Nous sommes actuellement le mer. juil. 15, 2020 10:26 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : B.O.A. dans l'Oise
MessagePublié : mer. juin 08, 2016 14:54 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1665
Localisation : Somme
Bonjour à tous,
Un « livre d’or de l’Amicale action » publié en 1953 (ca) regroupe toutes les membres ou leurs ayant droits des réseaux d’action de la Résistance, soit des agents appartenant au B.O.A. (Bureau des opérations aériennes créé par le bureau central de renseignement et d’action pour la zone nord).
Ainsi pour le département apparaissent les noms suivants (mais la liste est-elle exhaustive ?) :
ABRAHAM Arthur – Sacy-le-Grand ;
ANNOEPEL Camille – 20, rue de Paris, Noailles ;
BISSON Irène (veuve) – 5, avenue Victor-Hugo, Beauvais
DIZAMBOURG Suzanne – 14, rue Veuve-Sénéchal, Voisinlieu-les-Beauvais ;
FLEURY Georges – Sous-préfecture de Clermont ;
FOLLIOT Pierre ;
GRETHER Marc ;
MARTINEAU Josiane – 13, rue du Thérain, Voisinlieu-les-Beauvais ;
MASSON Jean – 10, rue Waldeck-Rousseau, Crépy-en-Valois ;
MAUPIN Marcel – 12, rue de Verdun, Margny-les-Compiègne ;
SAILLY Marcel – 52, rue de la Garenne, Montataire ;
SENE Robert – Sénateur-Maire de Beauvais, 14, rue du Théâtre, Beauvais.

Certains nous sont connus par les nombreuses biographies amassées par Jean-Pierre Besse, dans le cédérom "la Résistance dans l’Oise" auquel ont collaboré Jean-Yves Bonnard, Paulette Formaux, Jean-Claude Minet, Françoise Rosenzweig-Leclerc.

Marcel et Camille ANNOEPEL
« Originaires de Noailles, les deux frères Annoepel participent à la Résistance au sein du BOA et leur histoire est intimement liée à celle d’Arnaud Bisson. »
Marcel né en 1907, d’abord ouvrier, travaille par la suite à la Société des transports de la région parisienne. C’est par l’intermédiaire de son frère qu’il entre dans la Résistance en décembre 1943.
Camille (« Aragonais ») né en 1917, fut apprenti horloger chez le père d’Arnaud Bisson. Appelé sous les drapeaux en 1939, il est démobilisé en août 1940. Par la suite, il est convoqué dans le cadre du STO. Réfractaire, il se réfugie à Paris chez son frère.
« Il entre au BOA et suit Arnaud Bisson dans l’Aisne, au maquis de Saint-Algis. » Il figure parmi les survivants de ce maquis après l’attaque des Allemands le 7 juillet 1944.

Arnaud BISSON, agriculteur à Velennes, né à Noailles en 1909. Il participe à la création d’un des premiers groupes de Résistance à Beauvais en compagnie de Robert Belleil, Jean Minasse et Robert Sené, rattaché à l’O.C.M. (Organisation civile et militaire).
Arnaud Bisson réceptionne le premier parachutage réalisé par le BCRA dans le département de l’Oise (mai 1943, à Lhéraule, terrain « Balance »).
Recherché à la suite à cette opération, il trouve refuge dans l’Aisne, avec son radio Camille Annoepel. Arnaud Bisson est tué dans la nuit du 29 au 30 juin 1944 à Lemé (Aisne) au retour d’une mission de récupération d’armes. Compagnon de la Libération.

Georges FLEURY né en 1890 à Caen. Il appartient à l’administration préfectorale. Greffier de justice de paix à Clermont il commence par distribuer des tracts vers la fin 1940. Il entre ensuite à l’O.C.M. chargé de repérer des terrains de parachutage aux alentours de Clermont. En 1944, il devient chef départemental de l’OCM et occupe des responsabilités au sein des FFI.
Il échappe à l’arrestation en août 1944 et se cache à Pierrefonds avec sa famille sans arrêter ses actions dans la Résistance. Il continuera à exercer dans l’administration préfectorale après la Libération (Sous-préfet de Clermont puis secrétaire général à la préfecture de l’Oise).

Marcel SAILLY (« Lebaron ») né en 1910 à Bray-Dunes (Nord). Enseignant. Chef départemental de l’OCM, il est aussi membre du réseau Prosper dont il est le chef pour la Seine, la Seine-et-Oise (partie est) et l’Oise (également partie est) en juin 1943. Arrêté en novembre 1943, à Villers-Saint-Paul, il est interné successivement à Fresnes et à Royallieu dans le courant de janvier 1944 avant d’être déporté vers Buchenwald. Il rentrera de déportation au printemps 1945 après être passé par Dora et Bergen-Belsen.

Robert SENÉ est né en 1909. Il est imprimeur et membre de l’O.C.M. et du B.O.A. voir sa fiche sur :
https://www.senat.fr/senateur-4eme-repu ... #1940-1958

Nous renvoyons à ce cédérom pour une étude plus pertinente de chaque personnage.

Si les personnalités précédentes sont connues, la biographie de chacun des autres résistants demanderait à être renseignée :

Arthur ABRAHAM

Suzanne DIZAMBOURG, pseudo ? « Sognia », est-ce la même que son homonyme membre du réseau Turma Vengeance. Voir :
http://www.bdic.fr/pdf/turma.pdf

Marc GRETHER

Pierre FOLLIOT
Le prénom est-il le bon ? Est-il apparenté ou se confond-il à André FOLLIOT, instituteur, membre du Front national, ou son fils Roger FOLLIOT, membre de l’O.C.M. dans la région de Clermont ?


Jean MASSON

Marcel MAUPIN

Un nommé MARTINEAU Paul est cité dans le cédérom. A-t-il un rapport avec Josiane MARTINEAU ?

Alors si vous avez des renseignements sur eux n’hésitez pas à les communiquer dans ce post.

Cordialement

Éric ABADIE


Haut
   
 Sujet du message : Re: B.O.A. dans l'Oise
MessagePublié : sam. juin 27, 2020 16:26 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 1665
Localisation : Somme
J.O. du 23 mai 1947 page 4752
Nomination dans l'ordre national de la Légion d'Honneur
BISSON (Arnaud), capitaine des forces françaises de l’intérieur : brillant officier d’opérations, d’un dynamisme et d’une audace extraordinaire, n’a jamais accepté l’idée de la défaite et s’est fait, dans l’Oise, le pionnier de la résistance à l’ennemi en organisant des parachutages dans l’Oise en mars 1943. Chassé par la Gestapo, a renoncé volontairement à toute vie de famille pour se consacrer entièrement à l’organisation du département de l’Aisne. Grâce à ses qualités incomparables d’animateur, a su tirer le maximum de la région et de ses hommes. Développant une inlassable activité dans tous les domaines, payant régulièrement de sa personne, a organisé plus de soixante opérations et dirigé de nombreux coups de mains. Est tombé glorieusement en service commandé le 30 juin 1944. Croix de guerre avec palme.


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org