Nous sommes actuellement le sam. déc. 14, 2019 5:29 am

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Le Lebensborn de Lamorlaye
MessagePublié : jeu. juin 25, 2009 19:59 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3373
Nous avions déjà eu l'occasion d'e ndébattre sur l'ancien forum.
Un résumé pour dire que jusqu'à maintenant aucune trace, aucun document pertinent ne permettait d'affirmer que des enfants avaient pu naître à Lamorlaye (ouverture officielle : février 1944 - fermeture fin juillet 1944).

Ce soir au journal de 20h, un reportage semble apporter des pièces au puzzle.

TF1 annonce cependant ce reportage comme quelque chose de très très peu connu ... TF1 n'a apparament pas de mémoire :
voilà pour l'ancien reportage (avec PPDA) :
http://www.dailymotion.com/video/x446jx_lebensborn-race-aryenne-germanonord_news

et donc le reportage de ce soir : http://videos.tf1.fr/jt-20h/le-20-heures-du-25-juin-2009-4453057.html à la fin du journal. Cliquer sur chapitre, c'est le 10.

Apparement, une des personnes serait née à Lamorlaye.

A suivre.

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePublié : jeu. juin 25, 2009 20:01 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3373
Le Numéro de l'Express, que l'on voit dans le reportage de ce jeudi 25 juin est un numéro du mois de mai : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/larevuedepresse/index.php?id=80013.

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePublié : ven. juin 26, 2009 8:16 am 
Hors-ligne

Inscription : ven. août 08, 2008 21:31 pm
Messages : 35
Localisation : oise bien sur
Il y a un livre complet sur les Lebenstorn.
Il fait parti d'une collection complete sur le nazisme et explique les attrocités le tout raconté par des resistants, des juifs ou autres qui subirent tout cela.

Dans ce livre, une partie est consacrée à Lamorlaye qui est un des nombreux qui ont existe.

On y apprend que ces nurseries ont été créé dans un but à tres tres long terme. Hitler voulait en effet avoir une race conforme ( blond aux yeux bleux) pour les éduquer et ensuite les implanter dans tous les pays d'Europe afin de les conquérir définitivement par la population.
Les femmes étaient éduquer depuis très jeunes dans les jeunesses hitlériennes afin de procréer elles étaient vivement encourager afin de satisfaire le furher et de perpétrer la race,

Pour les célibataires, elle passaient des visites médicale et on leur "trouver" des peres principalement des SS convenable, mais aussi certains ( tres peu) de l'armée réguliere.
ces femmes restaient au Lebenstorm durant toute leur grossesse.
Certaines ont memes accouchés plusieurs fois.

Je redirais le titre des que je serais rentrée.


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePublié : ven. juin 26, 2009 11:02 am 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3373
S'il s'agit du livre "Au nom de la race" de Marc Hillel (en collaboration avec Clarissa Henry), je me permettrai de dire qu'il n'y a rien dedans.
Image

Rien dedans car aucune archive consultable existante. (Je parle pour Lamorlaye, je ne connais pas pour les Lebensborn de Norvège, Pologne, Luxembourg, Belgique Hollande, Danemark).

Si ce n'est pas ce livre, la référence sera intéressante. (J-D Rémond, une mère silencieuse ? (je ne l'ai pas lu ; à ce sujet lire l'article de Libération : http://www.liberation.fr/grand-angle/0101499849-bebes-nazis-a-chantilly ).

Pour info et jusqu'à la diffusion hier du reportage sur TF1, les seules infos disponibles qu'il y avait sur le Lebensborn de Lamorlaye étaient les suivantes :
son nom : Westwald à Lamorlaye

ouverture officielle : 6 février 1944
fermeture : 10 aout 1944

Il était dirigé par le Dr Gunther Fritze (né le 04/01/1913). Au 20 avril 1944, il avait le grade de SS Sturmbannführer. Avant de dirigé le Westwald, il était docteur dans la Police (il me semble).

(Party number 5 062 159 / SS number 235 604 )

Dans le livre de Marc Hillel il y a un témoignage d'une personne d'une personne qui serait né à Lamorlaye et apparement 3 certificats de naissance aurait été établi après la guerre.
(Voir le sujet sur Axis Forum où je posais des questions : http://forum.axishistory.com/viewtopic.php?f=77&t=70730

Sur le site http://pagesperso-orange.fr/pone.lateb/lamorlaye%20bois%20larris.htm, il est dit que l'établissement fonctionna bien avant l'ouverture officielle et ce dès 1943 et que des enfants y étaient donc nés ? Quelles sources ?

