Infanterie Regiment 53

14-inf

Insigne de la 14 I.D.


florke

Oberst Hermann Florke commandant le 53 Inf. Reg. 
(sur cette photo plus tardive il est GeneralLieutenant et commande la 14. Infanterie Division)

 

Infanterie-Regiment 11 (Stab, I.-III.)
Infanterie-Regiment 53 (Stab, I.-III.)
Infanterie-Regiment 101 (Stab, I.-III.)
Feldersatz-Bataillon 14
Artillerie-Regiment 14 (Stab, I.-III.)
Artillerie-Regiment 50 (I.)
Beobachtungs-Abteilung 14
Pionier-Bataillon 14
Panzer-Abwehr-Abteilung 14
Infanterie-Divisions-Nachrichten-Abteilung 14
Infanterie-Divisions-Nachschubführer 14

Après une campagne en Pologne, le 53e Infanterie Regiment (ex. Infanterie-Regiment Königsbrück), sous le commandement de l’Oberst Hermann Flörke, est envoyé à l’Ouest pour participer à la Campagne de France. Le 10 mai 1940, le 53e Inf. Reg. se présente à Vlodrop (Hollande) et dès le lendemain, il pénètre en Belgique, parcourant 40-50 kilomètres dans la journée. Le régiment va continuer ainsi sa progression en passant par la Picardie.

Le 12 mai 1940, le canal Albert est dépassé. La progression est ralentie par des tirs de barrages Le 17 mai 1940, une attaque à grande échelle est déclenchée sur la Dyle. Après la réparation des ponts, le régiment poursuit sa route jusqu’à Bruxelles.

Le 19 mai, l’avance a été poursuivie sur le canal Dendre. Avant Ninove il y eut des tirs d’artillerie. De là, le régiment a attaqué l’Escaut. Mais les Allemands échouent dans la traversée, dans un premier temps (21 mai). C’est seulement le 23 mai qu’ils réussissent à passer l’Escaut. Le 24 mai 1940, le régiment a traversé l’Escaut et poursuit sa route jusqu’à Dunkerque le 30 mai 1940, non sans être accroché. Jusqu’au 4 juin et la chute de Dunkerque, Les français et les anglais mettent un temps « en échec » les allemands.

Après redéploiement, le 53e Inf. Reg. combat à Henin – Literd, passant au nord d’Arras pour filer à travers la Picardie et traverser les trois départements : Moy (Aisne), Nesle (Somme) et Beauvais (Oise). Ce passage en terre picarde est assez rapide. Le 53e Inf. Reg abordant d‘abord l’Est de la région, elle repart ensuite vers l’ouest évitant ainsi l’attente (certes assez courte !) devant la ligne Chauvineau puis il quitte la Picardie pour poursuivre sa route et la bataille de France via Suznay, Surville , Maison Baugis, Chartres et Briarres Augerville jusqu’à l’armistice à Larchant.

ir-53

nesle_juin_1940-78258

Les rues de Nesle – juin1940

crevecoeur-1fb03

Breteuil sur la nationale 1
En plein sur le parcours du 53. Inf. Reg qui empreinte certainement cette route pour rejoindre Beauvais.


Durant la campagne à l’Ouest, le régiment a subi les pertes suivantes :

morts blessés disparus
Officiers 6 12 18
Sous-officiers 23 68 91
Soldats 111 251 362
TOTAL 140 331 471

 

(© Frédéric Gondron – Picardie 1939 – 1945 – avril 2015)