterie ayant eu ses pièces hors de combat a pris une mitrailleuse abandonnée sur le terrain, l'a servue lui-même sous le feu ennemi, a résisté sur place pendant trois quarts d'heure algré la retraite des troupes voisines continuant à couvrir l'armé anti-cahrs et permettant ainsi l'éxécution d'une contre-attaque, a été volontaire dans le même journée pour aller chercher un officier blessé sur le terrain. » Il se voit attribuer la croix de guerre avec étoile d'argent et est cité à l'ordre de la division le 4 décembre 1946 : « Le 12 juin 1940, lors du combat d'arrière-garde de Bussy-le-Château, alors que son unité était chargé de faire sauter un pont après repli de nos derniers éléments, est allé comme volontaire sous un feu violent d'armes automatiques, à l'intérieur du village ou l'ennemi avait déjà pénétré pour assurer que l'ordre de repli avait bien été exécuté par tous les éléments. » Employé comme chauffeur aux établissements Baudoin de Lacroix-Saint-Ouen en janvier 1941, il entre dans la Résistance le 15 décembre 1942 au Front-National dans le groupe de Norbert Hilger. Arrêté le 14 juillet 1944, blessé par la gestapo au cours de son interrogatoire à la prison de Compiègne, il est déporté à Buchenwald jusqu'au 7 avril 1945, évacué du camp le 9 avril, libéré à Cham le 23 avril et rapatrié le 3 juin 1945. Il se rengage le 24 novembre 1945 pour quatre années au 3e Régiment de Hussards à Senlis. Il reçoit la médaille militaire pour services de guerre exceptionnels par décret du 13 août 1948 et la médaille des évadés par décret du 7 juin 1948. Il est promu chevalier de la Légion d'Honneur.


[source : "Le dernier convoi de déportés, Compiègne Buchenwald, 17-21 aout 1944" - Jean-Yves Bonnard © 2015 CANOPE de l'Oise]

Concernant Norbert Hilger, interné à Compiègne avant d'être transféré à Buchenwald avec le matricule 81327. il est né le 21 aout 1905 à Chevincourt.

Je regarde pour le groupe, à moins que quelqu'un n'est quelque chose sous la main.

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le groupe de Norbert Hilger
MessagePublié :mer. sept. 30, 2015 19:08 pm 
Hors-ligne

Inscription :mar. sept. 23, 2008 18:39 pm
Messages :116
Localisation :Essonne
Bonsoir Frédéric,
Merci pour vos infos. Si effectivement vous avez d'autres infos sur ce groupe de résistance, je suis preneur.
Avec encore tous mes remerciements.
Bien cordialement,
Erik B :)


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis : Trier par 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [3 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org
[Time: 0.624s | Queries: 20 | Peak Memory Usage: 5.59 Mio | GZIP: On ]