Pour une autre discussion sur le forum 39-45.org : http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=31&p=229112&sid=cbc14078fd27ceffd3df085e54adae35#p229112

Si le sujet vous intéresse et que vous lisez les différents posts que je vous ai indiqué, vous pourrez lire ce que j'y ai écrit au sujet de Lamorlaye.
Avant de pouvoir avoir les documents ou rencontrer les témoins du reportage, je maintiens que sans aucun documents retrouvés il est difficile d'affirmer telle ou telle chose. Le témoignage d'une seule personne ne peut être prise à 100% comme vérité. Seule la confrontation de plusieurs sources peut permetttre de répondre à certaines questions.

Maintenant le reportage de TF1 hier soir, apporterait des infos grâce au témoignage de monsieur Erwin Grinski. (Photos à l'appui parues dans l'Express du mois de mai dernier ?). Les témoignages des deux témoins du reportage étaient très poignants et l'on comprend bien sur leur volonté de connaître leur vérité.

A suivre.

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
 Sujet du message :
MessagePublié : mer. août 19, 2009 15:24 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3373
Frédéric Gondron a écrit :
Le Numéro de l'Express, que l'on voit dans le reportage de ce jeudi 25 juin est un numéro du mois de mai : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/larevuedepresse/index.php?id=80013.
Si quelqu'un l'a je suis preneur d'un bon scan ou du magazine. Merci.


Je viens de récupérer le numéro de l'Express. Mais l'article (sans les photos) a été publié sur le site Internet ed L'express :
http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 63222.html.

Lorsque j'y lis certain nom de témoin (M.B) cela me laisse perplexe. La même personne interrogée il y a 10 ans me disait "mordicus" : "Monsieur, je vous assure que jamais un avion ne s'est posé sur le terrain des Aigles. ni un avion français, ni un avion allemand, sinon je les aurais vu". C'est vrai que de la part d'un chroniqueur hippique réputé qui plus est voisin du terrain, cela valait son pesant d'or. Oui mais voilà, on connait l'histoire du terrain, preuves (réelles celles-là) à l'appui. Alors comment considérer ce témoignage ?

Je vais pour ma part en faire une lecture profonde et voir si le journaliste auteur de l'article veut bien répondre à quelques questions.


Oise Hebdo vient aussi de sortir un article ...

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Lebensborn de Lamorlaye
MessagePublié : dim. avr. 01, 2012 23:23 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3373
L'ALMA (à Lamorlaye) organise une conférence samedi 7 avril prochain au sujet du Lebensborn de Lamorlaye.

C'est le journaliste Boris Thiolay (Cf son article paru en 2009 dans l'Express) qui publie en mars un livre et qu'il présentera.

Je vais enfin pouvoir le rencontrer, puisque mes questions envoyées à l'Express à l'époque n'avait rien donné et pouvoir p-ê enfin avoir des documents ....

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Lebensborn de Lamorlaye
MessagePublié : jeu. mai 10, 2012 0:43 am 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3373
J'avais pu il y a un an rencontré l'historien Fabrice Virgili avec qui nous avions pu discuter du Lebensborn ouvert à Lamorlaye. Cette rencontre m'avait déjà éclairé et la lecture de son livre apportait déjà des réponses (Naître ennemi : les enfants de couples franco-allemands, aux ed. Payot.

Mais je n'avais pas pu aller à cette précédente réunion du 7 avril où le journaliste Boris Thiolay venait présenter son livre Lebensborn, la fabrique des enfants parfaits aux ed. Flammarion. J'avais quelques interrogations concernant cet établissement SS depuis fort longtemps et c'est pourquoi je tenais aussi à rencontrer le journaliste Boris Thiolay. J'ai enfin pu avoir ses coordonnées et j'attends réponse à mon courrier.

Par contre, je suis allé ce mardi 8 mai à la deuxième journée organisée par l'association ALMA de Lamorlaye sur ce sujet du Lebensborn. Était projeté deux films : Au nom de la race tournée en 1973 par Marc Hillel et Clarissa Henry (suite auquel sera écrit aussi un livre éponyme). Madame Henry assistait d'ailleurs à la projection de son film, ce qui a permis ensuite de débattre. Puis le débat était suivi de la projection d'un deuxième film (je n'y suis pas resté.)

