610e Régiment de Pionniers

JMO

(manuscrit sur un cahier d’écolier)

Lieutenant-Colonel DUBOIS

 

9 juin 1940

1er Bataillon

Quitte le Bois de la Morlière vers 5H30 pour Sains où il arrive vers 9H30. Le bruit circulant que Tricot, Ravenel, le Plessier sont occupés par l’ennemi le Lt Colonel Dubois envoie la 2e Cie en couverture dans la direction de Brinvillers. Une fusillade se fait entendre : la 1ère et la 3e Cie reçoivent l’ordre de s’installer défensivement dans Sains ; la 2e reçoit l’ordre de s’installer défensivement sur place si l’avance est impossible. Le S/Lt Chaize (2e Cie) prend l’initiative d’aller en avant en reconnaissance. Il trouve la voie libre, en rend compte et poursuit sa route ; il se croit suivi par le Bon qui en fait ne le suit pas. Aussi bien à partir de ce moment on n’aura plus de nouvelles du 1er Bon, à l’exception de la 4e Cie isolée en arrière depuis le 24 mai et de la section de la 2e Cie commandée par le S/Lt Chaize.

2e Bataillon

Le Bon continue son repli vers l’Oise. Dans la nuit, à Ravenel, des embouteillages coupent le bataillon : un détachement de 80 h sous les ordres du Capitaine Quémerais se trouve isolé. Le reste du bataillon poursuit sa route à travers les postes ennemis éclairé par le Lt Hémery et le soldat Jouan. En passant par Angivillers, Grandvilliers, Bailleul, Avrigny, Choisy-la-Victoire, St Martin le Bon arrive à Pont Ste Maxence à 14 heures. L’Oise franchie, le Capitaine Etesse ( ?) tombe inanimé et est évacué sur Senlis. Le Capitaine Javidan prend le commandement du Bon et le dirige sur Senlis où il doit retrouver le capitaine Etesse le 10 juin à 5H à la caserne.

Le Train Auto qui est resté à Fay St Quentin jusqu’à 1H30 est dirigé par le Cdt de Chantérac sur Ponchon, puis à 7H de Ponchon sur la forêt de Carnelle en passant l’Oise à Beaumont. Beaumont est atteint à 11H.
Le détachement commandé par le Capitaine Quémerais se replie par Estrées St Denis sur Pont Ste Maxence où il arrive après que le pont ait été détruit par l’aviation ennemie. Vers 19H le Capitaine Quémerais parvient à faire passer l’Oise à son détachement sur un barrage situé à 1,5 km du pont.

3e Bataillon

Arrivée au Val de l’Eau à 5H. Départ à 10H pour Beaumont. Traversée de l’Oise dans la soirée et bivouac dans la forêt de Carnelle. D’une manière générale la troupe qui vient de parcourir sans repos une étape de 75 km est épuisée.

10 juin

2e Bataillon

À 5H le capitaine Etesse ne trouve pas au rendez-vous fixé le Bon commandé par le capitaine Javidan. Le capitaine Etesse le recherche dans la direction de Pont Ste Maxence mais il ne trouve dans cette ville que le détachement Quémenais et le détachement Chaize (1er Bon) qu’il dirige sur Ory la Ville, puis sur Montjoult et enfin sur Gonesse (arrivée à 15H)

À 20H la liaison est rétablie avec le régiment.

3e Bataillon

Bivouac en forêt de Carnelle

 

© Marc Pilot – Picardie 1939 – 1945 -juin 2012