Suite à cette réunion en ce débat, je dis clairement que ce genre de sujet quand il est débattu doit se faire en présence de spécialistes. Je m'explique. Ce sujet est assez délicat, mal connu par le public et on tombe vite dans le sujet "spectaculaire", et personnellement je ne prétend pas le connaître suffisamment encore (pourtant j'en ai lu). Mais j'ai quelques années de lecture derrière moi, des recherches, qui me permettent de comprendre un certains nombres de choses sur cette période et notamment sur les allemands de l'époque.
Hors, la projection de ce film, Au nom de la race, sans autres explications, est pour moi une erreur. Bien sur Madame Henry a pu discuter avec la salle (assez bien garnie) et répondre à quelques questions. Mais je ne suis pas sur (aux vues des commentaires post-film que j'ai pu entendre dans la salle) que tout le monde ait bien saisi la différence des deux sujets qui sont abordés dans le film : les lebensborn et les enfants enlevés à leurs parents en Pologne et envoyés ensuite en Lebensborn ou en camp. Surtout il est montré des images d'époque qui ne sont pas à Lamorlaye et des images (tournées en 1973) du lieu où était le Lebensborn. La transposition peut être vite faite.
Quand les images ne sont pas expliquées, il peut y avoir confusion. Je ne dis pas (et je ne me permettrait pas) que Clarissa Henry ne maîtrise pas son sujet. (J’ai pu discuter avec elle longuement après, respect pour sont travail qui en 1973/74 avait soulevé un "secret" - nous sommes remontés jusqu'à Gobineau et Chamberlain) Ce que je veux dire, c'est que pour elle les réponses semblaient "évidentes". Or, selon moi pas pur le public !

Je me suis permis d'intervenir parce que justement, je sentais que les choses n'étaient pas claires, en demandant à madame Henry en reprécisant bien qu'à Lamorlaye par exemple les femmes venaient accoucher au Lebensborn et non qu'il y avait une organisation de la "reproduction" des bébés aryens comme cela a pu l'être en Allemagne au début de la guerre et ce que pouvait laissé entendre le film dans la confusion des images. (Précision, ces femmes étaient enceinte de soldat allemand (pas nécessairement SS, comme certains le disent)).

Boris Thiolay dans son livre et Fabrice Virgili aussi, précisent qu'il y a eu qu'entre 20 et 25 enfants (une dizaine pour le second) nés dans le Lebensborn et ce d'après les documents qu’ils ont pu retrouvé (à la Croix rouge internationale entre autre). Or certains voudraient qu'il y en ait eu plus. Il suffit de lire l'article du PArisien de ce mercredi 9 mai dans lequel il y a des erreurs (il est question de 180 enfants nés à Lamorlaye)... (Je vous le scannerai). Je ne sais pas qui joue à vouloir donner plus d'importance à ce centre qui fut ouvert à Lamorlaye entre le 6 février (très certainement plutôt décembre 1943) et le 10 août 1944 ... La politique du Lebensborn voulue et mise en place par Hitler et Himmler fut suffisamment atroce (ce que souligne fortement Clarissa henry) pour qu'on essaie pas d'y donner plus d'écho que cela.

Que l'on sache oui bien sur, qu'on amplifie et déforme, non !

Je ne peux que vous conseiller ces deux bons livres :

Image
Naître ennemi : les enfants de couples franco-allemands, de Fabrice Virgili. Paru en 03/2009 aux éditions Payot.

Image
Lebensborn, la fabrique des enfants parfaits : Ces Français qui sont nés dans une maternité SS, de Boris Tiolay. Collection Flammarion Enquête Paru le 7 mars 2012

Et enfin le livre qui a mis en avant il y a plus de 30 ans le sujet et qui est certainement (en français) le livre le plus précis sur le sujet :
Image
Au nom de la race - Marc Hillel et Clarissa Henry, 1975. Il est épuisé mais on le trouve encore facilement.

Pour ceux qui lisent l'allemand, le livre thèse de Georg Lilienthal, Der « Lebensborn e.V. » Ein Instrument nationalsozialistischer Rassenpolitik.
Image

Les Lebensborn ont existé, c'est une réalité, il y en a eu un en France, à Lamorlaye, dans lequel sont nés ou passés entre 10 et 25 enfants permettant à des filles-mères d'accoucher anonymement et de remettre leur nouveau né à la SS qui en assurerait la charge puis l'adoption, tout cela dans le cadre de la politique d'eugénisme des nazis. Cette réalité est suffisamment atroce (je le répète) pour qu'on ne le traite pas à la légère.

Voilà j'ai été long, j'espère avoir été clair, mais c'est un sujet qui reste encore méconnu et encore trop entouré de "rumeurs" de "on dit" et aussi de fantasme autour de ces "haras humains" (qui n'en étaient pas).

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Lebensborn de Lamorlaye
MessagePublié : jeu. mai 10, 2012 9:16 am 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3373
Avant de vous livrer l'article du Parisien, voici un article paru dans Lébération le 27 aout 2004.
Il y a 8 ans, les livres de Fabrice Virgili et de Boris Thiolay n'étaient pas sortis, seul le livre de Marc Hillel et Clarissa Henry était la source française concernant les Lebensborn et notamment celui de Lamorlaye. Voilà donc 8 ans "certaines sources" citaient déjà 180 enfants nés à Lamorlaye. Mais "certaines sources" ne sont pas des "sources" , ce sont des "on dit". Il ne s'agit pas de nier, vous l'aurez compris j'espère, l'existence de cet établissement, pour lequel il a été retrouvé depuis des documents. Les gens doivent savoir jusqu'où les allemands ont pu aller. Mais il ne s'agit pas non plus de vouloir magnifier les choses. A quoi cela sert-il ? Certainement pas à l'histoire ! Les choses se sont passées. Mais ne cherchons pas à amplifier ni à déformer les faits.
J'avoue que la fin de l'article du journaliste de Libération me plait assez. (http://www.liberation.fr/grand-angle/0101499849-bebes-nazis-a-chantilly)

Citer :
Les "Lebensborn" devaient fabriquer des enfants "de race pure". Dans toute l'Europe et aussi à Lamorlaye, dans l'Oise. Enquête.

Par LAUNET Edouard

En mars dernier, le bulletin municipal de Lamorlaye, grand village niché contre la forêt de Chantilly (Oise), fit paraître l'annonce suivante : «L'Alma [association qui se préoccupe d'histoire locale, ndlr] organisera le samedi 15 mai à 15 heures un débat sur le Lebensborn (*) de Lamorlaye.» Une note de bas de page précisait : «(*) Dans leur projet de "race pure", les nazis ont créé des haras humains appelés Lebensborn. Le seul créé en France fut celui de Lamorlaye.»

Il y eut beaucoup de monde à cette réunion. Car la plupart des Morlacuméens ­ ainsi appelle-t-on les habitants de cette ville ­ ignoraient totalement que leur commune avait abrité pendant la guerre un des laboratoires de l'eugénisme nazi. Lamorlaye, comme sa voisine Chantilly, est surtout connue pour ses écuries de courses. C'est d'ailleurs au-dessus des terrains d'entraînement des jockeys que l'on peut voir aujourd'hui encore, accroché à flanc de coteau dans la forêt, le grand manoir de style néo-normand que les SS avaient choisi pour installer leur «fontaine de vie» (Lebensborn, en version française). De ce qui s'est passé là-dedans, on ne sait pas grand-chose.

Les rares informations disponibles viennent toutes de la même source : le livre Au nom de la race, de Marc Hillel et Clarissa Henry (Fayard), qui ont pu consulter en Allemagne les quelques archives des centres Lebenshorn ayant échappé à la destruction à la fin de la guerre. Cet ouvrage, le tout premier à détailler le programme de «procréation dirigée» mis en place par Himmler, fit du bruit à sa sortie, en 1975. Puis fut oublié. Seules quelques pages concernent Lamorlaye. Les auteurs écrivent avoir rencontré «les pires difficultés» pour découvrir l'unique foyer français des Lebensborn, toujours désigné dans les documents allemands sous le nom de Westwald (Forêt de l'ouest).

Résumons ce qu'ils ont appris : cette maternité SS aurait commencé à fonctionner en 1943, mais ne fut officiellement inaugurée par Himmler que le 6 février 1944. Elle accueillait des femmes françaises ou nordiques enceintes d'officiers SS. A l'âge de six mois, leur enfant était envoyé en Allemagne pour adoption. Lorsque le Lebensborn fut évacué vers Steinhöring (Bavière) durant la première quinzaine du mois d'août 1944, avant l'arrivée des Américains, il ne restait qu'une dizaine de nourrissons. Combien d'enfants sont nés ici ? Certaines sources disent 180, mais sur des bases invérifiables. Seuls trois enfants ont été reconnus par leur mère à la mairie de Lamorlaye après-guerre, au moment d'établir un acte de naissance.

C'est tout. C'est peu. Les «vieux» habitants de Lamorlaye se souviennent-ils de quelque chose ? Non. Ils disent n'avoir jamais su ce qui se tramait là-haut, au «château Ménier» (avant réquisition, le manoir appartenait à la famille Ménier, propriétaire du chocolat Meunier). Lamorlaye était occupée par des cavaliers de la Wehrmacht, plutôt débonnaires, se souvient-on. Ces soldats n'avaient pas le droit d'approcher du château Ménier, strictement gardé. Bien que distant à vol d'oiseau d'un petit kilomètre du centre du bourg, l'endroit est très isolé. Quand les Américains sont arrivés en août 1944, se rappelle Sonia Perrot, 14 ans à l'époque, ils ont balancé aux ordures tous les livres et les papiers du château Ménier. Des gamins ont récupéré les plus beaux ouvrages, pour les revendre à des bouquinistes.

Le manoir est resté inoccupé après la guerre. En 1955, s'y installe un centre de traitement pour les jeunes infirmes puis, en 1967, s'ouvre une école de cadres de la Croix-Rouge. Cette dernière devient propriétaire des lieux en 1980. Aujourd'hui, le château de Bois Larris (nom sous lequel l'endroit est connu désormais) reste un centre de réadaptation pour enfants et un centre de formation. Des bâtiments modernes ont poussé autour du manoir. Rien dans l'ancienne maison des Ménier ne vient rappeler ce qui s'est passé ici. La Croix-Rouge, arrivée vingt ans après les faits, ne se sent pas concernée. Quant à la mairie de Lamorlaye, elle persiste à ne pas considérer l'endroit comme un «lieu de mémoire».

Seul un épisode cocasse est venu récemment réveiller un peu cette affaire : un certain Jean-Daniel Rémond, médecin, a eu une sorte de flash-back surnaturel en voyant à la télé le documentaire que Marc Hillel a réalisé dans la foulée de son livre. Il s'est soudain autoconvaincu qu'il était né au Lebensborn de Lamorlaye et a écrit un bouquin là-dessus (Une mère silencieuse, Seuil). A la petite séance d'histoire locale du 15 mai fut projeté un film sur Rémond et ses étranges réminiscences. Cela a donné un petit côté bouffon à cette réunion d'amnésiques.



Voici l'article du parisien. Les mêmes (?) "certaines sources" sont toujours là, et pourtant la journaliste du PArisien cite le livre de Boris Thiolay ... le journaliste de Libération parlait tout de même de sources invérifiables.


Pièces jointes :
lebensborn_leparisien_2012.jpg
lebensborn_leparisien_2012.jpg [ 5.85 Mio | Consulté 5020 fois ]

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"
Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Lebensborn de Lamorlaye
MessagePublié : mer. janv. 09, 2013 11:35 am 
Hors-ligne

Inscription : ven. sept. 28, 2007 8:46 am
Messages : 1036
Bonjour

Article du journal Le Parisien en date du 8 janvier 2013

Pièce jointe :
001.jpg
001.jpg [ 48.01 Kio | Consulté 4747 fois ]


Pièce jointe :
002.jpg
002.jpg [ 70.33 Kio | Consulté 4747 fois ]


Cordialement. Eric


Haut
   
 Sujet du message : Re: Le Lebensborn de Lamorlaye
MessagePublié : mer. janv. 09, 2013 14:07 pm 
Hors-ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : jeu. sept. 27, 2007 21:28 pm
Messages : 3373
Le mot "fabrique" me gêne toujours autant dans un titre comme celui-là. En lisant ce seul titre, cela laisse penser que des couples étaient réunis dans ce lieu pour procréer. Ce qui n'est pas le cas. Ce Lebensborn recueillait des enfants déjà nés (ou déjà conçus), issus d'un couple germano-français (ou belge).
Ensuite la finalité était d'élever ces enfants à des fins du régime nazi.
Heureusement qu'un encadé parle du livre de Boris Thiolay, livre qui éclaire le sujet, mais qui laisse encore des zones d'ombre car il existe très peu de sources pour ce lebensborn de Lamorlaye. Et surtout, aucune source pour attester des dizaines de naissances annoncés par certains ...

Malheureusement, pour avancer sur le sujet, Boris Thiolay n'a jamais répondu à mes demandes, à mes questions, ni aucun autre journaliste parmi ceux cités plus haut.

_________________
Frédéric - co-administrateur du site et forum "Picardie 1939 - 1945"
Président association "Picardie 1939 - 1945"


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org